Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 9,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Lennon par [FOENKINOS, David]
Publicité sur l'appli Kindle

Lennon Format Kindle

3.9 étoiles sur 5 15 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 9,99

Longueur : 238 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Description du produit

Extrait

Introduction

Après une enfance terrible, une plongée précoce dans l'immense célébrité, la rencontre décisive avec Yoko Ono, des années d'errance et de drogue, John Lennon a décidé d'interrompre sa carrière en 1975, à l'âge de trente-cinq ans, pour s'occuper de son fils Sean. Pendant cinq années, à New York, il s'est retiré de la vie médiatique et n'a pas sorti d'album. C'est au cours de cette période qu'il a pris le temps de réfléchir à la folie de son parcours. Ainsi, les séances qui suivent se sont déroulées entre le 21 septembre 1975 et le 7 décembre 1980, veille de son assassinat par un déséquilibré.

PREMIÈRE SÉANCE

La dernière fois que je me suis allongé pour parler à un inconnu, c'était pendant le Bed-In avec Yoko. Une semaine au lit pour la Paix. Les gens pensaient qu'ils allaient nous voir baiser, alors qu'on voulait juste parler. C'était en... bon, pour les dates, faut pas trop compter sur moi. Disons 1968. Des dizaines de journalistes sont venus nous voir. C'était une autre époque. Je ne sais pas si ça a servi à quelque chose, tout ça. Est-ce qu'on a gagné un peu de paix ? C'était pas plus con que de faire une grève de la faim. On a simplement changé la position du combat. Notre lutte était horizontale. Certains ont dit qu'on était complètement mégalos. On chantait Give peace a chance, on achetait des pleines pages dans les journaux du monde entier pour mettre fin à la guerre.

Revue de presse

Le défi était osé, David Foenkinos l'a relevé avec succès...
L'intérêt de ce roman, alors que sortent plusieurs livres sur le chanteur à l'occasion des trente ans de sa mort, ainsi que des rééditions de ses disques, est d'apporter un éclairage personnel de la part d'un écrivain qui avait six ans quand la star disparut. Mais si Foenkinos se présente comme un fan absolu, que la musique des Beatles et de Lennon «accompagne depuis toujours», il propose toutefois un portrait qui sait être critique du plus intello des quatre garçons dans le vent. (Blaise de Chabalier - Le Figaro du 28 octobre 2010)

Quel sentiment de puissance ce doit être ! Quel plaisir ! Le temps d'un roman, se glisser dans la peau de son idole, plaquer sur lui nos propres doutes, nos névroses, nos sensations. C'est ce que fait, avec une délectation visible, l'auteur du Potentiel érotique de ma femme (Gallimard, 2004)...
Quelque chose d'autre se glisse dans ces pages : l'ambiance d'une époque empreinte d'espoirs immenses et de doutes existentiels. (Clara Georges - Le Monde du 28 octobre 2010)

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1131 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 238 pages
  • Editeur : Plon (4 novembre 2010)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B005QVGVT2
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5 15 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°88.085 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

3.9 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 28 octobre 2010
Format: Broché
Amusant, amusant de lire, au détour d'un chapitre, que l'auteur ose faire s'insurger son personnage a petite lunettes rondes contre les "connards qui font des livres sur (lui). qui mythonnent 300 pages sur (leur) relation alors qu'(il) ne les a croisés que 2 minutes". Amusant car, sauf information contraire, David Foenkinos n'a jamais rencontré John Lennon et arrive quand même à en faire un livre de (certes seulement) 233 pages, véritable plongée au coeur de l'histoire et de la psyché du binocleux plus connu que le Christ.

C'est un John Lennon âgé de 35 ans, ayant mis (temporairement) un terme à sa carrière échevelée que l'on retrouve ici allongé sur le divan du psy David Foenkinos, à évoquer sa vie. De son enfance perturbée dans l'Angleterre de l'immédiate après guerre, à sa rencontre avec Yoko Ono, en passant par les bouges d'Hambourg et les stades américains. Un Lennon qui évoque les cadavres qui émaillent sa route, ceux de sa mère. sa tante. Pete Best ou Brian Epstein, cadavres sur lesquels il ne se retourne qu'un instant poursuivant sans répits sa route vers son destin d'étoile filante aveuglante de la culture pop du XXième siècle, de squats miteux liverpoliens à de luxueux bed ins, de groupies hystériques à une notoire allumée asiatique.

