Acheter d'occasion
EUR 25,09
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par japazon
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Prend environ 10 a 14 jours pour arriver France et toutes les europeennes. Expedie de Japan par e-Packet. Transmettre le suivi possible.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Lawes - The Consorts Setts, Dances & Airs Compilation

4.5 étoiles sur 5 2 commentaires client

2 neufs à partir de EUR 75,65 4 d'occasion à partir de EUR 18,85
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Compositeur: William Lawes
  • CD (1 janvier 1970)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Compilation
  • Label: Parlophone
  • ASIN : B00005RFSL
  • Autres éditions : CD
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 2 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 123.477 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Consort sett a 6 ut maj fantazy II
  2. Consort sett a 6 si bem maj inominy
  3. Consort sett a 6 si bem maj aire II
  4. Consort sett a 6 si bem maj fantazia I
  5. Aire vdgs 463 2 aire for lyra viol
  6. Aire vdgs 462 2 aire for lyra viol
  7. Consort sett a 5 sol min aire III
  8. Consort sett a 5 sol min on the playnsong
  9. Consort sett a 5 sol min fantazya I
  10. Saraband 3 dances lyra viol
  11. Corant 3 dances lyra viol
  12. Almaine 3 dances lyra viol
  13. Consort sett a 6 ut maj aire III
  14. Consort sett a 6 ut maj fantazy I
  15. Jigg 2 dances lyra viol
  16. Countrey coll 2 dances lyra viol countrey coll
  17. Consort sett a 5 la min aire III
  18. Consort sett a 5 la mineur fantazy II
  19. Consort sett a 5 la min fantazy I
  20. Consort sett a 6 sol min aire
  21. Consort sett a 6 sol min fantazy
  22. Consort sett a 6 sol min paven
  23. Consort sett a 6 ut min aire
  24. Consort sett a 6 ut min inominy
  25. Consort sett a 6 ut min fantazia II
  26. Consort sett a 6 ut min fantazia I
  27. Humour airs 3 lyra viols
  28. Ffantasie airs for 3 lyra viols
  29. Consort sett a 5 fa maj aire
  30. Consort sett a 5 fa maj paven
  31. Consort sett a 5 fa maj fantazy
  32. Consort sett a 5 ut min aire IV
  33. Consort sett a 5 ut min paven III
  34. Consort sett a 5 ut min aire II
  35. Consort sett a 5 ut min fantazy
  36. Consort sett a 6 fa majeur aire IV
  37. Consort sett a 6 fa maj fantazy III
  38. Consort sett a 6 fa maj aire II
  39. Consort sett a 6 fa maj fantazy I
  40. Consort sett a 5 ut maj almaine III
  41. Consort sett a 5 ut maj paven
  42. Consort sett a 5 ut maj fantazy I

Description du produit

LAWES - THE CONSORTS SETTS, DANCES & AIRS

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
Le "consort of viols" était une spécialité anglaise. Il rassemblait différentes violes en un "concert" homogène (plus homogène que notre moderne quatuor à cordes qui manque d'une voix de ténor). Les meilleurs compositeurs anglais s'y sont appliqués.

Quels sont ces meilleurs? Chacun fera sa sélection mais pour moi ce sont Lawes, Jenkins et GIbbons.

Lawes avait de plus une curiosité instrumentale personnelle qui lui fit écrire par exemple des concerts pour deux violons, orgue et basse où l'orgue n'est pas du tout l'équivalent de l'instrument de réalisation de la basse continue, mais un instrument du 'concert' à part entière.

Ici, nous avons les "Consort Setts" pour 5 et 6 violes et orgue auxquels ont peut appliquer la même remarque. Lawes sait trouver la synthèse entre la rigueur contrapunctique, règle obligée du 'consort of viols', et un sens mélodique et concertant très particulier. Cela donne à ces 'consort' un attrait et un charme tout particuliers.

Ce disque mérite donc une attention spéciale. L'interprétation donnée par les "Fretwork" (qui ont signé de nombreux disques excellents) et l'organiste Paul NIcholson est excellente.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Nicolas TOP 100 COMMENTATEURS le 31 octobre 2012
Format: CD
William Lawes est un personnage charnière de l'évolution du consort de viole anglais sous le règne de Charles 1er. Il a litéralement "explosé" le modèle cohérent et unitaire du consort de viole anglais Elizabéthain qui avait été lègèrement italianisé sous Jacques 1er notamment par John Coprario (professeur de William Lawes) et Orlando Gibbons.

En fait William Lawes a fait beaucoup plus qu'italianiser le consort anglais, il lui impose sa personnalité éminemment excentrique et inventive (on disait de lui qu'il passait son temps à briser les lois de la musique) et lui applique les notions de suprise, de sauts harmoniques, de ruptures rythmiques qu'on retrouvera dans la forme tardive des consorts représentée par Locke, Simpson, Jenkins et Purcell.

Cette musique est fascinante et très difficile à commenter car changeante, jamais batie sur le même modèle, tantot débridée comme une toccata tantot traditionelle pointant vers la renaissance, tantot lyrique tantot polyphonique en forme de canons libres voire de fugues mais toujours avec cette étrange et génial mélange de tendresse et d'inventivité débridée qui forme la particularité de ce personnage central, mais à part, de l'école de viole anglaise dont le fait d'être disparu trop tôt en défendant son roi dans la guerre civile ne fait que renforcer la légende. Finalement le seul personnage de l'école de viole anglaise à qui on peut associer William Lawes est peut-être Tobias Hume, de la génération précédente.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta) (Peut contenir des commentaires issus du programme Early Reviewer Rewards)

Amazon.com: 5.0 étoiles sur 5 3 commentaires
5.0 étoiles sur 5 Five Stars 2 décembre 2014
Par T. Trueblood - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
All worked well.
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Brilliant! 5 septembre 2008
Par R. Davis - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
Musicianship is flawless. The recordings span several sessions and years, but the consistency is great and the sound quality is wonderful.

Great discs.
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Wonderful music, beautifully performed 16 décembre 2013
Par Sid Nuncius - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This is an excellent double CD - yet another in Virgin's wonderful series reissuing great recordings of the last 25 years or so. Lawes was active from around 1620-1640 and his viol consort setts are some of the finest music composed during this period. They are full of beauty, interest and melodic and harmonic invention - indeed there are some genuine surprises in places. The music is a real pleasure and I think it deserves wider recognition.

Fretwork play this music superbly. They have established themselves as one of the world's finest Early Music ensembles over the last 20-odd years and certainly live up to that reputation on these discs. They bring skill, delicacy, richness and emotion to this music and make the whole double CD a delight from beginning to end.

This is a set which will give pleasure for many years, and I recommend it in the warmest terms
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Who Says England Had No Great Composers? 28 novembre 2007
Par Gio - Publié sur Amazon.com
Format: CD
In our era of elite musical professionalism and expiring musical skills in the general population, the "string quartet" has become the most equisite esoteric ensemble of all. Such was not the case in the past, when quartets were often commissioned by dilettantes and performed by very capable amateurs. Quartets were the pinnacle of "recreational" music long before they became items on university concert series. But even before the popularity of the quartet, there was a very sophisticated and challenging repertory of domestic music for a "closed consort" of strings, specifically for consorts of violas da gamba, which were the amateur's instrument par excellance. Violins remained largely the tools of professional players, for public music, until the gambas faded from popularity. In England, yeoman farmers and royal favorites all shared the passion for gamba consorts; often a chest of gambas was the most valuable item mentioned in the wills of people of modest means.

FRETWORK is unquestionably the finest gamba ensemble since the rebirth of "early music". Appropriately British to the soles of their feet, FRETWORK has quietly recorded masterwork after masterwork of English renaissance polyphony for almost thirty years now. Their performances include collaborations with vocal ensembles as well as disks dedicated to such great but forgotten composers as William Lawes and Christopher Tye. They've also inspired (and commissioned) modern compositions for their instruments. The name FRETWORK on the cover of any CD is almost a guarantee of excellence.

William Lawes was a composer of the "backwaters" of musical history, writing his Consorts Sets in the era of Charles I, when the gamba was already losing ground to the violin, most probably for household performance among conservative rural gentlefolk. Nevertheless, he was a composer of startling modernity, making fresh use of 'historical' forms such as the In Nomine in tandem with bold dissonances and avant-garde experimentations in tonal progressions. If you suppose that consort music prior to Haydn and Mozart was basically simple in structure and naive in emotional palette, then you have to hear this disk. William Lawes should never have been forgotten.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous