• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Les Lames du Cardinal, II... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Bon marché et sécurisé. Articles d'occasion contrôlés.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Les Lames du Cardinal, II : L'alchimiste des Ombres Poche – 29 août 2013

4.2 étoiles sur 5 30 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,20
EUR 8,20 EUR 4,21
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Les Lames du Cardinal, II : L'alchimiste des Ombres
  • +
  • Les Lames du Cardinal, III : Le dragon des Arcanes
  • +
  • Les lames du Cardinal tome 1
Prix total: EUR 24,60
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

A peine remis de leurs dernières aventures, La Fargue et ses Lames du Cardinal doivent une nouvelle fois reprendre du service. En effet, la très belle et très dangereuse Alessandra di Santi, célèbre espionne connue sous le surnom de l'Italienne, les prévient d'un complot visant le trône de France et impliquant leur plus ancien adversaire : l'Alchimiste des Ombres, un dragon dont le seul but est de mettre à bas le royaume. Leur mission ne s'annonce donc pas de tout repos, d'autant qu'un danger bien plus grand semble menacer la France. Deuxième tome d'une série qui rend brillamment hommage aux meilleurs romans de cape et d'épée, L'Alchimiste des Ombres est une ouvre de fantasy historique remarquable, déjà traduite en dix langues.

Biographie de l'auteur

Né en 1968, Pierre Pevel débute l'écriture, dans les années 1990, par la scénarisation et la création de jeux de rôles, avant d'adapter en romans, sous pseudonyme, un de ces univers ludiques. Dès 2001, il publie, sous son propre nom, le premier roman de La trilogie de Wielstadt, qui sera récompensé par le Grand Prix de l'Imaginaire. Suivront une petite dizaine de romans, dont Les Lames du Cardinal, couronné par le prix Imaginales des lycéens 2009 en France et le Morningstar Award 2010 du meilleur nouvel auteur en Grande-Bretagne. Déjà traduits en dix langues, ce roman et ses deux suites sont reconnus comme l'une des réussites majeures de la fantasy historique. Le chevalier, premier tome de sa nouvelle série, Haut-Royaume, a paru en 2013 aux Editions Bragelonne.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Petrus L. MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 3 août 2009
Format: Broché Achat vérifié
Second tome des Lames du Cardinal, on retrouve avec plaisir l'équipe du premier.
L'univers est un 17eme siecle français alternatif. Louis XIII et Richelieu, les mousquetaires et les gardes du Cardinal, la noblesse etc mais aussi des dragons (qui peuvent prendre forme humaine) et de la magie.
Comme pour le premier on aimera le rythme soutenu, l'inventivité et on rendra grace a Pevel de nous avoir livre 350 pages se lisant en quelques heures plutôt que 1000 au détriment du rythme et de la cohérence du tout.
L'hommage à Dumas, Zevaco et les autres est un vrai plaisir.
Si vous avez aimé Wielstat ou Ambremer achetez ces 2 tomes les yeux fermés.
Je recommande chaudement
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Le livre reprend les éléments évoqués dans le premier volume en y ajoutant de nouveaux éléments. La culture Drac prend davantage de consistance, tout comme la magie draconique.
Pour le reste on retrouve avec plaisir les personnages flamboyants, bien qu'un peu uniformes.
La fin n'est malheureusement pas à la hauteur de mes attentes. Le complot est finalement assez plat, et la conclusion manque d'ambition.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Deuxième tome de la trilogie de Pierre-Henri Pevel, on a le sentiment que celui-ci a été plus écrit dans la foulée du premier, qu’après une prise de recul qui aurait été salutaire pour nous offrir un travail plus convaincant.

Cette impression d’un livre écrit au kilomètre - tel Moorcock satisfaisant ses commandes et s’embarrassant relativement peu de la finition de ses sagas - se confirme quand on retrouve les mêmes tics qui avaient pu agacer dans le premier tome : personnages féminins fantasmés, utilisation plus qu’abusive du détail de la géographie parisienne pour agrémenter chaque description.

Surtout, le contexte reste posé de façon brouillonne. Par deux fois, Catherine de Médicis est désignée comme la mère de Louis XIII alors qu’elle serait plutôt une parente éloignée, et on se dit que dans ce XVIIème siècle teinté de fantasy, l’auteur a pris le parti de l’uchronie. Pour finalement qu’on nous précise quelques pages plus tard que Marie de Médicis était bien l’épouse de Henri IV et qu’il s’agit donc de la Reine Mère en question. L’auteur qui ne se sera pourtant pas épargné une solide documentation sur l’époque tombe dans la confusion classique entre les deux Médicis… C’est surtout un manque de relecture coupable de l’éditeur…

L’intrigue reste assez faible et attendue comme dans le premier tome et le plaisir des Lames du Cardinal vient principalement du style de Pevel, habile pour nous replonger dans l’ambiance de l’époque quand il sort de son rôle de cartographe des rues parisiennes.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
2ème tome de la trilogie « les lames du cardinal », « L’alchimiste des ombres » est pour moi le digne successeur du 1er livre, que j’avais beaucoup aimé.

On retrouve la même qualité d’écriture, à la fois fluide et travaillée, les dialogues sont toujours aussi bons, à la fois vifs, et sonnant « d’époque » (sans jamais trop en faire). On retrouve aussi les descriptions émaillées de faits historiques qui donnent une réalité à cet univers et permettent (au passage) d’approfondir un peu sa culture générale.

Côté intrigue, on nage justement en plein milieu d’une série d’intrigues de cour assez complexe. J’ai beaucoup aimé la peinture de la vie de la noblesse, des alliances qui se font et de défont autour du Roi et de la Reine.
Ce 2ème tome est moins centré sur l’action et plus sur les jeux de pouvoir, malgré quelques moments de bravoure et quelques combats épiques. L’intrigue est très subtile, il faut être attentif car Pierre Pevel lâche au fil du texte des informations précieuses qui permettent de comprendre le dénouement (personnellement, je n’ai commencé à entrevoir la vérité qu’à la dernière partie du livre).

Côté personnages, le roman approfondit le passé de certains, même si de grosses zones d’ombres subsistent pour la plupart (pourquoi Agnès n’a-t-elle pas fini son noviciat ? Comment Leprat a-t-il attrapé la Ranse ? Qui est vraiment Saint Lucq, le sang-mêlé ?).
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Associer le roman de cape et d'épée historiquement documenté, avec de la fantasy est une idée originale et menée ici avec sérieux et une belle envie de bien faire.
Surprise, le mélange fonctionne étonnamment bien !
Là où le roman pêche en revanche, c'est sur la qualité de l'intrigue, des rebondissements, des dialogues.
Le livre n'a jamais vraiment réussi à me happer par son histoire et ses personnages.
Dommage, je ne demandais que ça.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique