EUR 23,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
L'adolescent face à ses a... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'adolescent face à ses actes... Et aux autres : Une clinique de l'acte Broché – 17 janvier 2013


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 23,00
EUR 23,00 EUR 43,09
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Le monde actuel semble entraîné dans des changements qui auraient la spécificité d'être sans limites [86] et dont les moteurs seraient liés à des automatismes auxquels il paraît problématique d'apporter un frein, que ce soit la surenchère de la technicité, la stimulation incessante de l'économie de marché ou la mondialisation. La révolution industrielle a pu en son temps résulter d'une convergence de facteurs de même ordre. De véritables bouleversements se sont effectués alors dans l'idéologie, dans les domaines artistiques et scientifiques. Ils tenaient à la responsabilité de certains qui y risquaient beaucoup. Actuellement, les changements sont associés au discours de la science qui est sans sujet, à l'anonymat et à l'automatisme des mécanismes économiques en jeu. L'État-providence est régulièrement sollicité quand les traumatismes rappellent que le réel échappe aux calculs les plus sophistiqués. Le réveil exacerbé des croyances, qui alimente l'intégrisme religieux, est la marque de révolte de la subjectivité exclue. Ces recours à une instance ultime rappellent comment la question de la responsabilité est éludée par les logiques qui nous gouvernent et est difficilement assumée, voire bafouée, par ceux qui sont en position d'autorité dans la vie sociale.
Il peut sembler inapproprié ou illusoire d'espérer cerner si rapidement la complexité du monde actuel. Ce qui m'engage à tenter ce raccourci est le parallèle qu'on peut relever entre ce constat et le fait que la responsabilité et l'engagement de la subjectivité de chacun sont implicitement posés dans les modalités d'expression des souffrances psychiques qui s'offrent à notre pratique. On peut en tirer l'hypothèse que les modalités d'expression de ces souffrances sont corrélées à la structure des échanges sociaux. Elles en révèlent la consistance et elles peuvent se modifier suivant leurs changements. Les modifications qui touchent l'expression de la souffrance de nos proches nous enseignent, à plusieurs titres :
- elles nous enseignent sur l'inventivité dont fait preuve chacun pour manifester son identité. Il s'agit que celle-ci soit reconnue, avec sa part de méconnaissance, pour que le sujet renonce à ses manifestations symptomatiques ;
- elles mettent à l'épreuve nos outils conceptuels. Chaque patient peut nous conduire à affiner leur portée. J'en trouve une confirmation dans les incitations de Ch. Melman [96] aux frayages théoriques que nous impose la clinique. Dans ces frayages, la rigueur de l'analyse des symptômes nous conduit à des maniements conceptuels qui nous sortent des sentiers battus et peuvent sembler iconoclastes ;
- leur analyse nous éclaire sur la consistance des échanges de la société actuelle et sur leurs transformations. Les modifications de la clinique peuvent nous renseigner sur les changements structurels en cours avant que leurs effets ne se fassent pleinement ou explicitement sentir dans la vie sociale.
Mais ce n'est pas seulement l'expression des troubles qui se trouve modifiée, c'est leur structuration même qui se trouve transformée, ou c'est plutôt le défaut de structuration de ces troubles qui se révèle parfois, comme nous le verrons dans ce travail. Psychanalyste de formation psychiatrique, je me suis trouvé confronté à ces difficultés d'appréciation pour tenter de rendre compte du réel de cette clinique. C'est cette pratique qui me fournit l'assise pour proposer les remarques qui vont suivre. Ma pratique de psychanalyste et de psychiatre dans un lieu d'accueil et de soins pour des adolescents a notamment attiré mon attention sur l'acte et précisément sur la fréquence et les différentes formes de mises en acte. L'enjeu de ces mises en acte est toujours vital pouf l'adolescent et marque le désarroi d'un sujet en mal de reconnaissance. L'accueil que réserve le praticien à ces manifestations est crucial pour que le sujet puisse organiser, ou non, une manifestation symptomatique qui témoigne de son identité.

Présentation de l'éditeur

Le temps de l'acte est spécifique de l'adolescence. Il s'agit pour chacun de mettre en jeu sa subjectivité dans la société et d'y engager l'essence de sa vie psychique. Les freins, les refus, voire les récusations, que l'adolescent rencontre dans les tentatives d'affirmation de lui-même, le conduisent à des mises en actes pour exprimer sa souffrance. Elles mettent parfois sa vie en danger.

Pour décoder ces manifestations et permettre aux adolescents de trouver une issue à des crises graves, les professionnels manquent de repères dans une pratique qui se révèle exigeante. Les mises en actes se situent où la pensée fait défaut. Pour que la théorie en rende compte avec rigueur, elle doit s'appliquer à repenser l'articulation de l'inconscient et de l'acte dans la spécificité de la clinique de l'adolescence. L'analyse de la structure de certaines de ces manifestations se révèle exemplaire des modifications actuelles de l'expression des troubles psychiques. La symptomatologie de l'adolescence ne s'exprime pas par la souffrance assumée d'une subjectivité, mais se trouve adressée à celui qui en est le témoin : l'adulte, le professionnel, le représentant d'une instance sociale, qui est chargé de la prendre en compte à sa place.

Cette forme d'expression des souffrances s'associe aux dépressions et aux perversités pour baliser le champ de la clinique actuelle. L'analyse de leurs structures fournit des points de repères pour aborder ces manifestations, offre des outils pour sortir les adolescents des impasses de leurs symptômes et permet un éclairage sur les changements en jeu dans l'économie psychique moderne.

Jean Marie FORGET, psychanalyste, psychiatre, membre de I'ALI, a exercé de nombreuses années dans le secteur adolescent de l'Association de Santé mentale du 13e arrondissement. Il codirige la collection «Psychanalyse et clinique».

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?