undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles
23
3,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 novembre 2011
De tous les Murakami que j'ai lus, "le Passage de la Nuit" est sans doute celui qui laisse le sentiment le plus pur, et le plus parfait à la fois. Paradoxe, les différents récits qui le composent en se superposant l'espace d'une seule nuit sont tous des récits d'angoisse, de violence, de trouble et de perte, mais l'art de Murakami est de les envelopper d'une sérénité mélancolique qui nous touche au plus profond de notre âme : un peu paresseusement, on dira qu'il s'agit là de l'universalité de la poésie, qui fait que la prostituée chinoise battue, la dormeuse éternelle prisonnière de l'écran de télévision ou la jeune fille qui hésite au seuil de la vie sont toutes une autre version de nous-même, qui avons vécu ou aurions pu vivre exactement les mêmes sensations. Autre paradoxe : ce court livre nous paraît parfait alors qu'il ne propose que quelques heures d'histoires qui ont commencé avant et se poursuivront sans nous, on le ressent très profondément en refermant le livre : sans doute la métaphore "cinématographique" dont use Murakami, qui parle évidemment aux plus cinéphiles d'entre nous, rend-elle immédiatement crédible ce survol éphémère de fictions aussi fantastiques que cruellement ordinaires. "Le passage de la nuit" se situe dans un au-delà cinématographique puissant - et original -, que j'aime imaginer entre l'Antonioni de "Identification d'une femme" et le "Ring" de Hideo Nakata.
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2009
Murakami nous tient une fois de plus entre le conte et le rêve. Cette "nouvelle" est un univers peuplé d'individus à la personnalité fortement marquée de la touche de l'auteur : des adolescents un peu rebelles fans de musiques des 80's, des adultes se remettant toujours en question... Le tout dans une ambiance douce, feutrée, intimiste et nostalgique que procure la nuit.

Merci M. Murakami
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2010
J'aime vraiment beaucoup le style de Haruki Murakami et ce livre fait partie de mes préférés.

Mais attention, si vous aimez tout comprendre des récits, passez votre chemin, ici tout est mystérieux et l'auteur ne donne pas les clés pour découvrir le fin mot de l'histoire, c'est à l'imagination de prendre le relai. Et c'est ça que j'apprécie, ce côté étrange, onirique, à la limite de la science fiction parfois.

Seul bémol : l'histoire est écrite comme si nous étions une sorte de caméra qui visualisait les scènes et je n'ai pas trop adhéré à ce choix fait par l'auteur ; on a trop l'impression de lire un synopsis de film, ce qui n'apporte à mon sens rien à l'histoire (au contraire, ça crée une distanciation inutile par rapport aux personnages).

Mais bon, hormis ce petit regret, ça reste un excellent livre !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2011
Ce roman, se déguste comme un entremets. Vous y trouverez tous les ingrédients propres à l'écriture fabuleuse de Haruki Murakami ... mais en plus petit.
Comme à son habitude, l'auteur franchit allègrement la frontière qui sépare le quotidien et le surnaturel ; l'écriture est toujours aussi poétique. Ce petit livre est, comme toujours chez Haruki Murakami, peuplé de personnages d'une très grande profondeur.
L'action dure une nuit ; il ne vous en faudra pas plus pour déguster ce moment de plaisir. C'est d'ailleurs peut-être là le point faible de ce livre... on reste sur sa faim.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2016
Tokyo, la nuit. Mari Assaï, une jeune fille de 19 ans, est installée à une table du Denny's. C'est là qu'elle compte attendre le matin, seule avec une tasse de café, quelques toasts et un gros livre. Sa tranquillité est perturbée par l'arrivée d'un jeune homme qui la reconnaît et s'assoit avec elle. C'est Takahashi, un ami de sa soeur. Il vient prendre un café au milieu de la répétition du groupe dans lequel il joue du trombone. Plus tard encore, c'est Kaoru qui vient interrompre sa lecture. Cette gérante d'un love hotel vient d'avoir un problème avec un client parti sans payer après avoir tabassé une prostituée chinoise. Elle vient, envoyée par Takahashi qui lui a dit que Mari parle couramment le chinois et pourrait servir d'interprète auprès de la victime.
Pendant ce temps, Eri, la soeur De Mari dort paisiblement dans l'appartement parental. Paisiblement ? Rien n'est moins sûr. A y regarder de plus près, Eri semble dormir trop profondément pour que son sommeil soit naturel. D'ailleurs, dans sa chambre, d'étranges évènements se produisent...

Dans cette histoire en apparence banale, Haruki MURAKAMI propose au lecteur d'être un oeil dans la nuit, comme l'oeil d'une caméra qui survolerait Tokyo, s'attarderait dans les ruelles désertes, pour finir par se poser dans des lieux précis, pas tout à fait choisis au hasard : un bar ouvert toute la nuit, un love hotel, un bureau où, malgré l'heure tardive un informaticien travaille encore, un combini où un téléphone portable sonne au rayon frais et la chambre d'une Belle au bois dormant où la télévision, bien que débranchée, s'allume et laisse voir un homme en complet marron qui observe ou veille sur le sommeil de la jeune fille. Cela pourrait être une nuit comme toutes les autres sans cet écran qui s'anime de lui-même, sans un miroir qui conserve le reflet de ceux qui s'y regardent, sans cet étrange sommeil qui semble ne vouloir jamais finir...Ce sont ces petites touches fantastiques dans un récit où rien ne se passe qui intriguent et accrochent le lecteur. Cette nuit qui semble comme toutes les autres et pourtant ne l'est pas va transformer les protagonistes, rien de renversant mais de petites touches, fruits de leurs réflexions, de leurs discussions.
Poétique, mystérieux, envoûtant et magnétique, ce passage de la nuit emporte aux confins de l'imaginaire. La dernière page tournée, tout est encore possible, toutes les questions n'ont pas trouvé réponses mais le lecteur peut choisir de faire vivre encore les personnages dans son imagination, de leur trouver une route. Une lecture originale et énigmatique, à expérimenter.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2016
Un récit pointilliste dont les divers événements juxtaposés ne sont pas assez bien reliés pour donner une image finale nette. Linéaire, sans tensions, un peu fade.
Un monde de citadins geek paumés vivant une nuit, avec ses phases d'ennui et de rencontres fortuites, des hommes ternes environnés de femmes un peu plus consistantes. Un passage près de la pègre et un début d'amourette donnent un espoir de décollage, mais, las, on retombe vite pour passer son temps à égrener les heures.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 août 2009
Durant l'espace d'une nuit, l'auteur nous montre les destins croisés de deux soeurs, d'un jeune musicien, d'une prostituée chinoise, d'un informaticien blasé, d'une gérante de « love hotel » vindicative et d'une femme de chambre fugitive.

Murakami nous plonge dans ce Tokyo nocturne, et nous mets à la place d'un caméraman, d'un réalisateur qui s'amuse à mélanger les destins de personnes qui n'auraient jamais du se croiser.

Déroutant est le premier terme qui me vient à l'esprit. Cependant, ce roman est très agréable à lire. Je ne saurais trop le conseiller si on veut voir comment un auteur peut attiser l'intérêt du lecteur.

Excellent livre.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 septembre 2013
Même si on reconnait l'univers particulier de Murakami, ce roman est assez différent, cette fois l'auteur nous place en observateur le temps d'une nuit, nous allons suivre quelques personnages au destin lié ou qui vont seulement se croiser. Comme à son habitude, Murakami ouvre des portes sans donner toutes les réponses, nous laissant un champ large à l'interprétation, à l'imagination. Peut être pas mon roman préféré de cet auteur, mais son style particulier nous fait pénétrer dans cette nuit sombre et mystérieuse, difficile de fermer livre et de retourner vers la réalité.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 décembre 2007
Etant fan d'Haruki Murakami , j'attendais depuis longtemps de lire son dernier roman.Vu qu'il n'était pas encore sorti en poche,j'ai attendu noël avec impatience.. j'étais donc folle de joie lorsque j'ai reconnu la couverture bleu nuit sous le papier cadeau.

Je n'ai pas attendu longtemps avant d'en commencer la lecture .Dès le début on reconnait l'écriture si particulière de Murakami, simple et envoutante . L'histoire promet un univers empreint de fantastique .

Malheureusement , au fil des pages , ce qui semblait etre la scène de vies croisées au cours d'une nuit se transforme en une histoire avortée; comme si l'auteur s'était lui-meme perdu dans les méandres de son imagination .Les ébauches de scénarios restent des ébauches et le style devient de plus en plus agacant , voir pompeux .

Bref , ce roman ressemble au brouillon d'un livre qui aurait pu etre bon.
Est-ce que Murakami a décidé de publier un roman par an peut importe sa qualité ?
C'est donc un roman sans grand intéret.Pour ceux qui n ont pas encore lu de Murakami , allez -y , c'est un auteur exceptionnel , mais évitez son dernier roman .
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 novembre 2014
C'est toujours avec un plaisir immense que je me laisse emporter dans l'univers de cette auteur
dont j'ai presque tout lu. Lire Murakami c'est plus que lire, c' est partir en voyage en nous.
C'est un peu l'auberge espagnole il y a plusieurs lectures, nous ne sommes pas spectateurs nous
entrons dans l'histoire. Je suis "fan" absolue.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici