Acheter d'occasion
EUR 5,73
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'amiral Mahan & la puissance impériale américaine Broché – 12 octobre 2010


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 7,00 EUR 2,73

Top NYP 2017 Top NYP 2017

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Description du produit

Extrait

Extrait de l'introduction

Alfred Thayer Mahan est cet officier de marine américain qui s'éleva tout seul au-dessus des préoccupations courantes de son grade, qui virtuellement revêtit la bure de l'historien, la redingote de l'homme d'État, chaussa les bottes de sept lieues du géopoliticien, qui connut la notoriété comme naval philosopher, conseillant le Prince, influençant les politiques maritimes de plusieurs États. Sa pensée fut «navaliste», alors que son pays tournait le dos à la mer, elle fut ambitieuse pour son pays alors que les États-Unis étaient encore isolationnistes, elle fut originale même pour les amirautés. Nous devons connaître son origine, sa portée doctrinale, sa place parmi les sources de l'expansionnisme américain à la fin du XIXe siècle, son application aux problèmes de l'heure, sa diffusion, son influence sur les politiques navale et extérieure des États-Unis et sur l'accès de cette nation à la puissance impériale, et enfin sa pérennité.

Mahan, officier de PUS Navy et professeur au Naval War College (École de guerre navale) à Newport, Rhodes Island, puise dans l'Histoire la conviction que la puissance sur mer, le sea power, est la clé de cette domination mondiale qu'il souhaite pour les États-Unis. En 1890 il fait irruption à la fois dans le public et dans le cercle étroit des décideurs avec L'influence de la puissance navale sur l'Histoire - 1660-1783, suivi en 1892 de L'influence de la puissance navale sur la Révolution française et l'Empire - 1793-1813 ; ouvrages et articles maritimes se succèdent sur le thème du sea power, et en 1905 paraît La puissance navale et la Guerre de 1812, qui clôt la trilogie du sea power. Quoique cette vision thalassocratique fût ancienne - formulée en particulier par Walter Raleigh dès 1600 - lorsqu'elle fut ainsi redémontrée à partir d'une fresque guerrière déployée du milieu du XVIIe siècle jusqu'à la fin de l'épopée napoléonienne encore si proche, elle fit curieusement l'effet d'une révélation, y compris en Grande-Bretagne, alors première puissance maritime.
Ce travail d'historien naval aurait pu être laissé en l'état, mais plusieurs facteurs contribuèrent à en faire un socle doctrinal, le point de départ d'une oeuvre à dominante stratégique mais vite consacrée aux questions de politique navale du moment ; l'ensemble totalisa une vingtaine d'ouvrages et plus de soixante-dix articles, soit quelque six mille pages. La spéculation de Mahan fut stimulée par le courant expansionniste qui parcourait alors la société américaine et par l'effervescence de la scène internationale à l'approche du siècle nouveau. Elle le fut également par la possibilité de publication dans des revues américaines et anglaises, touchant ainsi le public profane et les professionnels des questions navales ; elle fut favorisée par son statut de professeur qui lui laissait du temps, et enfin par son talent littéraire. Tout cela l'entraîna de l'Histoire faite vers l'Histoire se faisant, des cas d'école vers des situations actuelles et à venir, et fit de lui un stratégiste naval consulté par le pouvoir, puis reconnu internationalement, y compris par les universités qui lui décernèrent leurs distinctions. Ainsi, sa certitude de la prédominance du sea power engendra chez Mahan une vision stratégique pour son pays, essentiellement navale, qu'il prit la responsabilité d'exposer au public, alors que la fin de siècle laissait pressentir des conflits entre puissances majeures.

Présentation de l'éditeur

«L'inventeur du sea power.» «Un génie et peut-être l'un des penseurs Les plus grands et certainement des plus originaux que l'Amérique a produits.» «Le naval philosopher.» L'amiral américain Alfred T. Mahan (1840-1914], pionnier de la géopolitique et de la stratégie navale, a découvert et érigé en doctrine la prééminence de la force navale, le sea power, condition de toute action en politique extérieure. Conseiller du président Théodore Roosevelt, il connut une notoriété internationale et influença la politique maritime de plusieurs pays. Il est considéré comme l'un des artisans de la politique impériale des États-Unis.
Dans cet ouvrage très documenté, Jean-José Ségéric relie l'histoire et la pensée du stratège naval à celles de l'Amérique du XXe siècle dont il a marqué l'avènement. Ses livres les plus fameux sont présentés et analysés en fin d'ouvrage. Le sea power, validé par l'Histoire, est une donnée toujours essentielle de la géostratégie des nations, et assurément un élément majeur de la politique extérieure des États-Unis.

Jean-José Ségéric (jeanjo.segerictaivoila.fr) est officier de marine de réserve, capitaine au long cours et professionnel du shipping. Il a déjà publié, chez Marines Éditions, Histoire du point astronomique en mer et Napoléon face à la Royal Navy.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?