undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_W10 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles
10
4,5 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 octobre 2011
quatrième de couverture :
Honor Harrington est revenue d'entre les morts mais son état de santé lui interdit de reprendre tout de suite le service actif. Désormais amiral, elle enseigne la tactique aux nouvelles générations d'officiers.
Sur le front, le gouvernement havrien, profondément embarrassé par l'évasion spectaculaire de la désormais légendaire « Salamandre », veut accentuer la pression, mais c'est compter sans le nouvel arsenal de Manticore. La République serait-elle au bord de l'implosion ? Tandis que les intrigues et les complots se succèdent à La Nouvelle-Paris, la guerre entre dans une phase décisive.

Honor est de retour, mais diminuée physiquement. Le temps de la remettre d'aplomb, l'amirauté va lui proposer un défi à la hauteur de ses talents : l'enseignement, notamment au CPT (le centre de perfectionnement tactique) au centre de Sagamani.
On parlera des chats sylvestres, suite à la blessure de Nimitz, qui nous amènera sur un virage intéressant quant à leurs capacités.
De la politique manticorienne, havrienne et Graysonniene, du complot.
Heureusement, dans tout cela, on parlera quand même un peu de la flotte (manticorienne et havrienne).

Comme je l'ai dit en titre, le compte n'y est pas. le rythme est trop lent et il faut attendre quasiment la fin du premier tome pour avoir un peu d'action, cette action qui fait tout le sel des romans de Weber sur Honor Harrington.
Alors oui, les repas d'Honor dans son manoir autour d'exercices de tactique sont savoureux. Les manoeuvres politiques de tous bords restent bien tordues, mais il manque à ce roman un équilibre avec l'action au sein de la flotte (pas forcément et uniquement les combats d'ailleurs).

Un additif particulièrement intéressant par contre en début de roman : les plans des SCPC (Super Cuirassé Porteur de Capsules) et une représentation à l'échelle de tous les bâtiments de la flotte du contre-torpilleur au SCPC et leurs munitions.
A suivre donc...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
MEMBRE DU CLUB DES TESTEURSle 20 septembre 2010
Beaucoup plus de politique dans ce tome, et moins d'action! Que va t'il se passer au sein de republique du Havre? Beaucoup de details à ce sujet, plusieurs groupes tentent de prendre le pouvoir. ça devient effectivement une habitude là bas! D'où une legere impression de repetitions! L'intrigue entre Honor et Havre Blanc avance, que va t'il se passer? Beaucoup d'avancées technique egalement, qui sont regulierement repetées, ce qui donne egalement une impression de repetitions dans les details techniques, mais ils offrent de nouvelles possibilités de combats!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2007
Pour les passionnés de science fiction et space opera, à lire absolument. Le personnage principal est de plus en plus attachant. Ce tome est plus basé sur les problèmes politiques. Comme d'habitude, la profusion de détails techniques inventée par l'auteur nous fait y croire. A quand un film ?
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 août 2015
Produit de qualité conforme à la description qui en a été faite. Pas de probleme de livraison. Pour le reste, un peu long parfois mais la qualité de l'écriture permet d'attendre avec encore plus de plaisir les moments d'action.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2011
Au plus j'avance dans la série au plus je me dit que l'auteur à les mêmes lecture que moi, Forester, Kent, O'brian ont du trainer sur sa table de chevet.
De retour d'entre les morts, Honor se soigne, et prodigue son savoir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 avril 2013
une victoire éclatante mais avec d'horrible conséquences.... livre intéressant car on voit plus le coté de Havre, la poltique intérieure.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2013
Série fabuleuse qui se dévore facilement. Très bonne intrigue. On est pas déçu par cette série qui comporte quand même près de 20 tomes.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 novembre 2013
Très bon livre, pas prêt de m'en lasser malgré les nombreux tomes.
Une série que je conseille aux fans de "space opera"
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2013
...malheureusement j'ai lu la version électronique de ce livre.
Pourtant le début de ce neuvième tome de la série Honor Harrington est excellent : c'est la suite directe de La disparue de l'enfer et ces premiers chapitres sont à la fois émouvants, intéressants et bien menés.

Après, le livre part une nouvelle fois en sucette, façon grand huit : Weber multiplie à outrance les points de vue sans intérêts (à chaque fois beaucoup trop longuement) et continue à nous larguer ses petits exposés historiques ou technologiques avec la grâce d'un camion poubelle (en l'occurrence, le lecteur fait office de décharge à livre ouvert). Pendant plusieurs centaines de pages, il n'y a quasiment plus un chapitre de bon niveau en dehors des aventures de la huitième flotte (et encore, elles ne sont pas bien passionnantes). Le rôle d'Honor est réduit à la portion congrue, et hormis le coup d'éclat qui lui est réservé à la fin du livre, même les rares passages qui lui sont consacrés sont presque ennuyeux. A la limite la Reine Elisabeth lui vole presque la vedette.

Une fois de plus, les cent dernières pages viennent en partie racheter la purge qui précède. L'histoire reste globalement intéressante, et Weber parvient à relancer l'intérêt de la trame principale grâce à deux coups de théâtre successifs, même si on les voit arriver de beaucoup trop loin.
Mais comme cette histoire passionnante nous est offerte sous la forme d'une diarrhée dans laquelle le lecteur doit faire le tri pour retrouver les meilleurs morceaux, on peut tout de même crier au scandale, ce que je ne me prive donc pas de faire ici. Weber nous inflige un neuvième épisode complétement décousu, sans colonne vertébrale, rasoir et prétentieux : c'est vraiment affligeant. Cela pourrait être tellement bien si la narration n'était pas aussi éparpillée dans des développements superflus...
C'est presque amusant, depuis le troisième épisode tous les épisodes impairs de la série (3, 5, 7 et donc 9) sont très mauvais.
En toute logique le prochain devrait donc être bien meilleur.
66 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2010
Ca faisait longtemps que je cherchais, sans le savoir, un space de vrai de loin dans l'espace et le temps. J'ai trouvé...!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici