undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles
8
3,9 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 octobre 2010
Cette jolie chronique de la brocante Nakano m'a ravie.Tout y est délicat, simple et léger :le ton, le style, la galerie de portraits des personnages, les gestes de la vie quotidienne etc... Après la lecture, je ressentais comme le bien-être d'un bain japonais.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2011
La brocante Nakano est un florilège de petites anecdotes... avec quelques émotions rentrées... Somme toute des fragments de vies banales au quotidien, mais dans la douceur japonaise. M. Nakano est quant à lui un personnage en arrière plan au coeur d'un microcosme qui laisse une saveur étrange tout comme un fast food acheté au coin de la rue avec quelques grignotis et avalé parce qu'il faut bien manger.
On imagine aisément cette brocante, à l'instar des petits stands que l'on trouve aux Puces de Montreuil ou de St Ouen...
L'écriture est plaisante, l'auteur(e) comme toujours, que l'on croit retrouver dans l'héroïne, très attachante...
A peine le rideau de fer du magasin baissé, on pense au lendemain, qu'il fasse beau ou qu'il pleuve, faut bien aller au boulot...comme ça, pour se retrouver... pour vivre...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2015
Un peu comme "nos années douces", on retrouve la description tranquille et paisible de journées "banales". Ecrit avec plein de poésie, d'anecdotes et de réflexions pertinentes, ce livre m'a séduit par la sérénité qui s'en dégage.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2011
L'auteur excelle dans la description de l'intimité japonaise, de ces petits riens qui construisent une vie;
souvent touchant, toujours intéressant et délicat.
un bon crû de kawakami.
vraiment un bon livre.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Hiromi Kawakami née en 1958 est une romancière japonaise née à Tokyo. Elle est diplômée de l'université pour femmes d'Ochanomizu. Depuis ses débuts en 1994, elle est définitivement devenue l'un des écrivains les plus populaires au Japon, et l'un de ceux qui parviennent à offrir leurs histoires en Occident. En 2000, elle reçut le Prix Tanizaki pour son roman Les Années douces. C’est en 2007 qu’est paru en France, La Brocante Nakamo.
Dans un quartier excentré de Tokyo, monsieur Nakano tient une brocante sans prétentions, où travaillent à ses côtés deux jeunes gens, Hitomi et Takeo. Takeo est surtout chargé des récupérations d’objets chez les particuliers qui déménagent ou vident leur logement de leurs encombrants, tandis qu’Hitomi la narratrice du roman, s’occupe de la boutique. A ces trois-là, ils convient d’ajouter Masayo, la sœur artiste de Nakano, qui passe souvent à la brocante et Sakiko, la maîtresse du propriétaire.
Le roman est découpé en douze chapitres qui chacun raconte une petite histoire, une scénette liée à un objet mais le fil conducteur du roman ce sont nos cinq personnages et plus particulièrement les relations entre Hitomi et Takeo. Leurs amours sont complexes car non dites. Les mots ne leur viennent pas car l’idée même qu’ils soient amoureux l’un de l’autre n’est pas claire dans leur tête. Lui est complètement immature quant à elle, si elle est plus entreprenante, elle n’est pas vraiment fixée sur ses sentiments. Le lecteur occidental retrouve là, les étranges rapports entre les êtres auxquels les romans japonais nous ont familiarisés. Des sentiments tus ou vaguement évoqués par allusions ou gestes anodins qui parfois font un peu cliché, mais devant l’accumulation de sources d’origine locale on ne peut que les croire.
Hiromi Kawakami nous offre un roman moderne et vieillot à la fois ; moderne car il se déroule de nos jours, vieillot car il nous renvoie à la tradition de ton du roman japonais fait de délicatesse exquise, de sentiments découverts par petites touches. Le récit est ponctué de minuscules détails sans importance à priori mais qui tissent en arrière-plan ce décor « exotique » qui séduit. Ce sont des odeurs (« Du corps de Takeo, l’odeur de la pluie est d’un seul coup montée à mes narines »), des petits bruits (« j’ai fait bouger la table et le papier d’argent sous la tarte a crissé ») ou des éléments incongrus (« Vous vous rendez compte, à son âge, se balader avec une alarme contre les satyres ! ») qui viennent enrichir le texte. A la brocante Nakano le temps semble suspendu, en équilibre instable entre un passé rassurant qui s’éloigne et un avenir incertain qui approche.
Nakano parle souvent par ellipses et ses réflexions paraissent parfois répondre aux interrogations muettes de Hitomi concernant ses relations avec Takeo, à moins que son obsession ne trouble son esprit. L’auteure rend à merveille aussi, ces scènes de déjeuner où patron et employés réunis autour d’un bol de nouilles, partagent cette intimité typique et peu loquace des gens qui se connaissent depuis longtemps.
Quand le roman s’achève, Nakano a vendu sa boutique et trois ans plus tard il en ouvre une nouvelle. Chacun était parti de son côté mais à l’occasion de cette inauguration, tous les acteurs se retrouvent, la vie semble reprendre son cours, comme hier mais pourtant différente. Un nouveau cycle s’ouvre, le temps des amours véritables pour Hitomi et Takeo ?

« Hitomi, comment dire, je, je suis maladroit, excuse-moi. Takeo avait une toute petite voix. Maladroit ? A propos de quoi ? A propos de tout. Nul. Mais non tu sais. D’ailleurs, moi non plus, je ne sais pas m’y prendre. Ah bon ? Dis… Takeo me regardait droit dans les yeux pour une fois. Hitomi, est-ce que toi aussi, vivre, tout ça, tu as du mal ? »
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ne nous trompons pas, même si ce n'est pas le meilleur roman de l'auteur, celui-ci reste un bon cru. Cependant, comparé aux années douces, les personnages n'ont pas la même profondeur psychologique, l'auteur est moins bien parvenu à capter les petits instants fugaces de la vie qui font tout son attrait.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2012
Plongez dans l'univers intime d'une brocante, de son propriétaire et de ses employés. Hiromi Kawakami nous offre ici des personnages tous plus touchants les uns que les autres, on découvre leurs personnalités, leurs histoires au fil des pages qui se tournent avec un plaisir et une curiosité infini!
Voilà toute la beauté de l'écriture de Kawakami. Ce roman nous offre aussi l'histoire de la brocante elle-même et de ses objets, qui peu à peu vont se lier à la modernité de la toile.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2013
beaucoup de finesse pour décrire ces destins qui se croisent, une atmosphère bien rendue.
très facile à lire aussi.
toutefois moins prenant que "les années douces" du même auteur
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,60 €
7,50 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)