Acheter d'occasion
EUR 0,57
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Lady In Satin

5.0 étoiles sur 5 11 commentaires client

9 d'occasion à partir de EUR 0,57 1 de collection à partir de EUR 8,95
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés



Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • CD (29 septembre 1997)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Columbia/Legacy
  • ASIN : B000024IJY
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Mini-disque  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 11 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 93.786 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. I'm a fool to want you
  2. For heaven's sake
  3. You don't know what love is
  4. I get along without you very well
  5. For all we know
  6. Violets for your furs
  7. You've changed
  8. It's easy to remember
  9. But beautiful
  10. Glad to be unhappy
  11. I'll be around
  12. The end of a love affair
  13. I'm a fool to want you
  14. I'm a fool to want you
  15. The end of a love affair
  16. The end of a love affair
  17. Pause track

Description du produit

Amazon.fr

Un album entre Billie et un orchestre de cordes, un an avant sa mort, autant dire un sujet de friction pour les fans acharnés de la chanteuse qui considèrent ce disque comme une trahison. "Tout faux", peut-on répondre, surtout quand on écoute cette voix au faîte de l'émotion et de l'authenticité. L'orchestre de Ray Ellis, en outre, fait un excellent travail, et les thèmes qui se succèdent sont tous d'une stupéfiante authenticité. Un album qui la change des petites formations, sans que sa voix se dénature, bien au contraire. --Eric Frank

Critique

Paru en 1958, cet album est un des grands classiques du jazz et de la chanson en général. Billie Holiday, affaiblie par les excès, et quasi-détruite par le système répressif et raciste américain sait-elle qu'elle n'en a plus pour longtemps à vivre ?rnCe disque est en tous cas empreint d'une forte émotion. La voix de la chanteuse a bien sûr, d'un point de vue strictement technique, baissé. Elle n'en est que plus expressive et laisse éclater le génie de la chanteuse. D'aucuns ont critiqué les superbes arrangements pour cordes de Ray Ellis, prétextant que Billie Holiday souhaitait oublier ses racines ancrées dans le blues et le jazz artisanal, et évoluer vers un style grand public. Qu'importe !rnCe disque est à l'image de cette femme-enfant sublime et fragile, généreuse et perdue, cherchant sa place dans un monde normatif et indifférent. C'est le témoignage bouleversant d'une artiste météorique et d'une femme brisée.

rnrnrn

Mériadec de Rigaud - Copyright 2017 Music Story

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
11
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 11 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Album vinyle Achat vérifié
L'une des voies les plus reconnaissable et relaxante du jazz.
Que d'émotion dans sa voie. On ne ce lasse pas de l'écouter.
J'aurais aimé que l'on puisse trouver davantage de titres dans des compiles vinyles 33t.
Comme par exemple : "The very thougt of you" que l'on ne trouve que sur les supports CD. Autre alternative, il est possible aussi de trouver ce titre et bien d'autres, en les téléchargent un-par-un sur Amazon en fichiers MP3. (Beurk!!!)
Sinon, il reste les brocantes, mais bon...

J'ai fais l'achat d'un vinyle et aussi, par manque de choix, d'un CD.
Pour le CD: Lady Day, The Very Best Of
Pour le vinyle: Lady in Satin

Ceci dit, après avoir écouté le vinyle, certes, avec des titres plus récents que ma version CD qui reprend des titres plus ancien... le vinyle est au top !
Pour le CD, ils ont gravé les titres avec le souffle de la bande son d'origine ; etc... Pour mes goûts personnels, cela n'est pas pour me déranger, vu que je recherche justement la sensation d'origine. Seulement, ne pas oublier que pour les CD, que ce ne sont que des fichiers informatiques qui sont gravé sur le support. La magie opère d'avantage avec un vinyle. La sensation est moins artificielle qu'un CD. Cela ce ressent beaucoup.

Je préfère personnellement les disques vinyles au CD.
D'autant, qu'écouter une voie comme celle de Billie Holiday sur un disque vinyle et attendre le contact de la Cellule (saphir) sur les microsillons du disque, restitue selon moi, un charme, une sensation et une émotion que pouvaient ressentir les contemporains de Billie Holiday de sont vivant ; dans les Années 30 ; 40 et 50.
Lire la suite ›
1 commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Billie Holliday va bientôt mourir... Minée par la drogue et l'alcool, elle n'est plus que l'ombre d'elle même. Elle a été la plus grande dame du jazz, partageant ce podium avec Ella Fitzgerald. Ses amours ont été catastrophiques, se affaires aussi (Billie n'a jamais touché un centime de royalties sur aucun de ses disques), poursuivie toute sa vie par le racisme, trop blanche pour les noirs, trop noire pour les blancs, elle s'est vue longtemps refuser l'accès aux clubs. Elle n'est plus qu'un petit bout de femme ruinée physiquement et moralement. On raconte que le chef d'orchestre la voyant arriver a dit : "on ne va jamais arriver, elle tient à peine debout!". Et c'était effectivement le cas. Prise de crises de manques dès le dbut du premier set, elle va vomir dans les toilettes ; sa voix est partie depuis belle lurette, ne restent plus que ses tripes... Et le miracle se produit ! Devant son micro, Billie se transforme, chante comme si elle savait l'urgence à enregistrer ce dernier témoignage de son blues à elle, corrigeant les manques de sa voix cassée par des vibratos nombreux, mais ne nuisant pas à la qualité musicale de ces chansons. Et naît alors son plus formidable et plus émouvant disque, plein de frisson, de tristesse et de chaleur. Son oeuvre la plus personnelle, la plus touchante, a plus belle. Sans être un féru de jazz, on ne peut qu'être touché par le justesse et le feeling de ce miracle musical. Dès la 1ère chanson "I'm a Fool to love you", on sent la magie opérer, la beauté et l'émotion nous submerger. Il n'est pas rare que les larmes me montent au yeux en écoutant ce disque prodigieux. Un immense moment de l'histoire du jazz. A acheter sans aucune crainte.
1 commentaire 42 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
*** On a parlé d'album testament, peut-être ... sûrement par son originalité. le tout dernier elle le fera début 1959 et l'intitulera "Billie Holiday" tout simplement.***

Fevrier 1958 : Billie HOLIDAY n'a plus qu'un an à vivre, ce que bien sûr elle ignore, doit on en douter ?... Elle prépare "Lady in Satin" avec des chansons entièrement nouvelles. Ce sera l'enregistrement de la souffrance. Pour Ray ELLIS qui en a fait les arrangements et qui l'accompagne avec un grand orchestre à cordes, ce fut un véritable calvaire. Billie est au bord de l'effondrement; ce n'était plus la "Lady Day", l'alcool et l'héroine faisaient leur ravage; seul une volonté insoupçonnée, sursaut d'animal blessé, lui permit de finaliser la session.
Pour les puristes la polémique résidait dans cette imcompatibilité d'une chanteuse de jazz et de blues, d'habitude intimiste, avec un grand orchestre à cordes. Tous sont revenus à plus sage raison, en reconnaissant que cet enregistrement fut une perfomance.
La voix certes a changé mais la puissance émotionnelle perdure, si l'intonation s'empâte, si l'attaque est parfois hésitante, le vibrato si particulier de Billie rattrape ces écarts, le phrasé intense et nuancé est toujours là, bouleversant. Ce persistant pouvoir chargé d'émotion atténue tous les défauts et fait de cet enregistrement une oeuvre bien à part, poignante, que les amoureux de Billie se doivent de posséder.
4 commentaires 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents