undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Stockage illimité pour les photos et bien plus encore cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
13
4,2 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:10,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 janvier 2012
Un bijou, ce court roman. Une écriture alerte, beaucoup d'humour subtil, de la culture...
Je ne connaissais pas Fournel ; voilà qui donne envie de creuser...
Un auteur capable de nous prendre nous-même pour intelligent !
11 commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2012
Ce livre a eu un écho tout particulier car je suis moi-même l'heureuse propriétaire d'une liseuse qui pour l'instant ne fait que trôner, décorativement, sur une étagère. L'objet m'intrigue, m'interpelle, m'ordonne de m'y pencher plus sérieusement mais je préfère pour l'instant me documenter sur l'engin, lire l'expérience des autres, qu'en faire un usage intensif. Je picore, j'explore les fonctionnalités mais je n'ai pour l'instant jamais lu de texte intégral sur ma liseuse qui est pourtant conçue pour (si, si !). Et je crois bien que ce livre de Paul Fournel a fait évoluer ma réflexion sur le numérique et m'a fait relativiser.

Robert Dubois est éditeur et il est plutôt conservateur, dans le genre, ou, comme qui dirait, de la vieille école. Alors, lorsqu'une stagiaire lui tend une tablette électronique pour lire ses nouveaux manuscrits, c'est plutôt réticent voire carrément réfractaire qu'il s'engage sur la voie du numérique. De là nait une curiosité pour la "bête" qui semble malgré tout passer tous les tests avec succès : la luminosité, l'interopérabilité, la gabarit... tout concourt à l'adopter. Il en viendrait presque à délaisser le papier pour se forger son petit monde uniquement via la liseuse. Il y a, dans cette soudaine mutation, des acteurs fondamentaux qui voient en la liseuse une formidable voie de passage vers le texte immatériel, dénué de toute contrainte physique. Le texte se fait plus fluctuant car il est désormais possible de ponctuer le texte de remarques, d'être immergé dans les mots, encore plus près de l'approche textuelle et didactique d'un roman.

Je dois avouer que mon intérêt pour ce livre est allé croissant. Au départ j'avais du mal à me figurer comment parler d'un outil de lecture qui plus est, encore peu fréquent chez la plupart des lecteurs. Mais j'ai trouvé que situer l'action dans une maison d'édition avec, comme personnage principal cet éditeur en constante interrogation sur l'évolution du métier, était une approche particulièrement intéressante. On assiste à la lente appropriation de la machine par l'homme qui aurait pourtant de solides arguments pour la condamner et l'éloigner la plus possible de son quotidien. Mais j'ai bien aimé ce récit car le personnage est plein d'intelligence, réactif et encore bourré d'envies. C'est bien lui qui propose de développer une sphère numérique spécialement conçue pour les liseuses, c'est bien lui qui remplit des caisses de ses vieux livres pour laisser place au numérique. En somme, il se veut un acteur pleinement investi dans les fonctions qui sont les siennes. Et c'est tout à son honneur ! Maintenant à moi de prendre le taureau par les cornes et de faire confiance en ma toute nouvelle liseuse.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2012
Ce court roman nous plonge dans les affres d'une petite maison d'édition, celle de Robert Dubois, qui sent la faillite arriver à grands pas. Or un soir, cet éditeur à l'ancienne reçoit une "liseuse", comprenez une tablette numérique, qui va bouleverser ses habitudes et l'amener à affronter les réalités qu'il se cache: quel est l'avenir du livre face au numérique? Que vont devenir les imprimeurs, les libraires et à fortiori les éditeurs? Alors, comme il ne manque pas d'idées, il va monter un projet un peu fou avec l'aide de tous les stagiaires surdiplomés qui peuplent sa petite entreprise!
Ce roman est drôle et alerte, vite lu ( ça c'est peut être un défaut car on reste un peu sur sa faim) mais plus profond qu'il n'y paraît à la première lecture. De plus, Paul Fournel prend plaisir à jouer avec son lecteur car il construit son récit en suivant les lois mathématiques d'une sextine(la définition est à la fin du roman). Si cette rigueur n'est pas perceptible tout d'abord , on est entraîné dans une spirale de répétitions et un emballement du rythme qui confèrent au roman vers la fin, un aspect plus sombre.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2012
Un livre à ne pas manquer, il est à la fois visionnaire du fait du thème abordé et magnifique. On apprécie toujours la plume acérée et très à propos de Fournel. Un texte contemporain !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2013
Plaisir de lecture immédiat, roman très drôle, traitant du tournant de l'édition avec l'arrivée du numérique.

Un vieil éditeur se voit confier une liseuse par une stagiaire qu’il ne connaît pas, au début il est réticent, puis il se familiarise à l’objet. Il va prendre conscience de l’urgence de réformer son travail. En s’alliant avec les stagiaires il va fomenter un renouveau de l’édition numérique, mais ceci n’est qu'un prétexte, ce qui compte ici c'est la forme, le rythme, le plaisir de lire.
C’est avant tout l’histoire d’un homme qui aime les livres et la bonne chère, un homme encré dans le réel mais enlisé dans un monde consumériste ou il faut faire du chiffre, trouver des auteurs à succès, faire le tri dans les innombrables sorties, et finalement ne plus rien lire, juste survoler ces romans identiques les uns aux autres, en choisir un au hasard que l’équipe marketing essayera de monter en épingle pour en faire un succès de librairie.
Portrait d’un homme désabusé dans un monde qui change et qu’il ne maîtrise plus. Tout s'effondre autour de lui, parviendra-t-il à s’en sortir, lui le bon vivant dans ce monde virtuel?

En rédigeant cette satire du monde de l’édition, Paul Fournel égratigne le système marchand avec beaucoup d’humour, ce livre est une charmante fable qui donne avant tout envie de lire, de découvrir de nouveaux auteurs, de nouveaux genres sous quelque format que ce soit.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 avril 2012
C'est un livre avec d'intérêt, qui promet beaucoup mais, à mon avis, n'avance pas. Dommage. On ne sait pas s'il y a une histoire ou si c'est n'est que des réflexions écrites selon les principes de l'Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle).
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Vendredi soir, l'éditeur Robert Dubois, s'apprête à rentrer chez lui avec une pile de manuscrits à lire, comme il en a l'habitude. Une jeune stagiaire vient lui apporter une liseuse numérique et lui en explique tous les avantages. Il va apprivoiser la machine, et avec son équipe de stagiaires (on ne le dit jamais assez, explique-t-il, ce sont les stagiaires qui font tourner l'édition), va imaginer une nouvelle façon de créer et de faire entrer la littérature chez les gens par le biais de ces liseuses.

(Sauf que la liseuse décrite dans l'ouvrage n'en est pas une, c'est une tablette Ipad, rien à voir côté technique et fonctions avec le Kindle ou équivalent dans une autre marque, qui lui est une vraie liseuse! Bref...)

Certains ont pu trouver qu'on apprenait plein de choses sur le petit monde éditorial : si vous êtes à mille lieues, oui, si vous êtes gros lecteurs ou familiers de la chaîne du livre, honnêtement, non. On sait déjà tout cela.
Mais ça reste sympathique, rapide et facile à lire et surtout, ce que j'ai aimé, c'est que le vieil éditeur « à l'ancienne » (l'auteur ?) donne l'impression de vraiment s'amuser, avec les petits jeunes et leur projet commun. Il y a une bonne humeur et un humour savamment distillé dans cet ouvrage, rien de grincheux, au contraire, c'est vif et alerte. Avec les petites piques nécessaires, avec une fin touchante et juste.
Quant à la forme choisie, roman écrit sous forme de sextine (l'auteur explique le fonctionnement à la fin de l'ouvrage), cela ajoute à la contrainte de l'écriture et intéresse après coup, mais reste imperceptible à la lecture pour qui n'est pas spécialiste de littérature. C'est là tout l'art aussi de la réflexion, écriture, littérature ou gazole et camions qui vont si vite de l'imprimeur au pilon...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2013
Quel auteur que ce Paul Fournel... (à lire aussi de lui : Anquetil tout seul) Et quel éditeur apparemment !!! Il parvient à emmener le lecteur avec lui, au plus près de lui. Chaque phrase de ce livre a déclenché chez moi soit beaucoup d'émotion, soit un rire franc !
Alors c'est vrai qu'il n'y a pas d'intrigue à proprement parler, mais il y a une histoire, qui se déroule toute seule en quelque sorte, et qui nous rappelle de temps en temps que si, il s'est passé pas mal de choses...
Une belle façon de raconter que le temps passe, les choses avec, et les vies aussi.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2012
Robert Dubois un vieil éditeur va être confronté à une liseuse,il ne va pas la repousser et va s'y habituer. Beaucoup d'humour,de nombreuses pensées touchantes et amusantes sur les livres et la littérature émaillent ce récit. De plus c'est intéressant de voir l'envers du décor du domaine de l'édition.
Magnifique livre pour tous les amoureux de la lecture...Très beau style agréable à lire car cette sextine (mécanisme un peu complexe à expliquer) ressemble à une musique .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2012
J'ai bien apprécié ce roman tout à fait dans l'air du temps qui fait entrer dans le monde particulier de l'édition parisienne.
Le personnage central est attachant. Le texte est bien écrit, sans effets ni pathos, avec beaucoup d'humour.
C'est un roman parfait pour tous les gros lecteurs - les boulimiques de littérature - addicts au livre papier qui doutent de l'édition numérique mais qui... quand même aimeraient bien tester une liseuse pour voir...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)