undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
105
4,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 avril 2007
Nolan a réussi a surpasser un genre avec son batman begins, totalement différent, plus vrai, plus brut que les opus précédents; mais il a atteint son summum avec Le Prestige. Ambiance surréaliste, réalisation hors des sentiers battus, aspect technique impeccable et surtout un scénario qui est un tour de magie à lui seul. Vivement reccomandé, ça donne froid dans le dos!
0Commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juillet 2007
Christopher Nolan n'arrête pas de me surprendre: après l'excellent Memento et le très bon Batman Begins, voilà qu'il nous livre un très bon Prestige. Les acteurs sont très intenses(Hugh jackman et Christian Bale), la mise en scène est de très grande qualité, l'image superbe et elle joue bien sur la dualité montrer/ne pas montrer, adéquate pour l'univers de la magie.
Mais le véritable exploit de ce film, c'est son scénario, brillantissime, bourré de rebondissements qui s'emboîtent parfaitement les uns dans les autres. L'histoire met bien en relief le duel qui oppose ces deux magiciens surdoués mais dont l'un a toujours une longueur d'avance sur l'autre, ce qui le fait enrager. Entre les deux, une course folle à l'innovation et à la performance s'engage...tout simplement génial.

Un petit regrte néanmoins: la bande-son reste trop discète, mais ce n'est là que le défaut mineur d'une oeuvre majeure...
0Commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2013
Christian Bale demontre une nouvelle fois la variété et la justesse de son jeu d'acteur. De son coté, Hugh Jackman prouve que Wolverine ou Australia n'ont pas tué sa carrière. Enfin, Nolan nous entraine une nouvelle fois dans son univers, nous sommes happé par l'histoire, tenus en haleine jusqu'au grand denouement, aussi spectaculaire qu'un tour de magie bien ficelé !

Coté image, le Blu Ray offre une bonne conversion avec des contrastes tres agreables et une palette colorimetrique parfaitement adaptée a l'ambiance du film. Quelques grains peuvent se glisser par moment mais rien de desagreable au contraire. Une nouvelle bande son incroyable et une piste francaise nette qui devrait contenter tout le monde.

A recommander fortement !
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2015
Amateur de films de Christopher Nolan, je n'avais encore jamais vu celui-ci et j'ai profité de sa sortie en blu-ray steelbook à un prix très correct pour me le procurer.
Le boîtier métal est assez sympathique, avec un beau rendu bien en phase avec le film. Pas de souci pour l'ouvrir proprement non plus.
Concernant les options de visualisation du film, rien de bien particulier à signaler, il y a un seul format de son imposé par langue. Pour ma part j'ai opté pour la VO sous-titrée en dolby digital 5.1.
Le blu-ray est de belle qualité et permet une vision du film dans d'excellentes conditions. les options sonores sont à mon goût largement suffisantes ici car on n'est pas du tout dans un film d'action à grand spectacle.
Concernant le film, il est très original dans son concept : nous suivons, plus qu'une simple rivalité, la véritable haine que se vouent deux prestidigitateurs parmi les plus doués de leur génération dans l'Angleterre de la fin du XIXème/ début XXème. On entre ainsi dans les coulisses d'un art méconnu à une époque où il était semble-t-il au sommet de sa popularité. Les scènes où l'on voit les magiciens à l'action sont très prenantes et spectaculaires. Mais c'est en coulisses que l'intrigue se déroule. Les acteurs principaux sont excellents, Hugh Jackman étant à mes yeux un peu en dessous de Christian Bale qui est absolument magistral. Dans les seconds rôles, Scarlett Johansson est sublime, quoique quelque peu effacée dans le jeu, et Michael Caine est excellent comme toujours. Amusant au passage de retrouver Christian Bale et Michael Caine dans un film de Nolan autre que les "Dark Knight".
A noter, la présence dans le scénario du personnage du génial scientifique-chercheur-inventeur Nikola Tesla, connu dans la réalité pour ses recherches sur l’électricité, ici à la base de "La machine" qui sera à l'origine des images les plus spectaculaires du film. Je ne rentrerai pas plus dans les détails de l'histoire, car il y a à mes yeux un gros souci : le montage est tel que l'on voit très vite comment l'histoire va se terminer. Nolan a peut-être voulu que la fin de son film ressemble à la chute (prestige, d'où le titre du film) surprenante d'un tour de magie, mais il y a tellement d'indices donnés au spectateur, par le jeu des acteurs, la mise en scène, ou tout simplement par des scènes de description, que l'on est très déçu de se dire : oui, mais bon ça je l'avais déjà deviné, ou est la surprise ? à la fin du film. Bref, on prend beaucoup de plaisir tout au long du film, par la maestria de la mise en scène et l'excellent jeu des acteurs, mais on reste complètement sur sa faim lorsque le film se termine. Dommage...
Pour terminer sur le contenu du blu-ray, il n'est pas avare en bonus que je n'ai pas encore regardés, un peu frustré que j'étais par la fin décevante. Les bonus sont ce qui semble être à priori un documentaire sur l'adaptation par Nolan de la nouvelle originale, des making of et la bande annonce.
Pour conclure, bel écrin steelbook pour un beau blu-ray. Mais pas vraiment le meilleur film de Nolan, même s'il vaut largement d'être vu, tant pour l'originalité de l'univers abordé que pour la mise en scène et le jeu des acteurs.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sincèrement, je suis réellement bluffé par ce film de Christopher Nolan sorti en 2006 avec pour acteurs principaux: Christian Bale, "Alfred Borden le magicien", Hugh Jackman, "Robert Angier l'autre magicien", Scarlett Johansson, "Olivia Wenscombe", Rebecca Hall, "Sarah Borden", Michael Caine, "Harry Cutter", David Bowie, "Nikola Tesla" et Andy Serkis, "Alley".
L'histoire: Un tour de magie effectué par Robert Angier, tourne mal et celui ci est retrouvé mort dans une cuve remplie d'eau par un autre magicien du nom d'Alfred Borden.
Ce dernier est accusé du meurtre de son confrère et condamné à la pendaison.
Ensuite, retour en arrière.
Le réalisateur Christopher Nolan nous raconte comment on a pu en arriver là.
Ce long-métrage se déroule à Londres à la fin de l'époque Victorienne et nous entraîne dans une aventure incroyable entre deux magiciens amis au début et ennemis à la fin.
La dénouement est absolument incroyable.
Ce film de Nolan, est parfait, sans aucune fausse note.
Il nous donne également les trois éléments essentiels d'un tour de magie à savoir: 1) La promesse, c'est à dire la présentation du tour, 2) Le tour en lui même et 3) Le prestige qui est l'apothéose et le final.
Le réalisateur a enlevé du roman de Christopher Priest tout la partie relative aux descendants des deux prestidigitateurs ce qui à mon avis est une bonne idée et allège bien le long-métrage.
La photographie du film est superbe et les acteurs absolument excellents dans leurs rôles respectifs.
David Bowie est grandiose dans le rôle de Nikola Tesla qui rappelons le était inventeur et ingénieur spécialiste de l'énergie électrique.
Ce film est à mon avis inclassable.
En effet il mélange, Thriller, Fantastique, Polar, Drame et même Steampunk.
Je le conseille d'abord à tous les amateurs du monde de la magie et des magiciens mais également à tous les cinéphiles.
"Le Prestige" est un long-métrage que l'on oublie pas.
Le DVD est d'excellente qualité et les bonus parfaits.
Adanson Marco.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2010
C'est rare qu'un film soit aussi riche qu'un livre? C'est le cas d'Inception, scénario original, une véritable pâte feuilletée, mais aussi de ce précédent film de Christopher Nolan, tiré d'un roman. Vous pouvez aussi lire le livre de Christopher Priest, qui mélange l'époque contemporaine et le récit victorien, et qui est excellent, quoique très différent du film. Qu'importe si la prestidigitation vous indiffère, ou si vous êtes allergique aux charmes du Londres de Sherlock Holmes, et même si le fantastique n'est pas votre tasse de thé. Le film, concentré sur le décor gothique,est profond, magique et sombre, avec un twist vraiment atroce. Il est illuminé par Christian Bale (excellent comme toujours), servi par un meilleur scenario que Batman, mais aussi par Hugh Jackman, toujours beau, mais qui pour une fois joue bien, un personnage très complexe. Michael Caine est génial comme toujours et Scarlet Johansson, habillée comme la danseuse de Tex Avery qui rend le loup fou dans le dessin animé, est merveilleuse. Et David Bowie ! Et Gollum en personne, Andy Serkis ! Et Rebecca Hall !On est content de l'avoir en dvd, car, pour percer tous les mystères, ça demande plusieurs visions, encore plus que Memento !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2007
si vous aimez les histoires qui vous embrouillent au debut et laissent sans voix a la fin - ce film est pour vous! Le jeux d'acteurs merveilleux et les tours du sujet auxquels vous vous attendez le moins au moment ou tout semble clair, voila les proprietes de ce bijou qui viennent a l'esprit en premier lieu. A avoir absolument dans sa collection
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2007
Pour un magicien, le prestige est la dernière phase du tour de prestidigitation, la réapparition de l''objet disparu, la phase la plus spectaculaire, celle qui suscite l''émerveillement du public. Quoi de plus approprié que la magie du cinéma pour exposer avec virtuosité l''art des illusionnistes ? Sur un scénario très élaboré qui réserve avec brio jusqu''au dernier instant une multitude de rebondissements imprévisibles, Nolan réussit un film d''une grande originalité qui éblouit le spectateur constamment dupe des apparences. L''intrigue, forte, repose sur la rivalité de deux magiciens qui se haïssent à mort, dans l''atmosphère londonienne de la fin du XIXème siècle. C''est aussi l''occasion d''une confrontation entre l''irrationnel et la science. Un beau film intelligent et fascinant où le triomphe de la prestidigitation revient au réalisateur !
0Commentaire| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2009
Excellent film avec Hugh Jackman, Christian Bale et Michael Caine (quelle affiche !) qui nous fait rentrer dans les coulisses des spectacles de magie du 19ème siècle... l'histoire de deux magiciens qui deviennent rivaux lorsque la femme de l'un d'entre eux se tue au cours d'un tour pendant lequel elle est plongée, pieds et mains liées, dans un coffre-fort rempli d'eau. Le ton est donné. Tour après tour, spectacle après spectacle, année après année, les deux rivaux vont s'affronter depuis leurs scènes de théâtre respectives, pour la gloire et la vengeance. Chacun va aller jusqu'à écrire un journal intime qu'il remettra à l'autre de manière détournée, pour qu'il sache à quel point il est décidé à aller jusqu'au bout de leur rivalité.

J'ai adoré ce film, à la fois pour le côté coulisses tout à fait passionnant, mais surtout pour l'étude de caractères. The Great Danton face à The Professor, à la vie, à la mort... ils ne reculent devant rien pour prendre le dessus l'un sur l'autre, ce qui est particulièrement triste vu les circonstances de leur querelle de départ. Pas de surprise de ce côté-là, il n'y a pas haine plus puissante que celle qui existe entre deux ex-amis, au point d'oublier avec le temps les réelles raisons qui les ont poussés l'un contre l'autre pour ne devenir qu'une intense querelle professionnelle, complètement obsessionnelle: être meilleur magicien que l'autre.

Je ne veux pas vous dévoiler plus l'histoire, qu'il vous faut absolument découvrir, mais je peux vous dire que j'ai pris un plaisir fou à tenter de démêler les dessous de chaque scène, et à relever les indices permettant de deviner au moins une partie de l'intrigue. C'est extrêmement bien écrit, et j'ai pris beaucoup de plaisir également à réfléchir après coup aux paroles des uns et des autres, à toutes ces répliques qui ont un double sens, et à comprendre la portée des premières scènes. Vous savez, c'est le genre de film qui prend une seconde dimension une fois que l'on en possède la clef, un peu à la manière de Sixième Sens ou du encore du film Les Autres. On peut le regarder une seconde fois immédiatement juste pour comprendre chaque scène de A à Z, et je suis particulièrement sensible à ce genre d'artifice, que je recherche également dans mes lectures. C'est à mon sens une grande qualité.

Juste un petit mot supplémentaire pour vous dire qu'il n'y a pas que de la magie dans ce film, mais bel et bien du fantastique qui m'a fait penser à David Copperfield et à ses grandes illusions. Quelque part, je crois qu'on veut tous croire qu'il est possible de faire de la vraie magie, celle qui n'implique pas de truc, ne recourt à aucune illusion, aucun mécanisme, celle qui est, tout simplement.
0Commentaire| 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 décembre 2014
En 2006, Christopher Nolan réalise son huitième film : "Le Prestige", d'après le roman éponyme de Christopher Priest.
C'est l'histoire de deux magiciens qui, dans l'Angleterre de la fin du XIX° siècle, s'opposent une rivalité farouche, tragique et destructrice. Les deux hommes se disputent le "Prestige", le troisième acte du spectacle de magie, qui consiste à faire revenir la chose qui vient de disparaitre...

Su la forme, le film est une prouesse cinématographique qui atteint une rare perfection dans l'élaboration de sa structure narrative. Construit sur le principe des trois actes exposés au tout début du récit (1) "la promesse, 2) le tour et 3) le prestige"), le scénario se développe ainsi comme les phases d'un tour de magie, le retournement final en étant le dénouement, et donc le "Prestige" ! Mais la narration n'est pas linéaire, ce qui implique que le spectateur suit les événements dans le désordre, recollant peu à peu les pièces du puzzle jusqu'au fantastique point d'orgue final. Un peu déroutant au départ, l'ensemble devient rapidement addictif et les différentes séquences s'enchainent avec une étonnante fluidité, le tout enrobé d'une splendide reconstitution du Londres victorien dans le plus pur esprit "steampunk" !
Bref, un sacré tour de force et... de magie !

Dans le fond, le script développe également une passionnante toile de fond qui destine "Le Prestige" à mériter de multiples visionnages, ce qui n'est pas le cas de la plus-part des films à "twist" (retournement final remettant en questions les certitudes du spectateur quant à la logique du récit), qui ne survivent que rarement à leur première diffusion une fois la fin éventée.
En effet, la mise en abîme opérée par les divers niveaux de lecture dissimulés sous les strates du récit est passionnante. Le spectateur peut ainsi y approfondir les innombrables échos et autres associations entre la fiction et le réel, la magie et la science, les faits historiques et les délires de l'imagination. La rivalité fictive entre les deux magiciens est ainsi mise en parallèle avec celle bien réelle qui existait alors entre les scientifiques Nikola Tesla et Thomas Edison, tandis que Christopher Nolan ne cesse d'entrelacer les rouages de la magie au sens traditionnel du terme, avec celle du cinéma qui, depuis les merveilleux trucages de Georges Méliès, n'a cessé de dépasser ses limites...

Le casting est également somptueux, qui oppose Hugh Jackman à Christian Bale, tous deux épaulés par le grand Michael Cane et la toujours aussi charismatique Scarlett Johansson. A noter, également, la présence de David Bowie dans le rôle de Nikola Tesla et celle d'Andy Serkis dans le rôle de son assistant !
Si Christopher Nolan est aujourd'hui considéré comme un réalisateur brillant mais souvent prétentieux car trop "auteurisant", il est néanmoins inutile d'essayer de nier que "Le Prestige" est un très grand film et une réussite exceptionnelle dans l'optique de lier artistiquement le fond et la forme...
11 commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)