Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

L'avenir n'est plus ce qu'il était Poche – 20 septembre 2007


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 21,00

Livres 10/18 Livres 10/18

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

Gnossos trouve un foyer. Fitzgore et Heffalump voient un fantôme. Conception d'un projet de survie. Une caissière rencontre le roi du Mexique.

Vers Athené, donc.
Le jeune Gnossos Pappadopoulis, pelucheux Ourson, gardien de la flamme, revint des mers asphaltées de l'im­mense terre vaine : oh grand-routes US 40 et implacable 66, me revoici chez moi dans les gorges rongées par les glaciers, parmi les doigts des lacs, les filles dorées de Westchester et de Shaker Heights. Voyez-moi mentir haut et fort, battre le pavé de mes gros godillots, l'esprit bouillonnant de projets.
Me revoici à Athené, où Pénélope languit dans l'extase enivrante de l'infidélité, où Télémaque déteste son père et lui décoche un coup de pied à l'entrejambe, où le vieux et patient Argus trottine pour accueillir son maître épuisé et plonge ses crocs dans un mollet tétanisé de crampes, l'infectant d'une horreur écumante, sauvage, hydrophobe.
Oh bienvenue,
car chez lui revient le fou,
de retour de ses rêves
et le satyre
chez lui pour la récolte,
que le soleil brille ou pas, car sur cette terre aux collines ondoyantes, marquée de failles et de pressions géologiques, il pleut toujours beaucoup.
Gravissant d'un bon pas la pente la plus abrupte, écartant à grands coups de pompe les monticules de neige souillée de cendres, sentant le gibier et le lapin, il empeste l'odeur anisée de quelque liqueur orientale. Personne ne l'a vu (ou, dans le cas contraire, personne n'a accepté cette vision impossible, car des rumeurs le disent mort de soif, tout tordu allongé sur le dos au fin fond de Bright Angel Trail, les yeux arrachés par les ânes sauvages de Grand Canyon; dévalisé par des pachucos tatoués, puis brûlé à mort dans la nuit du Nouveau-Mexique par mille cigarettes trempées dans l'aqua regia; dévoré par un requin dans la baie de San Francisco, une jambe s'échouant à Venice Ouest; quant à G. Alonso Oeuf, il le croit mort de froid, gelé et bleu, dans les Adirondacks), d'ailleurs il vient à peine d'en quitter les lacs (repéré assis sur un lit de tendres branches de sapin, les jambes repliées sous les fesses en position du grand lotus, une mystérieuse marque de caste là où devrait se trouver le troisième oeil, nu comme un ver et en érection, découvert ! par les Filles de la Révolution Américaine de Saint Régis ! Falls à l'occasion de leur sortie hivernale pour observer les oiseaux).
Je suis invisible, pense-t-il souvent. Et Exempté. L'Immunité m'a été accordée, car je suis toujours cool. Je choisis ma polarité à ma guise, car je ne suis pas ionisé et ne possède aucune valence. Qualifiez-moi d'inerte ou de falot si ça vous chante, mais attention, je suis l'Ombre, toujours prête à obscurcir l'esprit des hommes. Qui sait quel maléfice rôde dans le coeur humain ? Je suis l'authentique Dracula, regardez donc au fond de mon oeil.
Remontant Academae Avenue au nom insipide à partir des murs vert feuille de la gare routière Greyhound, le corps étroitement serré dans sa parka (couverture de survie, chaleur des bois, utérus portable), le sac à dos bourré des seuls biens et nécessaires de son existence : un Codographe de Captain Midnight, cent soixante-neuf dollars d'argent, un calendrier de l'année en cours 1958, huit flacons de parégorique, un sachet plastique de graines exotiques, une liasse de feuilles de vigne dans un humidificateur spécial, un pot de fêta, plusieurs morceaux de cintres métalliques servant de brochettes à kebab, une chemise de scout, deux bâtonnets de cannelle, une capsule du tonic Cel-Ray Dr Brown, un sous-vêtement Fruit-of-the-Loom récupéré lors d'une expédition chez Bloomingdale, un second pantalon en velours, une casquette de base-bail 1920, un harmonica Hohner en fa, six côtelettes de gibier ainsi qu'un nombre indéterminé de pattes de lapin récemment coupées et salées.
En survolant les petites annonces d'un exemplaire non acheté du Globe d'Athené à la gare routière, il était tombé sur l'offre 109 dans la liste des appartements disponibles pour le trimestre de printemps. Il s'arrêta devant la bâtisse, essoufflé après la montée, évaluant, supputant, traçant la géométrie d'éventuelles échappées, comptant fenêtres et portes. Cette maison à la charpente rouge était de style gothique américain, ravalée depuis peu, décorée de moulures blanches et de fantaisies suisses sculptées autour des fenêtres. Une touche pastorale, quel plaisir de s'y réveiller au joli mois de mai avec une gueule de bois carabinée, de pencher la tête en arrière et de humer le parfum des myosotis.
Il frappa timidement et fut accueilli par la fille la plus frêle qu'il eût jamais vue. Un peignoir en bouclette au col en mohair, deux longues couettes châtaines attachées avec des élastiques jaunes, pas de sourcils.
«Vous venez pour l'appartement ?»

Biographie de l'auteur

Né en 1937 à New York, Richard Fariña fait ses études dans la prestigieuse université de Cornell, où il se lie avec Thomas Pynchon. Il exerce divers petits boulots, vit au cœur d'un réseau d'artistes et de porte-parole de la contre-culture comme Joan Baez et Bob Dylan, et semble promis à une grande carrière de musicien, poète et romancier. Richard Fariña publie son premier roman L'avenir n'est plus ce qu'il était, en 1966, et meurt la même année dans un accident de moto.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?