« Tout le monde a dit que Yoko avait brisé les Beatles, mais c'est le regard sur elle qui a tout foutu en l'air. Si elle avait été accueillie différemment, rien ne se serait passé ainsi » lui fait dire David Foenkinos.
Lire la suite ›
1 commentaire 27 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par erebus TOP 500 COMMENTATEURS le 14 août 2013
Format: Broché
Ce livre m'a été offert sans que celui-ci fut l'objet, me concernant, d'un projet de lecture programmé. Je suis plutôt Elvis que Les Beatles même si selon les jours cette tendance s'inverse. Je suis ce que l'on peut qualifier : un amoureux de la musique des années 60 et 70. Dit autrement, plus je remonte dans le temps, plus j'éprouve de nostalgie pour des périodes que je n'ai pas connues ou durant lesquelles je n'étais qu'un gosse mais dont je devine toute la portée, toute la révolution qu'elles ont pu représenter pour des millions de personnes qui découvraient un nouveau vent de liberté.
Puisque ce livre m'a été offert et qu'il n'était pas, dans l'immédiat, un de mes projets de lecture, je peux y apporter un regard tout en perspective, ni trop impliqué, ni trop éloigné.

Tout d'abord, la forme du livre est astucieuse, la rencontre régulière de Lennon et d'un psy plonge le lecteur dans la confidence. En cela, l'auteur est audacieux puisqu'il parle à la place de John Lennon sans que cela nous paraisse déplacé, sans que cela nous apparaisse sonner faux. Mieux encore le lecteur s'immerge totalement dans le court du récit et imagine très vite que les mots prononcés sortent bien de la bouche du Beatle. Je considère alors que l'auteur a réussi son exercice et que sa passion pour celui qu'il fait parler l'a guidé pour donner à son livre une cohérence et une vraisemblance tout à fait remarquable.

Le style de l'auteur est fluide, très fluide. Les phrases sont courtes, assurées, sans fioriture.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Sophie A. MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 16 août 2012
Format: Broché
J'ai lu ce roman quasiment en une seule traite. Foenkinos rédige une autobiographie fictive de John Lennon en s'appuyant sur des faits attestés mais aussi en comblant les vides par son imagination et l'idée qu'il se fait de cet artiste. Personnellement, je me fais la même idée que lui et ce livre m'a beaucoup fait réfléchir à ce qu'est la célébrité et à ses dérives aussi bien chez la star que chez ses fans.
Le personnage de Lennon créé par Foenkinos fait beaucoup penser à celui de l'écrivain Hank Moody dans la série TV Californication: manière de s'exprimer, mal être, situations rocambolesques (notamment l'épisode à Hambourg, les "orgies" de filles...).Forcément, ceux qui voient en Lennon un gentil Beatle pacifiste et peace and love seront déçus car Foenkinos en fait quelqu'un d'humain avec ses vices et ses défauts et non plus une belle image idéale. Politiquement corrects, abstenez-vous donc! Les autres, vous ne serez pas déçus!
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Suffisamment branchée Beatles pour avoir crapahuté très tôt à Liverpool, lu et vu une foule de documents sur les membres du groupe, j'ai fini par me faire une petite idée de qui pouvaient être John, Paul, George et Ringo. Ce sont là des personnages si complexes que, très vite, on a l'impression de partir dans toutes les directions.

Ce livre a, au départ, éveillé ma méfiance, tant l'enjeu était de taille : se mettre à la place de John Lennon, dans son intimité était un gros risque pris par l'écrivain et par l'amoureux de l'artiste. L'Homme est constitué de tant de facettes que personne ne saurait réellement le dire si l'auteur est fidèle à la réalité. Néanmoins, Foenkinos a réussi, mine de rien, à réunir toutes les pièces d'un puzzle ma foi peu évident à réaliser. Le livre, sans prétention et intéressant, semble coller à la vérité. Moi, j'y ai cru. Agréable à lire, c'est une façon plus sympathique de passer la soirée, boudant nos petits écrans.
Foenkinos est, à mon sens, loin de faire tomber Lennon de son piédestal - cela ne devait pas être la vocation de l'auteur ! Par ailleurs, les esprits avertis ne devraient pas s'offusquer en découvrant un côté un peu sombre, quelques fois intolérant, d'autres méchant du personnage : c'est, en effet, ce qui faisait la richesse du personnage.

Au-delà de John Lennon, c'est ce qu'il a vécu qui est intéressant.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents