undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
17
4,1 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 juin 2015
Comme avec tous les livres de Camilleri, on n'est jamais déçu. Suspense, calme du commissaire, efficacité, un petit zeste d'amour et on imagine le décor sicilien - que je connais - et les gens qui peuplent le décor. On s'y croirait.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un cheval battu à mort vient mourir sur la plage en face de la petite villa du Commissaire Montalbano. Qui a bien pu malmener ainsi cette pauvre bête ? Le commissaire, révolté par le traitement infligé au cheval, va enquêter minutieusement et s'attirer des ennuis. Parallèlement, Montalbano a vieilli : il est obligé de reconnaître sa myopie. Il a désormais 56 ans. Est-ce parce qu'il doit se prouver à lui-même qu'il est toujours dans le coup : il n'est pas très fidèle à sa compagne dans ce récit et a du mal à résister à la séduction de la propriétaire du cheval.

Cette nouvelle aventure de Montalbano, le héros récurrent inventé par Andrea Camilleri, séduira sans doute les aficionados du célèbre commissaire. On y retrouve une bonne intrigue, peut-être même supérieure à d'autres récits de Camilleri, l'évocation de la Sicile, avec sa langue si particulière, et le poids tutélaire de la mafia.

Mais ce roman policier de Camilleri est peut-être un peu moins plaisant que les précédents.
Pourquoi ? Y-a-t-il de la part du lecteur une espèce de trop grande accoutumance aux aventures du célèbre commissaire? Peut-être. En tout cas, le texte paraît un peu moins charmant que d'habitude, moins chaleureux, moins optimiste, on dirait que Camilleri a traversé une phase de déprime au moment où il l'a écrit. Plus aucune réflexion politique, alors qu'il ne s'en privait pas dans ses précédents romans mettant en scène Montalbano. Le commissaire y apparaît moins sympathique que d'habitude et la présence de Livia, qui joue un peu le rôle du chaeur dans la tragédie grecque, nous manque. Elle n'apparaît qu'épisodiquement et brièvement au téléphone. Il faut dire que Montalbano a le chic d'être en galante compagnie chaque fois qu'elle téléphone.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2014
J'adore Camilleri alors j'adore ce petit livre. Par hasard, Montalbano découvre ce cheval mort devant sa villa. Il s'ensit une enquête dans le milieu hippique menée pour une femme envoûtante avec qui il trompe son amie de toujours, Livia.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juin 2014
Les mêmes ingrédients: la Sicile, les femmes, la nourriture, les personnages, la langue, une enquête malgré tout car Montalbano est aussi commissaire.
C'est toujours aussi savoureux et trop vite dévoré.
Des éclats de rires. Du bonheur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2014
Montalbano et ses angoisses existentielles, Montalbano et le questeur, Montalbano et son "'npétit" légendaire, Montalbano et les femmes, Montalbano et Cataré... il y a ici tout ce que Camilleri nous a habitué à trouver dans ses livres.

Si le ton est moins mordant, l'humour est partout et l'intrigue se tient un peu mieux que les quelques livres précédents.

Surtout, Montalbano apparaît plus humain, comme une montagne de doute qui s'est construite au fil des derniers romans (depuis "le tour de la bouée" et surtout "un été ardent") : N'est-il pas trop vieux (et cette satanée vue qui baisse)? Où va-t-il avec Livia (il ne peut pas vivre avec elle mais sans elle, c'est pas çà non plus)? En somme, mérite-t-il la vie qu'il a?

C'est donc toujours un plaisir de retrouver les personnages de Vigata et la plume alerte de Camilleri qui résonne par la traduction de M. Quadruppani.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2014
Le roman est plein de couleurs locales, ce que met en exergue la préface du traducteur qui entend préserver les trois niveaux de lecture du roman. L'italien, le sicilien, et l'argot intraduisible. Ce dernier s'en sort très bien, pour recréer l'atmosphère sicilienne de Camilieri; dans cette histoire de meurtres de cheveaux, le lecteur découvre le piso, le chantage, et les paris clandestins. La fin de l'enquête est un peu décousue, certes...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Reprenant le style des précédentes enquêtes, Andrea Camilleri continue de produire des œuvres de qualités. Si la mafia et l'air de la Sicile sont toujours là, "La piste de sable" semble montrer quelques petites nouveautés, en effet, le personnage est un peu plus travaillé, plus contrasté.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2015
J'adore les series télévisées tirées de ces livres mais lire un livre aussi mal traduit avec des mots inventés , des fautes et un style déplorable, c'est une honte.
Je regrette de l'avoir acheté. Je ne comprends pas qu'il soit commercialisé en l"état, sans corrections.
22 commentaires|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2012
le léger bruit de la mer est annonciateur d'une belle journée. Pourtant, lorsque Montalbano ouvre les volets, le spectacle qui s'offre à lui n'a rien de réjouissant : sous ses yeux, un cheval recroquevillé sur le flanc, immobile. La pauvre bête, battue à coups de barres de fer, gît dans une mare de sang...apparaît l'envoûtante Rachele, venue déposer plainte pour le vol de son pur-sang. Le commissaire se retrouve propulsé dans l'univers cruel des courses de chevaux clandestines...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2014
fan de camilleri, j'ai tout lu, mais là je me suis ennuyée ferme, peut être la source se tarit-elle ? je suis un peu déçue, il ne faudrait pas en faire un de plus pour satisfaire l'éditeur ou payer les impots !!!bon je l'ai lu mais je ne vais pas me jeter sur le prochain avec le meme enthousiasme!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,95 €
6,95 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)