EUR 7,60
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats en France métropolitaine. Détails
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Leftoverture [Import angl... a été ajouté à votre Panier
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 10,78
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : DiscountMediaStoreFR
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 10,99

Leftoverture [Import anglais] Enregistrement original remasterisé, Import

CD inclus dans notre offre Bestsellers à moins de 10€
4.8 étoiles sur 5 15 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Prime bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
20 neufs à partir de EUR 3,94 4 d'occasion à partir de EUR 3,93
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Kansas


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Leftoverture [Import anglais]
  • +
  • Point of Know Return [Import anglais]
  • +
  • Song for America
Prix total: EUR 26,21
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (28 mai 2001)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Enregistrement original remasterisé, Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B00005KK9M
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 15 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 29.487 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
5:23
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
4:47
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
3:28
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
6:26
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
4:26
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
3:37
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
7
30
6:53
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
8:25
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
4:43
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
6:41
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Description du produit

Description du produit

Kansas

Critique

Avant de devenir l’un des fleurons du rock chrétien de par le monde, Kansas tente dès ses débuts (il y parvient) de concilier son amour immodéré pour le rock progressif – généralement représenté par des musiciens britanniques – et des racines franchement connotées (dont l’appellation retenue fait amplement foi).

Ce quatrième album constitue un élan irrépressible de cette procédure, et il faut reconnaître une constance remarquable au sextet, pour avoir persisté et signé dans ce créneau du boogie progressif qui, par ailleurs, laisse perplexe des années durant promoteurs de concerts, et responsables de labels. Ce disque est donc un concept album, à la thématique pas plus ampoulée et ésotérique que certains de ses confrères grands-bretons, et aux titres de pièces au moins aussi amusants (tel « Padilla Meets the Perfect Gniat », lui-même premier mouvement de la suite « Magnum Opus »).

Mais une écoute attentive du disque laisse assez rapidement comprendre que ce qu’il y a de plus compliqué chez Kansas, ce sont encore les titres de chansons. Car, pour le reste (harmonies vocales policées, talentueuse synthèse entre des guitares – celles du membre fondateur Kelly Livgren - et les claviers de Steve Walsh, lorgnant vers le heavy metal, et moments plus apaisés où règnent les climats acoustiques, et le violon de Robbie Steinhardt), rien n’est torturé ici, ni incompréhensible. On est entre musiciens de bonne compagnie, certes pas géniaux, mais assurément compétents artisans. Et puis, il y a « Carry On Wayward Son », en ouverture irrésistible : un chant a capella s’évaporant dans un riff pour marteau-pilon, et trois changements de rythme en dix mesures, et donc au total un monument de roublardise sonore, qui échappe in fine à toute analyse, et critique.

Leftoverture parviendra à la cinquième place des charts américains, et le single « Carry On Wayward Son » connaîtra la grâce d’une onzième position dans sa catégorie. Et, d’un point de vue commercial, la suite sera encore plus probante.



Christian Larrède - Copyright 2017 Music Story


Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
12
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 15 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Melomaniak COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURS le 22 juin 2015
Format: CD Achat vérifié
C'est l'un des tous meilleurs albums de rock progressif américain en un temps où italiens, allemands et, évidemment, anglais dominaient largement les débats, c'est la réponse ensoleillée d'une bande de gars de Topeka, au Kansas bien-sûr !, à la noirceur de la majorité des créations européennes équivalentes, c'est Leftoverture, le cru 1976 de Kansas.
Parce que le rock progressif de Kansas, comme celui de Styx et de Journey avant le putassier virage radiophonique, a cette volonté typiquement américaine de faire couler le miel dans les cages appropriées, d'enluminer, d'harmoniser, de lisser le propos. Pour les meilleurs, Kansas en sont, peut-être même les tous meilleurs d'ailleurs, ça donne une musique toujours plaisante à l'oreille augmentée de trouvailles instrumentales et mélodiques qui épatent sans donner l'impression de vouloir trop en faire. Présentement, sur leur 4ème album, alors que leur réputation grandit sans cesse, la formation, menée avant tout par l'art compositionnel de Kerry Livgren, Steve Walsh ayant perdu l'inspiration (qu'il retrouvera bientôt, rassurez-vous), et débutant par un irrésistible Carry On Wayward Son, un peu comme si Yes jammait avec les Eagles sous le bienveillant patronage de Freddie Mercury et Brian May (ne fuyez pas !), leur premier succès dans les charts de leur mère patrie, qui plus est, un succès grandement mérité vu la qualité de la chanson.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Ce superbe album est une énorme réussite , sachez simplement que tous les titres de ce disque sont excellents , c'est vous dire si le travail accompli par nos compères de Topeka est phénoménal . Pas un seul morceau n'est faible sur ce "Leftoveture" qui reste à ce jour pour moi le meilleur album des Américains .
La magnifique et très réussie pochette (il faut posséder le vinyle pour mieux se rendre compte) est une invitation à la découverte de ce merveilleux disque où la qualité est au rendez-vous .
Vous me trouverez peut être excessif parce que Kansas est un de mes groupes favoris mais laissez vous tenter , vous risquez de ne pas en sortir indemne malgré ses déjà quarante années !
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
En tant que personne n'aimant pas les lacets aux chaussures, je suis entièrement satisfait par ce genre d'articles. C'est vrai qu'il y a pas mal de temps on pouvait trouver beaucoup de chaussures comme celle-ci et ce n'était pas un souci pour moi de me chausser. Aujourd'hui c'est beaucoup moins vrai. A part les pompes genre "mocassins classiques" on n'en trouve pratiquement plus (révolte/contre attaque des marchands de lacets??). Bref...super que des marques pensent aux gens dans mon cas.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Vous voulez voir Kansas! ?
Le festival prog de Lorelei en Allemagne répondra à vos voeux en juillet 2017 prochain. Et c'est ce premier album succès qu'ils vont interpréter.
Je ne les ai jamais vus, alors, on y va!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Après trois albums, le succès de Kansas est toujours jugé insuffisant. La pression croissante exercée sur la paire de compositeurs Livgren/Walsh les déstabilise au point que Livgren comparera l'expérience de l'écriture de Leftoverture à celle d'avoir une arme braquée sur sa tempe. Il compose tout de même cet album presque intégralement avec un souci particulier pour rendre ses créations mélodiques accessibles, dirigeant ainsi son groupe tout droit vers la spirale de l'arena rock. Le désappointement des hautes instances du label quant à l'absence de tube après trois albums prend officiellement fin avec "Carry On Wayward Son". Ce titre aux allures parodiques, qui n'est même pas répété une seule fois avant l'entrée du groupe au studio, bénéficiera encore de passage radio trente ans plus tard. Il offre cette alternance de passages musclés et de phases plus sirupeuses, typique de la tradition fédératrice de l'arena rock, tout en conservant un niveau de sophistication bien supérieur à la moyenne du genre.

Résigné à laisser tomber une grande partie de ses aspirations progressives, le groupe parvient tout de même à inclure une suite de plus de huit minutes à la fin de l'album. Ce "Magnum Opus" est malheureusement la plus piètre performance de ce type réalisée par le groupe, cachant derrière son imposante ouverture une suite de remplissages ramollis et barbants.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Rechercher des articles similaires par rubrique