undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles
6
3,3 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:5,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 24 mars 2016
Le poème est assez farfelu mais tel était sans doute la volonté de Lewis Carroll en l'écrivant. Par contre cette édition bilingue n'est pas la meilleure et je recommanderai plutôt la version traduite par Aragon ( également en vente sur Amazon). Livraison Chronopost déplorable: le livre est arrivé avec retard dans une enveloppe plastique souple, un reste de l'emballage original complètement détrempé glissé dedans et le livre dans un état déplorable (pages cornées, couverture abîmée, taché et mouillé par endroits). Ce n'est pas la première fois que de tels désagréments surviennent avec une livraison Chronopost. Livre retourné.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 septembre 2010
Poème totalement allumé, la chasse au snark met en scène un équipage délirant (dont un castor amateur de broderie !) parti chasser une créature du nom de snark et dont on ne sait pas très bien à quoi elle ressemble.

En édition bilingue, ce texte se singularise par une adaptation de qualité et la possibilité de vérifier le choix du traducteur. Quelques illustrations sont proposées sur le cahier central sur papier glacé. En fin de tome, on retrouve une étude sur les mots valises dans un poème de Alice ' clairement pour les lettrés et pas forcément intéressant.

En conclusion, on pourra saluer le plaisir de lecture. Autant Alice aux pays des merveilles n'est pas pour les enfants, autant ce texte ravira les plus jeunes et les plus vieux par son humour tout à fait non-sensique.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juillet 2013
Lewis Carroll dans l'art de l'absurde, ça ne plait pas à tout le monde, mais moi ça m'a plu. Ca m'a même fasciné. Comment chasser le Snark, ce n'est en réalité pas l'objectif puisque cette chasse est dangereuse, mais les personnages qu'on y croise nous charment comme le Snark, "avec des sourires et du savon". Vous rencontrerez l'homme à la cloche, un cireur de souliers, un fabricant de bonnets et de capuches, un avocat, un joueur de billard, un castor, un banquier et d'autres encore.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 septembre 2011
Un ouvrage accessoire dans la collection des Lewis Carroll, mais pas mauvais pour autant. Cet auteur était particulier dans son style, et on le sent plus dans ce bouquin là que dans Alice au pays des merveilles par exemple. La présence du texte anglais original est indispensable pour comprendre le travail long et pénible des traducteurs qui ont dû adapter plusieurs dizaines de pages de poésie en langue française !! (Essayez de traduire des rimes tout en conservant les jeux de mots ainsi que les résonances, etc...) L'histoire de la chasse au Snark intrigue par son manque d'informations (notamment sur le fameux Snark qui ne doit surtout pas devenir un "Boojum"...), et la fin brutale, nous laissant presque seuls devant une page blanche (je n'arrive pas à expliquer ce que j'ai ressenti quand je l'ai lue...) Par contre, et là ça dépendra de chacun, le poème du Jabberwocky me laisse de marbre... Malgré les textes explicatifs j'ai beaucoup de mal à saisir le sens et l'intérêt de ce bout de poème.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 13 février 2011
Un merveilleux voyage dans le non-sens où la quête du Graal (le Snark) prend des allures de traversée absurde vers une destination non définie. Ce livre est un calcul topologique, une ode à l'ordre chaotique, une fugue de Bach ad libitum interprétée par un Capitaine Nemo ayant bu de l'alcool de poulpe.
Un bonheur unique de lecture purement déjantée.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2012
Je cherchais quelque chose d'original à lire, j'ai été servie ! Je n'ai pas accroché ni sur la forme, ni sur le fond. Ce que j'ai préféré ce sont les illustrations (j'ai l'édition Folio)d'Henry Holiday.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus