• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Langue fantôme : Essai su... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Langue fantôme : Essai sur la paupérisation de la littérature suivi de Eloge littéraire d'Anders Breivik (Anglais) Relié – 22 août 2012

4.1 étoiles sur 5 25 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 16,00
EUR 16,00 EUR 10,89
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Langue fantôme : Essai sur la paupérisation de la littérature suivi de Eloge littéraire d'Anders Breivik
  • +
  • De l'antiracisme comme terreur littéraire
Prix total: EUR 30,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Biographie de l'auteur

Richard Millet est romancier, essayiste, éditeur et membre du comité de lecture de Gallimard. Il est considéré comme l'un des plus grands auteurs français contemporains. Chez cet éditeur, il est notamment l'auteur de La voix et l'ombre, La Fiancée libanaise, L'Enfer du roman, Tarnac, La Confession négative, Le Balcon à Beyrouth, Le Renard dans le nom, Ma vie parmi les ombres, Lauve le pur ou La gloire des Pythre. Chez Hermann, il a publié Arguments d'un désespoir contemporain et chez Pierre-Guillaume de Roux, Fatigue du sens (Prix des Impertinents, 2011).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Relié Achat vérifié
Il est rare de lire une langue aussi belle par un auteur vivant. Si parfois il nous semble que la phrase est alambiquée, en intelligence, elle ne l'est pas : pour déployer sa pensée avec finesse et précision, l'auteur a choisi scrupuleusement son style et les méandres sont nécessaires. Faites-lui confiance. Quant au contenu : si parfois il nous semble que l'idée est tarabiscotée, en réalité, elle ne l'est pas, hélas.
A lire pour la langue qui a fait la France et pour comprendre ce qui la défait.
Remarque sur ce commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié Achat vérifié
Il y a, à l'aune du psychodrame qui s'est joué fin août / début septembre, plusieurs raisons très solides pour lesquelles il faut lire ce livre.
Tout d'abord, on se rend compte rapidement que les journalistes "critiques" n'ont pas caricaturé ni exagéré la pensée de Millet. Ils l'ont tout simplement travestie. Le copier-coller aléatoire, qui fleure bon le journaliste qui n'a pas pris le temps de lire exhaustivement ce texte pourtant très court, donnait l'impression d'un discours extrémiste. On en est loin. Certains critiques n'avaient pas non plus hésité à accuser Millet de défendre Breivik. En refermant le livre, on se marre. Au-delà des aboiements de la meute sur ce livre en particulier, la lecture est une réflexion sidérante sur le contrôle de la pensée opéré dans notre pays. Il n'est pas inutile au demeurant de rappeler le soutien de cette même meute pour d'autres criminels, soit-disant plus fréquentables intellectuellement, tels Battisti.
Par ailleurs, Millet est un auteur qui ne prend pas ses lecteurs pour des idiots. Son analyse est charpentée, détaillée, complexe. Elle invite au débat, à la réflexion. Il expose un point de vue intéressant. D'accord, pas d'accord, faites votre choix. Mais, alors que le "vivre ensemble" est en crise (crise corrélée à la financière), alors que l'intégration républicaine à la française se fissure, il est réconfortant d'avoir des penseurs qui s'expriment librement et sans mettre des oeillères.
Lire la suite ›
8 commentaires 55 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié
Ceux qui ont un brin de culture littéraire (si ce n'est de culture française tout court!) comprendront l'allusion... Une fois de plus chroniqueurs illettrés, journaleux teigneux et "bien pensants" de tout poil vomissent l'un après l'autre sur un écrit qu'ils n'ont sans doute même pas lu. A l'heure où la perte d'idendité et de repère est le mal français de ce jeune siècle ( lisez-donc aussi dans un autre genre "Les Lisières " qui vient de paraître), la thèse de Millet est tout aussi défendable qu'une autre. Et que ceux qui n'ont pas encore sombré dans le panurgisme généralisé lisent "Ma vie parmi les ombres" du même auteur : c'est une magnifique leçon d'écriture et de réflexion sur les racines de nos dérives. Bonne lecture !
Remarque sur ce commentaire 32 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié Achat vérifié
On ne peut comprendre ce livre sans connaître la vie de Mr MILLET.
Il a déjà combattu dans notre futur
Cela fait 30 ans qu'il s'est résigné à mourir pour ses convictions.
Il n'a donc plus peur de rien et encore moins des meutes serviles qui aboient aux ordres de leurs maîtres.
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Relié
Lorsque j'étais plus jeune je craignais, après les "classiques", de ne plus rien trouver de bon à lire. Depuis, je me suis rendu compte que ma crainte était vaine : contrairement à ce que prétend ce petit livre, le niveau de la littérature mondiale s'est énormément amélioré par rapport au 19ème ou à la première moitié du 20ème siècle - et c'est logique, puisqu'il y a infiniment plus de gens capables de lire et d'écrire (et par là j'entends : d'exercer un talent d'écrivain). Pourtant, l'auteur semble croire que la démocratisation conduit inévitablement à la dégradation, sans jamais avancer la moindre démonstration.

Monsieur Millet déplore la dégénérescence de la littérature française. Mais pourquoi la France aurait-elle une place exceptionnelle, dans un monde où des milliards de personnes pensent, écrivent, ressentent, tout aussi bien que les Français? Croit-il donc que la puissance du pays n'était pour rien dans la place éminente de la France dans la littérature de la première moitié du 20ème siècle, et qu'un Giraudoux, un Drieu, ou même un Mauriac auraient pu atteindre une reconnaissance internationale s'ils avaient été citoyens d'une petite nation?

Au milieu d'une foule d'affirmations péremptoires, on croit comprendre que Monsieur Millet déplore l'absence de style des écrivains français.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique