Cliquez ici undrgrnd Cliquez ici cliquez_ici. RentreeScolaire Cloud Drive Photos cliquez_ici. nav_BTS17CE Cliquez ici En savoir plus Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo



Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 18 juillet 2017
Toujours difficile de faire un commentaire sur un produit culturel car ce n'est pas le contenu que l'on juge mais l'objet en lui-meme.
Or le livre dispose comme prévu d'une couverture et d'une foultitude de page toutes plus numerotées les unes que les autres.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2015
C'est un livre que j'ai lu 2 fois pour mieux l'apprécier. L'écriture est très belle, l'histoire pesante et d'une grande richesse.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 avril 2016
L'histoire est captivante, le style envoutant, on ne parvient à sortir du roman qu'une fois terminé, et encore, il laisse de sacrées traces.
à lire à tout prix
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mai 2015
Découverte d'un bon auteur,le suspens est bien géré. Fin inattendue. Bonne exploitation des souvenirs de Brodeck. Je le conseille vivement.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 février 2016
Un livre à conseiller fortement. Aisé à lire malgré le sujet traité. Il est vraiment hors des sentiers battus tant par l'intrigue "sombre" que par la psychologie des personnages qui nous apprend beaucoup de l'espèce humaine.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juillet 2016
« Le rapport de Brodeck » est un de ces romans qui appellent les références : le 4ème de couverture convoque Primo Levi et Julien Gracq (pour moi le plus grand orfèvre de la langue française), mais ce livre m’évoque surtout Giono, par son évocation animiste de la nature et des choses. Si les métaphores de Claudel n’atteignent pas la puissance de celles de Giono, la nuit, les saisons, semblent douées de vie, la nature se drape d’une aura mystérieuse et terriblement vivante.
L’histoire se déroule dans un pays d’Europe centrale aux accents germaniques, qui se relève d’une période de guerre, marquée par les pogroms et les camps de concentration. Survivant de l’un de ces camps, déporté sur dénonciation, Brodeck est l’âme pure d’un village isolé (bien que rongé d’une culpabilité qu’on ne découvre qu’à la fin). Ce fameux rapport qu’on lui demande, c’est celui censé absoudre le village entier du meurtre d’un étranger, qui a eu le malheur de renvoyer à chacun l’image de sa laideur intérieure.
Étonnamment dénué d’esprit de vengeance, Brodeck accomplit sa mission entre peur et désir de comprendre.
Ce roman de la déshumanisation et du renoncement est aussi un hymne à la nature et aux choses simples, emprunt de poésie.
La citation, à propos des déportés survivants : « Il y a en nous les ferments de la déception et de l’intranquillité. Je crois que nous sommes devenus, et jusqu’à notre mort, la mémoire de l’humanité détruite. Nous sommes des plaies qui ne guériront jamais. »
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2016
Tout le monde me disait de le lire. Je l'ai lu. J'ai détesté. Le livre est certes bien écrit, mais il accumule les clichés (les méchants hommes versus les gentilles femmes, par exemple ; ou encore le rapport placé sur le ventre de madame, comme si c'était son enfant, et voilà que les critiques sont tout contents de cet élément psychanalytico-clichéesque). Et ça ne se renouvelle pas ! Et on patauge tout le temps dans la même boue ! Et l'atmosphère reste la même : pesante, glauque ! Si vous aimez les bourbiers...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2008
Voila bien longtemps qu'un livre ne m'avez pas autant captivé, c'est le mot qui convient.C'est bien écrit, le style est alerte et il y a ce parfum d'étrange, de mystère qui vous tient jusqu'au bout et en même temps beaucoup de pudeur dans l'écriture...Les Lycéens 2007 ne s'y sont pas trompés, un coup de chapeau mesdemoiselles et messieurs.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Vraiment j'adore cet écrivain et ce"rapport Brodeck" le consacre définitivement dans la cour des grands.TOUT dans ce roman est sublime .D'abord la langue magnifique .Claudel joue avec les mots les sonorités et nous entraine dans ce petit village retiré près de la frontière allemande.Ensuite une histoire prenante qui capte le lecteur des le premier chapitre:Qu'est-il arrivé au narrateur?pourquoi les sages du village lui demande d'écrire ce rapport un peu contre son gré ?Les faits nous sont dévoilés au fur et à mesure du roman avec une analyse très fine des caractères et de l'âme humaine dans ce qu'elle a de pire et de meilleur ;Vraiment ne rater pas la lecture de ce roman qui est un grand moment de lecture.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 novembre 2015
intéressée par le prix des lycéens d'habitude...là j'ai trouvé le livre lourd et même un peu glauque!
J'avoue, je ne l'ai pas encore fini et je me demande si je vais m'y remettre!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus