undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Acheter Fire Cliquez ici Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles
119
3,5 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:9,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 novembre 2012
Comme de nombreuses personnes, je suis consterné par cette édition médiocre - et je pèse mes mots - que nous propose Warner du Dernier des Mohicans. Possédant les 3 versions de ce film, j'attendais avec impatience cette édition en Blu-ray, prenant mon mal en patience pour ne pas céder à la tentation d'acheter la version US. Et quelle erreur !
Si le fait qu'il n'y ait pas de VF de ne me concerne pas, il est juste anormal de proposer une édition qui est un simple copier/coller du Blu-ray US: les menus sont en anglais; le commentaire de Michael Mann n'est pas sous-titré, le menu est minimaliste et les bonus sont pauvres. Même la sérigraphie du Blu-ray est celle de la version US, qui esthétiquement correspond à la jaquette de celui-ci et non au Digibook de Warner.
Mais, beaucoup semblent ignorer que Warner n'est pas seul responsable. En effet, l'absence d'une version cinéma en HD est la volonté de Michael Mann pour qui ce nouveau montage est le seul qui corresponde à la vision de son film; cet état d'esprit n'est pas sans vous rappeler un certain Lucas. D'ailleurs Mann n'est pas étranger à ces pratiques (cf. les éditions de Heat), relançant de ce fait le sempiternel débat sur l'appartenance d'une œuvre.

Pour résumer, nous avons d'une part Warner qui nous propose une édition minable, méprisant non seulement le consommateur, mais également le spectateur; d'une autre part, nous avons un réalisateur qui oublie que s'il peut se permettre de commercialiser son œuvre sous différents montages, c'est précisément parce que la première version à su séduire pour différentes raisons des spectateurs. La moindre des choses était de proposer la version cinéma et le dernier montage en HD pour respecter les amoureux de la première heure du film tel qu'ils l'ont connu et de leur laisser le choix de se faire leur propre opinion. C'est l'un des nombreux visages de la censure.

Néanmoins, qu'en est-il de ce montage en Blu-ray ? En effet, beaucoup se contentent de descendre cette édition sans même prendre la peine de savoir ce que vaut au moins le film tel qu'on nous le présente.
Possédant les 3 versions du film, je peux affirmer qu'en l'état actuel des choses, ce nouveau montage est de loin celui que je préfère. Celui-ci se situe entre la version cinéma et le Director's Cut DvD Z1; ce dernier comportait quelques incohérences narratives en raison des différents ajouts et retraits de séquences, des modifications ou remplacement de certains plans ou dialogues et beaucoup d'autres choses encore. Avec ce nouveau montage, le film prend une nouvelle dimension et sans changer radicalement la version cinéma, il lui apporte profondeur, intensité et beauté de façon encore plus saisissante. C'est avec pas moins de 52 modifications (contre 44 sur le montage DvD Z1) que Mann est intervenu sur le film. Mais celles-ci sont particulièrement subtiles et ne se remarquent que par les spectateurs les plus avertis et les plus assidus pour une bonne partie d'entre-elles.

Techniquement, ce montage se distingue également des précédentes éditions mais souffre toutefois d'un soin qui n'égale pas celui apporté à des titres plus anciens et tournés dans des conditions de tournage parfois aussi extrêmes que le Dernier des Mohicans et qui sont pourtant sublimes techniquement parlant: Les Dents de La mer, Lawrence d'Arabie, Ben-Hur, La Nuit du Chasseur pour ne citer que ceux là ont bénéficié d'une attention que l'on aurait bien voulu pour le film de Mann.

Image: Mann à tourné le film dans des conditions réelles et naturelles. Ainsi un plan réalisé de jour mais se déroulant dans l'intérieur d'un bâtiment n'a pas d'éclairages artificiels. De même que les plans nocturnes sont tournés à la lueur des bougies, de la lune ou des feux d'artifice. Autant de conditions extrêmes délicates à retranscrire en HD qui nécessitaient énormément d'attention. Si l'on peut fermer les yeux sur certains défauts inhérents aux conditions du tournage, l'image souffre de quelques flous, d'une colorimétrie qui sature (notamment avec les couleurs chaudes comme le feu) et de quelques noirs bouchés qui sont moins pardonnables. En revanche le contraste est saisissant, notamment sur les plans en extérieurs et diurnes. Globalement l'image est bonne malgré ces défauts.
3-4/5

Son: outre le fait qu'il n'y ait pas de VF, forçant les amateurs à subir les spécificités linguistiques et culturelles telles que le réalisateur voulait les faire découvrir, la piste 5.1 DTS HD-MA a une bonne tenue. Très bonne répartition multicanale, on sera rapidement surpris pas la présence des basses, notamment durant la séquence sous la cascade où elles sont dévastatrices. Mention spéciale pour le soin apporté à mettre en valeur la magnifique bande son sans que celle-ci s'impose au film. De très belles ambiances qui contribuent à l'appréciation du film.
On notera parfois que les dialogues sont parfois légèrement en retrait, mais rien d'alarmant.
4/5

Si vous n'êtes pas un simple consommateur, mais également un spectateur averti qui ne peut pas se procurer l'édition US, je pense qu'il serait dommage de bouder votre plaisir en n'achetant pas cette édition Warner qui est répétons le minable. Non seulement vous redécouvrirez un film que vous aimez sublimé par Mann, mais en plus celui-ci se tient techniquement très bien.
Si vous avez la possibilité de vous diriger sur l'édition US, alors je ne peux que vous conseiller de sauter sur celle-ci. Puisque Warner s'est contenté de pomper celle de Fox, autant se contenter d'acheter cette dernière qui en plus est moins coûteuse.

Note réelle pour le nouveau montage: 5/5
Note réelle pour l'édition technique: 4/5
Note réelle pour la politique éditoriale de Warner: 0/5
33 commentaires| 54 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 décembre 2012
La présentation du produit prètait à confusion car si le dvd est bien en français (comme celui que je possède depuis plus de 4 ans) le Blu-ray est en anglais. Je ne suis pas prêt à recommander sur votre site ni à le conseiller à mes amis.
En espèrant que vous indiquerer mieux les détails à l'avenir pour les autres car pour moi ....
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2012
Contrairement à ce qui est indiqué, seul le DvD contient la version Fr du film. Le blu Ray est UNIQUEMENT en anglais sous titré.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2012
attention le blu ray est en vost et ce n'est même pas précisé dans le descriptif de vente. si j'avais su, je n'aurai pas commandé, bravo warner! remboursez maintenant!
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2014
N’ayant pas vu le film dans sa version cinéma de 1992, je m’abstiendrai de prendre parti dans le procès intenté par certains internautes au montage final de Michael Mann auquel il est reproché d’escamoter plusieurs scènes et d’en rallonger d’autres au détriment de la cohérence du récit originel. Les versions du film auxquelles se réfère mon commentaire sont donc celles actuellement (2014) distribuées en Europe au format DVD et aux Etats-Unis en version Blu-ray « director’s cut ».

Le premier constat qui s’impose concernant ces deux éditions, c’est qu’elles sont identiques ou quasi-identiques, en tous cas sans différences notables. Assez curieusement, le DVD européen ne donne aucune indication sur la version qui semble bien être la « director’s cut ».

Avec l’édition du film sur support Blu-ray, on s’attendrait logiquement à un bond spectaculaire en qualité, au profit notamment des scènes tournées dans le décor grandiose des Appalaches. Or, s’il est vrai que le son bénéficie globalement du transfert en haute définition, l’image demeure en revanche de qualité médiocre, souffrant d’un déficit chronique de luminosité - particulièrement sensible dans les nombreuses scènes sombres ou nocturnes – et d’une définition souvent trop « molle », conséquence probable de l’utilisation d’objectifs à grande ouverture. A l’évidence, au-delà du nouveau montage du film, aucune attention sérieuse n’a été portée à sa restauration et à son transfert numérique. L’édition Blu-ray ne diffère donc pratiquement pas de celle du DVD voire lui est inférieure ce qui est frustrant ! S’il s’agit là de choix esthétiques, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils sont contestables.

Quant au film lui-même, en dépit des libertés prises par Michael Mann avec le roman de Fenimore Cooper (ou grâce à elles !), c’est probablement l’un des meilleurs illustrant un épisode de la conquête du nouveau monde. Il parvient à conjuguer un souci d’exactitude historique et de vraisemblance ethnographique, un regard critique sur l’action « civilisatrice » de la couronne britannique, l’indispensable piment de la romance tragique entre deux protagonistes transcendant les limites de leur condition sociale et le dynamisme d’un film d’action. Ce beau tableau se trouve toutefois légèrement assombri par certains parti-pris : le marquis de Montcalm, seul rôle du film confié à un acteur français (Patrice Chéreau), est campé en dandy ridicule et maniéré ; la traduction simultanée en simili-français petit-nègre par Heyward de la plaidoirie de Hawkeye face au grand Sachem relève du Grand-Guignol ; enfin – détail semble-t-il négligé, le brushing toujours impeccable de Cora et d’Alice tout au long de leur si effroyable aventure parait quelque peu « bigger than life »…

Je garde un souvenir mitigé du roman de Cooper et le film qu’en a tiré Michael Mann me parait en tout point supérieur. On ne peut donc que regretter qu’il n’ait toujours pas fait l’objet à ce jour d’une édition HD restaurée rendant enfin pleinement justice à ses qualités.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« Le Dernier des Mohicans » brillamment adapté du roman de Fenimore Cooper par Michael Mann est un superbe film d'aventures historiques dont l'histoire conjugue admirablement amour et action.

L'action se situe en 1757, en pleine guerre entre Français et Anglais pour le contrôle de la haute vallée de l'Hudson. Alors que le marquis de Montcalm lance une offensive qui va se solder par la prise du fort anglais William Henry, Nathaniel (Daniel Day Lewis), un orphelin blanc jadis recueilli et élevé par le chef Mohican Chingachgook, sauve Cora (Madeleine Stowe), la fille du colonel anglais Monro, d'une embuscade tendue par les Hurons alliés aux Français. Emportés par des événements qui les dépassent, Nathaniel et Cora, vont également être emportés par leur amour réciproque.

La reconstitution historique des faits, les costumes, les attitudes et les dialogues nous transportent avec une très appréciable fidélité dans l'Amérique du XVIIIe siècle, où les européens guindés dans leurs principes et attitude côtoient des colons en quitte de liberté et des Amérindiens qui jouent leurs dernières cartes alors que leur monde disparaît. Le film possède un souffle fantastique, celui des immensités vierges et boisées de l'Amérique du Nord Est, celui d'un nouveau monde en construction et où tout sera bientôt possible, y compris des amours a priori impossible. Les courses magnifiquement filmées Nathaniel de Nathaniel dans les forêts illustre bien le nom de « coureurs des bois » données à l'époque aux colons canadiens de la « frontière ». Epique, romantique, « Le Dernier des Mohicans » est un film à grand spectacle, authentique et sans effets spéciaux, comme on en voit trop peu souvent. La bande musicale est quant à elle magnifique.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2012
Attention le blu-ray ne contient que la VO pas de VF...attention...
Moi qui attendait ce blu ray depuis des années (c'est l'un de mes films favoris).
Je me faisais un plaisir qu'il sorte enfin en blu-ray et qu'est ce que l'on nous propose une VO et une absence de VF.
Si c'est pour faire ça la Warner vous pouvez vous le garder ce blu ray.
BOYCOTT BOYCOTT
Marre de se faire prendre pour des vaches à lait...
55 commentaires| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2012
Warner est déjà le seul éditeur à proposer des boitiers métaux de taille DVD et non Blu ray, ce qui disuade certains acheteurs. Plus grave, la plupart du temps, la piste audio française est non HD, l'audio HD étant pourtant le principal argument de vente avec l'image HD pour venter l'intéret d'investir dans ce support. Mais l'éditeur, pour cette édition blu ray très attendue, c'est surpassé et n'a pas hésité à faire l'impasse complète sur la piste audio française ! C'est tout simplement scandaleux ! Où vont-ils s'arrêter ? Peut être qu'ils nous vendront bientôt les blu ray sous enveloppe, sans boitier.
Messieurs les éditeurs, avec le manque de respect dont vous faites preuve vis a vis des consommateurs, ne pleurez pas s'il y a une augmentation du téléchargement ou des copies illégales !
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2012
Un superbe film mais une édition en BR plus que limite car il ne s'agit que de la version US sous titrée .. la version FR n'est dans le boitier qu'en DVD ... comme pour la dernière édition ! Je suis plus que déçu mais j’aurai dû mieux lire la description !!
11 commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2003
Le Dernier des Mohicans nous plonge dans un univers hostile où Français, Anglais et Indiens se disputent les terres vierges d'Amériques. Au programme, batailles sanglantes, amours sauvages et beauté primitive des paysages.
Le film met bien en scène le fait qu'il n'y avait pas les méchants d'un coté et les gentils de l'autre : chaque camp possédaient son lot d'hommes d'honneurs, de traitres, de bourreaux et de victimes.
Le monde d'aujourd'hui nous souffle évidemment que ce n'est pas la cause indienne qui en est sortie vainqueur, malgré le courage et l'intégrité d'une partie de leurs guerriers.
Le tout est très réaliste et fait prendre conscience de ce qu'a pu être la vie à cette époque, ou plutôt la survie !
Seul bémol : l'absence de bonus !! Le film aurait mérité mieux, par exemple les réactions des acteurs, surtout quand on sait que Daniel Day-Lewis a tenu a apprendre la langue des Mohicans pour parfaire son rôle. Peut-être pour une procahine édition...
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,00 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)