undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles
148
4,2 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:6,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le moins que l'on puisse dire c'est que LES DENTS DE LE MER n'a rien perdu de son efficacité et continue toujours à distiller un climat d'angoisse permanent (ah, la scène mémorable de l'Indianapolis!!) même plus de 37 ans après. Le voir déboulé en blu ray avec enfin son mixage d'origine et une image totalement remasterisé est un événement (d'un point de vue cinéphilique, bien evidemment!).

Voyons plutôt :

- l'image est exceptionnelle, les couleurs ravivés, la définition et les contrastes parfaits. Jamais le blu ray n'est pris à défaut. C'est une remasterisation incroyable. Pour vérifier, regardez les scènes de nuit de l'appat (26mn06) ou celle avec Brody sur le bateau d'Hooper (45mn30), aucun problème de contrastes, aucun artéfact parasite, visibilité parfaite et définition précise. Egalement vers 1h46mn, la scène où le requin réussi à sonder avec 3 barils, soudain Quint et Hooper sont en gros plan : réellement impressionant. On dirait un film tourné la veille. Certains films récents n'atteignent même pas ce niveau.

- le son possède une puissante VO DTS HD 7.1 mais malheureusement avec de nouveaux effets sonores (comme la fameuse nouvelle VF) qui dérange par son anachronisme parasite mais possédant un élargissement sonore prodigieux. Mais heureusement (merci Mr Spielberg?!) le mixage original de 1975 en DTS 2.0 est présent : un vrai bonheur!! Pour la VF voir un peu plus bas.

- bonus : le making of rétrospectif de 2000 présenté enfin dans son intégralité (2h - VOST), scènes coupées, une featurette d'époque, Un docu sur la restauration du master, la bande annonce (vost) et un nouveau docu sur l'héritage du film au fil des décennies (1h41mn - vost) un peu redondant après avoir vu les autres suppléments. Je mettrais à jour ce commentaire pour vous donner plus de détails.

Maintenant parlons des pistes sons françaises (je sais il faut regarder en VO, tant pis je m'en remettrais) composés de la fameuse version de 2005 en 5.1 avec son doublage horrible et ses effets sonores refaits et surtout du doublage d'origine en DTS 2.0.
Soyons clair dès le départ. Si le doublage est bien celui de 1975, son mixage ne l'est pas.
Je m'explique.
En effet cette VF mono DTS 2.0 est un mélange alternant de brefs moments des effets sonores de la version 2005 et de celle d'époque (regardez la scène ou Brody tire avec son pistolet sur le requin, l'effet est très actuel alors que sur la V.O d'époque l'effet est typique des 70's). Quand on a vu ce film un nombre incalculable de fois avec les effets d'origine, ça saute aux oreilles si je puis dire. Mais je vous rassure rien d'alarmant. De plus, l'explosion finale retrouve toute sa puissance avec cet effet démentiel qui ressemble à l'explosion d'une mine (absente de l'édition 2005 avec son bruit de chasse-d'eau foireu!!) : enfin!!

Bref, vous l'aurez compris, cette édition s'avère incontournable pour tout fan désireux d'avoir l'édition la plus complète possible. En un mot : indispensable!!

A vous de voir.

PS : également l'édition blu ray E.T., l'extra-terrestre - Combo Blu-ray + DVD + copie digitale + vaisseau spatial [Blu-ray] est également une incontestable réussite éditoriale de la part d'Universal.
33 commentaires| 54 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2012
Universal Home Vidéo USA frappait déjà très fort avec une restauration du film en Blu-Ray supervisée par Spielberg et qui en fait un transfert de référence tant l'image est éblouissante.
L'inlcusion du digibook avec ses belles photos et son texte informatif en faisait vraiment un must.

Universal France fait encore mieux en incluant le doublage d'origine que les petits français ont découvert au cinéma ou à la télévision.

Je gardais précieusement ma 1ère édition DVD pour celà... Elle est dorénavant obsolète avec cette édition.

Pour les connaisseurs, Universal a inclus le documentaire 'The Shark Is Still Working' qui est du même niveau que celui réalisé par Laurent Bouzereau... 2 fantastiques making-of avec très peu de redites et une mine d'info.

Si seulement Warner pouvait déterrer le doublage d'origine de 'la Tour Infernale' maintenant...
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2014
40 ans après sa sortie,le film n'a pas pris une ride.La remasterisation est remarquable et aide grandement le film à passer le cap du 21è siècle pour le faire découvrir à une nouvelle génération.
Tout à été dit sur ce film,chaque plan est magnifique,chaque image est ciselée à la perfection,la tension est palpable dans chaque scène et on ne peut pas s'empêcher de penser que ce tournage harassant de 6 mois a finalement été bénéfique à l'oeuvre de Spielberg,bien que celui-ci ait été découragé à l'idée de réaliser la suite.
C'est toujours un plaisir de revoir l'immense Roy Scheider dont la filmographie est très sous-cotée à cause de choix de carrières discutables dans les années 90.
A noter dans les bonus un très long documentaire sur le tournage et la pré-production.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2014
Je ne trouve rien d'autre pour qualifier ce film date dans le cinéma d'horreur et la remastérisation magistrale de cette édition.
Le chef d'œuvre absolu qui à terrorisé des générations de baigneurs et qui, dommage collatéral, à légitimé le massacre d'une merveille de la nature : le grand requin blanc.
Un joyau réalisé par Steven Spielberg qui nous tient en haleine d'un bout à l'autre, une BO mondialement célèbre, un film culte.

L'édition Blu-ray très attendue est d'une qualité incroyable pour un film de cet âge, une remastérisation totale, un travail d'orfèvre.
BO en DTS-HD, énorme.

Fan absolu, j'adore.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 août 2015
Rétrospectivement, la séquence inaugurale, celle du générique, annonce la mort du cinéma des années 70 : un beau travelling latéral nous montre toute une bande de jeunes gens sur une plage, de nuit, rassemblés autour d'un feu. Esprit communautaire, summer of love, jusqu'à ce gros plan sur un blond sirotant sa bière. Il rote (tant pis pour l'élégance), ne lâche pas une jeune fille des yeux, qui finit par lui sourire, ce qui le fait sourire aussi. Elle court se baigner après avoir ôté un à un ses vêtements et nage dans une mer à la fois nocture et lumineuse (la photographie est magnifique). Le jeune homme, complètement saoul, s'écroule sur le sable et ne vois ni n'entend la jeune femme qui subit l'attaque d'un animal invisible sous l'eau. Fin de la séquence, mais aussi, fin d'un certain cinéma. Car avec son succès faramineux, le film envoie le message suivant aux producteurs : pourquoi se casser les pieds à prendre des risques avec des portraits de perdants ou des films qui critiquent les faiblesses du système américain, alors qu'un film au scénario simple et bourré de sensations fortes peut raffler la mise ? Il suffit de regarder les blockbusters de cet été, du précédent ou du prochain pour voir à quel point "Jaws" fut séminal.
Ceci étant, l'on ne peut nier ses nombreuses qualités, car à l'époque, Spielberg n'avait pas encore succombé à ses nombreux travers (infantilisme, effets énormes, clins d'oeil soit disant humoristiques, mais qui annihilent toute possibilité pour le spectateur de croire en l'histoire qui lui est racontée, comme dans les "Indiana Jones" par exemple) et se montrait assez caustique. Reprenant la situation classique de la petite communauté où le représentant de la Loi s'oppose à ceux qui ont voté pour lui mais réprouve son attitude, par lâcheté et/ou goût du lucre, il croque une galerie de personnages laids et veules, et mets en face d'eux Brody le shérif, mais aussi un amoureux/spécialiste des requins (symbole de la Passion et de la Connaissance) et un double du capitaine Achab, animé par un fort désir de revanche contre cette nouvelle Moby Dick (l'on entend d'ailleurs dans une scène un chant de baleine) qui causera sa perte.
Spielberg, qu'on l'aime ou le déteste, est un grand réalisateur, doté d'un excellent sens du cadre, du rythme et du raccord. Dans ce film, la tension est constante et chaque intervention du requin plus puissante que la précédente. Comme dans tout film de monstre qui se respecte, celui met très longtemps à apparaître, ce qui est toujours la bonne méthode pour stimuler l'imagination du spectateur et augmenter sa peur. Ma théorie à ce sujet est la suivante : les adolescents sont beaucoup plus choqués par ce qu'ils voient à l'image, alors que les adultes seront bien plus impressionnés par ce qui leur est caché. C'est en cela que "Jaws" est bien un film des années 70, visant avant tout un public d'adultes. Idem pour "Halloween" de Carpenter ou "Alien" de Scott. L'on sait ce qu'il est advenu de ce type de films à partir des années 80, bien que ces trois longs métrages aient tous été de grands succès commerciaux !
Autre aspect qui saute aux yeux au spectateur de 2015 : le physique très commun de tous les acteurs, ce qui les rend beaucoup plus authentiques (ces personnages ne sont que des doubles de nous-même), tandis que depuis plusieurs années, nous sommes submergés de personnages top models, tous plus sculpturaux les uns que les autres ; ils sont très beaux, certes, mais toujours jeunes et lisses. Qui n'a pas déjà vu avec désespoir un personnage de policier hyper compétent, ayant 15 ans d'expérience, mais interprété par... une sublime actrice de vingt ans (vingt-cinq pour les plus vieilles) ?
Bref, 40 ans après sa sortie, "Jaws" nous revient avec un lifting qui donne à l'image un aspect très chatoyant, mais il n'a rien perdu de sa force, au contraire. Un magnifique Blu ray.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 novembre 2015
Les dents de la mer de Steven Spielberg ( 1975 ) avec
Roy Scheider ( martin brody )
Robert Shaw ( quint kersauzon )
Richard Dreyfuss ( matt hooper )
Lorraine Gary ( ellen brody )
Murray Hamilton ( larry vaughn ) …
Difficile de faire mieux dans le genre beach movie d'horreur qui ne fait pas trop peur , meilleur film de Spielberg haut la main .
Tout est culte dans ce film : Amity , le gars avec ses pancartes qui sait pas écrire , le maire , sa tronche de Robert Vaughn et son costume piqué à C.Jérôme , la douche portative , la cage à singes , "au revoir et adieu jolie fille madrilène , au revoir et adieu jolie fille d'Espagne" , "monsieur Hooper" , le test des nœuds , "chef Brody" , la saloperie de requin-bouffe-tout ( BOUH ! ) et puis la peur de la flotte , les tonneaux ( magnifique idée de cinoche ) les ongles sur le tableau qui crissent , les gamins qui font les cons avec les faux ailerons ( vigilante man ecce va chipoter si c'est pas dans celui-là … je risque ) la soirée arrosée au cours de laquelle Quint raconte ses copains bouffés par les requins … génial !
Film absolu !
1111 commentaires| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mai 2012
OU EST L UTILITE de joindre des commentaires datant de 2007 lors de la sortie dvd ??
Universal a bien annoncé la sortie du bluray de "Jaws" avec la piste Française mono 2.0 d'origine!
et heureusement d'ailleurs, sinon il faudrait boycotter ce bluray !
22 commentaires| 28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juillet 2012
Chers tous,
Ne pleurez pas avant d'avoir mal les amis : La bande son n'a pas été oubliée puisque l'éditeur l'a remasterisée et remixée en 7.1 canaux. La version originale du film nous sera ainsi présentée en DTS-HD Master Audio 7.1 et la VF en DTS. Autre bonne nouvelle : les versions mono d'origine seront également disponibles. Elles nous seront présentées en DTS 2.0 aussi bien en VO qu'en VF (doublage français d'origine).

Donc pas de panique, cette édition s'annonce tout simplement comme une tuerie, avec la version française qui nous est chère depuis 1975.

Au passage je suis cependant tout à fait d'accord sur la médiocrité du nouveau doublage français présent sur les dernières éditions. Que s'est-il donc passé...
J'ai été moi aussi consterné par ce craquage phénoménal qui m'a fait blanchir dès les premières paroles du film.. C'est comme si on changeait la voix d'Eastwood dans ses films les plus cultes en la remplaçant par une voix de beau minet dans l'air du temps..

Tout ça pour dire que cette nouvelle galette devrait normalement remettre tout en ordre et heureusement. Depuis le temps que je voulais une belle édition de ce film.
A noter que côté image le film a été restauré numériquement à partir de sa copie originale en 35mm. L'éditeur parle d'une restauration effectuée image par image. Elle a été réalisée par la branche Universal Studios Digital Services sous la collaboration de Steven Spielberg et de l'équipe de postproduction d'Amblin Entertainment.

Donc réjouissez-vous !
0Commentaire| 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je commente le BR version boite métallique. Une restauration superbe à l'image de ce chef d'oeuvre du cinéma 'frisson' qui a retrouvé tout son mordant. On a l'impression que le film a été tourné hier tellement l'image est belle.

La bande son française d'origine '1975' est bien présente. Je vous conseille même de la sélectionner, la version moderne est bien fade.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2013
Après le très bon mais approximatif Duel, Spielberg se lançait enfin dans le grand cinéma! Et avec succès! Premier carton international pour un film de cette catégorie. Du grand spectacle, évidemment, mais aussi des émotions, des personnages profonds qui développe au fil du film non seulement leur personnalité propre mais également leur relation les un aux autres. Bien sûr des effets d'anthologie que l'on ne peut oublier et qui se retrouve dans d’innombrables films depuis: Spielberg créait avec ce film les codes du genre. A voir donc, un classique à ne pas manquer.
Pour ce qui concerne l'édition, outre le magnifique boitier métal en relief, on peut noter une restauration parfaite. Une image sans le moindre grain ou défaut, des couleurs à couper le souffle, on n'en revient pas, une bande son en V.O. impeccable; bref rien à redire, il faut l'avoir en Blu-Ray!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,58 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici