EUR 6,30
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'axe du loup a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

L'axe du loup Poche – 28 novembre 2006

Ce titre fait partie de la sélection Rentrée scolaire. Découvrez notre boutique en cliquant ici
4.2 étoiles sur 5 55 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 3,50
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 6,30
EUR 6,30 EUR 6,09
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'axe du loup
  • +
  • Une vie à coucher dehors
  • +
  • Petit traité sur l'immensité du monde
Prix total: EUR 19,10
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Paris-Berlin-Iakoutsk
mai

C'est triste un train qui part pour Berlin. Surtout quand on est dedans. J'ai quitté mon appartement parisien tout à l'heure. J'ai gagné la gare du Nord en métro. Je trouvais ça chic de prendre le métro pour aller en Sibérie. Le guichetier à qui j'ai demandé «un aller simple en première classe pour la gare du Nord» m'a répondu qu'on n'était pas il y a cent ans et j'ai pensé que j'aurais bien aimé.
Quelques amis sont là, sur le quai. Je leur crie avec une voix de soldat des années 1940 qui pense être de retour dans trois semaines :
- Ich fahre nach Berlin.
Personne ne trouve ça drôle.
Le train de l'Allemagne s'ébranle, je m'allonge sur ma couchette. Je pioche au hasard dans le gros sac de livres que j'ai pris soin d'emplir jusqu'à la gueule : De la brièveté de la vie, Sénèque. Je suis superstitieux avec le titre des livres. Je ne l'ouvre pas, je m'endors et le matin, c'est Berlin.
Quiconque possède quelques heures à Berlin doit aller visiter le musée du Mur. J'y passe l'après-midi avant d'attraper le train de Moscou. Il y a une salle consacrée aux évasions : pour passer à l'Ouest, des gens se sont cachés sous des moteurs de voiture, dans des valises ou des rouleaux de câbles, dans des cabas ou sous des uniformes soviétiques, un père de famille a fait glisser son fils le long d'un câble tendu de l'autre côté de la démarcation, une famille a passé des années à confectionner une montgolfière dans sa cuisine, un nageur a traversé la Baltique avec un propulseur sous-marin de sa fabrication, une mère a jeté son bébé pardessus le mur (des complices avaient placé un matelas préalablement), beaucoup ont sauté d'immeubles de plusieurs étages qui donnaient directement sur la frontière, d'autres ont creusé des tunnels de cent cinquante mètres étayés par des crics de voiture. On se croirait au concours Lépine de la liberté. «L'évasion est source d'ingéniosité», dit d'ailleurs la pancarte à l'entrée des salles d'exposition. Assez souvent, ces évasions bricolées dans les arrière-cuisines des appartements communautaires de Berlin-Est réussissaient. Alors, quelques heureux fugitifs triomphaient de l'obsession des commissaires de l'Est à traiter les peuples comme des canaris, à leur confectionner des cages.

Présentation de l'éditeur

Sylvain Tesson a refait le long voyage de la Sibérie au golfe du Bengale qu'effectuaient naguère les évadés du goulag. Pour rendre hommage à ceux dont la soif de liberté a triomphé des obstacles les plus grands, seul, il a franchi les taïgas, la steppe mongole, le désert de Gobi, les Hauts Plateaux tibétains, la chaîne himalayenne, la forêt humide jusqu'à la montagne de Darjeeling. Sur six mille kilomètres, il a connu le froid, la faim, la solitude extrême. La splendeur de la haute Asie l'a récompensé, comme les mots d'une ancienne déportée : " On a le droit de se souvenir. "

" Le récit de voyage qu'il a rapporté est plein d'intelligence, d'authenticité, d'âpreté et d'émotion, traversé de bonheurs d'écriture qui sont la patte d'un écrivain. " Hervé Bentégeat – Le Figaro

Inclus un cahier photos


Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Latour07 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 21 août 2007
Format: Poche Achat vérifié
Remarquable ouvrage d'aventure(s). Sylvain Tesson a été captivé par le récit épique de Slavomir Rawicz, officier polonais, qui décrit son évasion d'un goulag sibérien avec 5 autres zeks pendant la seconde guerre mondiale ("A marche forcée"). Des inexactitudes dans le récit ajoutées à la polémique qu'il suscita en dénonçant l'existence de goulags lors de la publication de "A marche forcée", dans les années 1950 (rappelez-vous le mépris et la haine que suscita Soljénitsyne lors de la publication de "l'Archipel du Goulag" en 1974) ont contribué à jeter un discrédit sur ce remarquable ouvrage dont je recommande la lecture.

Avec panache Sylvain Tesson relève le défi. Il retrace donc le parcours de cet évadé et démontre non seulement qu'il fut possible (la traversée du désert de Gobi était jugée impossible) mais découvre en outre qu'il s'agit d'une route antique d'évasions des régimes totalitaires, du Nord vers le Sud, puis, actuellement, du Sud (Tibet) vers le Nord !

A l'aventure Sylvain Tesson régale le lecteur des rencontres qu'il a vécues, dans l'intensité de l'effort et de la découverte. "L'axe du loup" est une superbe invitation au voyage en compagnie d'un talentueux auteur.
Remarque sur ce commentaire 52 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 5 février 2005
Format: Broché
Superbe récit d'aventure que j'ai lu recemment ,un hymne au nomadisme ,Sylvain Tesson est un baroudeur contemporain qui nous fait vivre sa vie de voyageur et sa vie interieure .J'avais beaucoup aimé " la chevauchée des Steppes " qu'il a réalisé avec Priscilla Telmon .Ici ,à pied ,à vélo et à cheval parfois ,il traverse presque tout un continent du nord au sud ,bivouaquant dans la nature ,croisant parmi d'autres ,des vagabonds ou "robinsons" des forets du nord ,des cavaliers nomades des steppes ,des moines bouddhistes errants , avec un courage et une ouverture d'esprit assez rare de nos jours :)
Remarque sur ce commentaire 31 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ludwig Jean Sébastien TOP 100 COMMENTATEURS le 11 avril 2010
Format: Broché
Après avoir fait , avec son ami Alexandre Poussin , le tour de la terre à vélo ("On a roulé sur la terre") puis une traversée longitudinale de toute la chaine de l'Himalaya à pied ( "la marche dans le ciel") , Sylvain Tesson entreprend seul la traversée de la Russie en partant de Yakoutsk en Sibérie , puis la Mongolie , la Chine , le Tibet et l'Inde pour suivre la voie Nord Sud , l'axe du loup , qu'enpruntaient tous ceux qui essayaient d'échapper à l'enfer du Goulag soviétique et aux persécutions communistes et que suivent actuellement les tibétains colonisés par les Chinois .
Il marche à raison d'une quarantaine de kilomètres par jour , en évitant les ours autour du lac Baïkal , puis traverse à cheval l'immense steppe mongole et utilise le vélo dans le désert de Gobi .
Voilà l'un des derniers aventuriers du monde moderne , un des derniers voyageurs "by fair means" qui mérite depuis longtemps toute notre admiration , nous qui ne quittons pas les sentiers balisés et n'osons jamais aller vraiment jusqu'au bout de nos rêves et de nos capacités physiques .
Huit mois de souffrances pour un périple extraordinaire , un exploit sportif mille fois supérieur aux ridicules exploits "olympiques"ou cyclistes truqués à l'EPO et autres substances . Tesson est un vrai conquérant de l'impossible . Il nous entraine derrière lui dans un livre magnifique qui se dévore à toute vitesse . On en redemande même !
Bravo , M. Tesson !
Remarque sur ce commentaire 20 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Sylvain Tesson a le talent du marcheur et de l'écriture. On l'accompagne dans son récit souvent arrosé d'humour et de situations pittoresques en suivant ses pas sourire aux lèvres. Ses voyages sont passionnants et inspirent aux lecteurs la simplicité, l'humilité et le goût de l'aventure. En en plus c'est un poète ! J'adore.
Remarque sur ce commentaire 24 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Un client le 6 novembre 2004
Format: Broché
Voyage du Nord au Sud de l'ex-empire soviétique, sur les traces de tous les évadés du goulag et de la répression russe, depuis les tzars.
Voyage dont le but ultime est l'atteinte de l'Inde, a pied, a cheval, en vélo,des portraits incroyables des personnes rencontrées dans cette immensité de forêts, de lac (Baikal) et de déserts d'Asie Centrale.
Un voyage inoubliable dans le temps et l'espace réel et non virtuel, Tesson a refait ce voyage avec le souci de l'exactitude et dans les conditions réelle de l'époque;
Un hymne magnifique a l'homme, a la Russie éternelle, a l'esprit qui contraste singulièrement avec la futilité de notre siècle "moderne" son hyper consommation et son matérialisme sans futur.
Remarque sur ce commentaire 22 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Sylvain Tesson (1972- ) est un écrivain voyageur français.
Géographe de formation, il effectue en 1991 sa première expédition en Islande, suivie en 1993 d'un tour du monde en bicyclette avec Alexandre Poussin. Il traverse également les steppes d'Asie centrale à cheval avec l'exploratrice Priscilla Telmon.
En 2004, il reprend l'itinéraire des évadés du goulag en suivant le récit de Slavomir Rawicz : The Long Walk (1955). Ce périple l'emmène de la Sibérie jusqu'en Inde à pied.

"Il n'y a que le loup, créature en marge du monde, pour ne pas marcher dans la direction ordinaire. Les évadés, qui sont un genre de bête traquée, ont eux aussi emprunté cet axe conduisant aux septentrion de l'Eurasie jusqu'aux versants de l'Himalaya, l'axe du loup... "
De Iakoutsk (Sibérie centrale- Russie) à Calcutta en Inde, le récit d'une longue marche sur les pas des évadés du Goulag, comme un prétexte.
Comme toujours avec Sylvain Tesson, l'aventure est bien plus vaste. Introspection, réflexions sur nos sociétés modernes et le devenir de l'Homme. Admiration et adoration devant une Nature qui sait être cruelle et sublime à la fois.
Quelques rencontres furtives émaillent le récit de cet indécrottable ermite.

La littérature n'est-elle pas -avant tout - aventure, dépaysement, réflexions solitaires ?
Tesson en est passé maître et c'est du bonheur sur papier que de le suivre.
Un moment de lecture éternel !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?