undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire nav_WSHT16 Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
88
4,2 sur 5 étoiles
Format: Album vinyle|Modifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 mars 2010
Cet album est à la hauteur de son titre : superbe. Vraiment excellent. Tant au niveau de l'orchestration, dense, complexe, envoutante, que des paroles, subtiles, exigeantes, douloureuses, cet album est une véritable réussite. On ne peut plus le lâcher, et tout le reste paraît trop superficiel. Benjamin Biolay est vraiment un grand chanteur, avec son style bien à lui, mais dans la lignée d'un Gainsbourg et d'un Bashung, bref, d'auteurs authentiques, sans concession. Bravo à lui.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2010
Ce disque est vraiment très beau, et je suis heureuse de voir combien il touche les gens. J'ai pris plaisir à lire les commentaires très enthousiastes, souvent émus, sur le site.

Heureuse aussi de voir que Benjamin Biolay, qui avait fait de bons disques, a avancé, mûri artistiquement, et que son style s'est beaucoup enrichi. Ils ne sont pas si fréquents, les artistes pop qui prennent de l'épaisseur avec l'âge et qui s'améliorent comme les grands écrivains ou les grands peintres.

Merci beaucoup à lui pour cet album.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 décembre 2009
Faire aussi bien que le magnifique "Trash Yéyé" est un objectif que Mr Biolay a atteint haut la main.Qui plus est il s'agit d'un double album,chapeau bas.Confirmation de la présence d'un trés grand dans la chanson Française.La comparaison avec Gainsbourg est plus que justifiée,car comme le grand Serge,outre son immense talent, sa consécration risque d'etre tardive,les gens perdant leur temps à glorifier des Benabar et Zazie.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2009
Qu'est-ce qui n'a pas encore déjà été écrit, dit ou asséné sur le personnage oblique de Benjamin Biolay, ou sur sa musique ? Irritant(e) voire insupportable pour certains, inspiré(e) voire génial(e) pour d'autres (plus rares peut-être), incompréhensible voire "invendable" pour l'immense majorité du public français sans doute.

Le talent majeur que l'on peut (doit ?) reconnaitre au bonhomme, c'est de ne rien faire comme ses camarades de la "nouvelle chanson française" (quelle blague, cette expression). En effet, Benjamin Biolay n'a rien, mais alors vraiment rien à voir avec des chanteurs comme Bénabar, Vincent Delerm, Renan Luce ou même Matthieu Chédid, bien qu'il nourrisse comme ce dernier un goût pour les grands écarts stylistiques, mais la comparaison s'arrête là. Benjamin Biolay carbure à l'ambition (prétention, diront certains) comme d'autres au savoir-faire de petits faiseux pensant révolutionner la chanson à texte, ou pire, le rock dit "festif".

Avec ce 5ème véritable album sous son nom, celui que l'on traite dédaigneusement de dandy germanopratin affirme un souffle et une exigeance sans aucune commune mesure avec ses pairs présents ou passés, hormis peut-être le Daho des grandes années 1984-1995. En effet, avec ce double CD, Biolay semble vouloir reprendre le flambeau sur un terrain que le Rennais avait laissé en friche au début des années 90: dresser un pont entre verbe haut et lettré, et pop anglosaxonne d'excellente facture.

Pour la première fois conscient de ses limites comme de ses capacités, il nous livre ici une collection de 22 chansons quasiment toutes imparables, dont la variété du spectre sonore n'a d'égale que la hauteur de vue de textes écrits semble-t-il tout près de l'os. De l'ouverture majestueuse de la chanson-titre, à la Massive Attack, agrémentée d'un saxo limite no-wave new yorkaise, à l'énergie fulgurante de "Prenons Le Large" qu'on jurerait emprunté à New Order, d'ambiances feutrées que n'aurait pas renié le Miles Davis d'"Ascenseur Pour L'Echaffaud" (comme sur l'introspectif "La Toxicomanie") à de vibrantes montées de cordes arrangées avec le tact habituel qu'on lui connaît, et enfin de magnifiques véritables bijoux de chansons ouvragées ("Ton Héritage", en forme d'hommage au bord des larmes à sa descendance, ou "La Mélancolie", intimiste au possible) en descentes abyssales et lacrymales (le radical "Padam" ou le plus hypnotique "Jaloux de Tout"), Biolay réalise enfin le sans-faute qu'on était en droit d'attendre de lui depuis la promesse de ses débuts.

Le seul conseil qu'on peut encore lui donner, ce serait: " Ce que les autres te reprochent, garde-le: c'est toi".

Alors tant pis si Benjamin vous paraît imbuvable ou hautain (ce qu'il est peut-être, mais l'art n'a rien à voir avec la bonhommie), car "La Superbe" est la réussite éclatante de l'un des artistes les plus sous-estimés de la pop française contemporaine.

MISE A JOUR DIMANCHE 7 MARS 2010: Benjamin Biolay vient de remporter deux Victoires de la Musique dans les catégories "Album de l'année" et "Meilleur Artiste Interprète Masculin", et ce n'est que justice (pour une fois).
55 commentaires| 67 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 octobre 2009
Coup de coeur dès la 1ère écoute. Sur 23 titres, on y trouve forcément son compte... J'adore :)
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2009
un nouvel opus saisissant, je dois dire qu'il est difficile d'écouter autre chose quand on vient d'entendre ça. De l'humour et beaucoup d'émotion, un duo avec Jeanne Cherhal absolument génial. Je pense que ma préférée est Lyon presqu'ile super rythmée avec des paroles magnifiques. Biolay est vraiment un grand artiste
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2009
Etant fan de ce chanteur, je trouve que son univers se bonifie d'album en album et ce dernier est le meilleur. Les textes sont lourds, profonds et la musique est un enchantement. un excellent album pour un artiste qui murit et s'affirme comme un incontournable de la chanson française.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2012
un artiste en plein état de grâce... et pourtant je n'aime pas particulièrement Biolay ni l'ensemble de la nouvelle scène française, largement surfaite et prétentieuse; mais force est d'admettre que Biolay est à part et que cet album est plein d'émotions et de méandres, porté par une production sublime; c'est un grand disque, qui m'accompagne et me porte, un bienfait.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2014
Il y a quelque chose d'agaçant chez Benjamin Biolay. Ses poses gainsbouriennes, son chant désabusé, sa grandiloquence orchestrale et ses manières démonstratives – pourquoi, par exemple, sortir un double album sans que le propos le justifie vraiment ? Mais il y a aussi quelque chose de brillant, voire d'impressionnant, chez ce jeune homme de 36 ans... Et le plus troublant, c'est que ce sont à peu près les mêmes traits qui nous irritent et qui nous séduisent ! Sa noirceur très esthétique, et finalement très attirante ; son écriture à nu, s'ouvrant sur des abîmes de désillusion ; son raffinement musical, se moquant de la mode pour pencher vers les années 60 (parfois, on croit reconnaître la patte de Jean-Claude Vannier, arrangeur de... Gainsbourg), ou même 80 (qui ose encore de tels solos de saxo ?).

Et puis il y a ses mélodies, circulaires, tourbillonnantes, qui happent et qui s'enroulent à en donner le vertige. La Superbe est riche de tout cela ; mieux, elle livre de vrais joyaux : le morceau d'ouverture, très cinématographique, fascinante entrée en matière d'un périple émotionnel qui s'annonce sans repos. Ton héritage, autoportrait en creux sans une once de complaisance. Brandt Rhapsodie, long dialogue de sourds où la voix de Biolay croise celle de Jeanne Cherhal, pour dire la déliquescence du couple avec une justesse glaçante.

Fini le chanteur propret des débuts, le voici donc plus que jamais sur la brèche, incisif et fragile, qui proclame tout de go « je ne crois plus en rien ». Que ce soit sincère ou teinté de provocation, Biolay interpelle et remue celui qui tend l'oreille. Son sixième album studio a beau être long, il est magnifique. Traversé par une ambition artistique et un souffle si rares dans la chanson d'aujourd'hui qu'on ne peut que s'incliner. Dont acte.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 octobre 2009
Comme un autre internaute, Biolay m'était inconnu et c'est un vrai enchantement, chaque chanson est ciselée, parfois un arrangement orchestral somptueux ou encore une discrétion qui sied aux paroles mélancoliques sans tomber dans le spleen,les paroles sont si poétiques, ce garçon fait ce qu'il veut et dépasse les limites habituelles de la chanson française, on a parlé de Gainsbourg à son propos et c'est juste mais le meilleur Gainsbourg au faîte de son talent multiple, riche , varié. A recommander aux néophytes, ce sera un CD que vous écouterez sans cesse, découvrant toujours quelque chose. Biolay est un grand musicien et sans arrogance ni prétention. Un artisan parfait qui nous surprendra encore à l'avenir tant son talent est exemplaire.Je n'ai guère l'habitude d'encenser des auteurs car la critique aujourd'hui est de la promotion sans vergogne, mais lui, c'est un cas !
0Commentaire| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

15,99 €
12,00 €
5,99 €
21,66 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)