undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Bijoux en or rose

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles
15
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
12
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:20,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Depuis plus de 10 ans maintenant je suis un fan de cet auteur français, que l'on commence (j'en suis heureux et presque fier...) à découvrir en traduction anglaise de mon coté de l'Atlantique. Ce tome trois des lames est aussi passionnant que les deux précédents et je ne crois pas utile d'en résumer l'intrigue, l'éditeur s'en chargeant fort bien... L'hommage à Dumas est clair et enthousiaste, la précision quasi documentaire des descriptions du Paris de 1633 parfaite, et le lien avec l'Histoire pas aussi làche qu'il y parait.

Comme toujours l'action prime avant tout, mais les nombreuses énigmes des tomes un et deux trouvent leur réponse dans les dernières pages et ce sans lourdeur ni deus ex machina comme c'est parfois le cas dans ce genre de littérature. A cet égard on sera également gré à l'auteur d'avoir condensé son histoire en trois tomes et moins de 1100 pages là ou nombre de ses confrères nous en auraient imposé cinq et 2500...
Venant d'un fan cette chronique et ses cinq étoiles sont certainement partiales.... mais les qualités de Pevel et de ses romans sont louées par tant d'autres critiques plus talentueux que moi que je me sens autorisé à ajouter ma voie au concert de louanges. En bref, je recommande chaudement.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mai 2013
Pierre Pevel sait créer une atmosphère mi-historique, mi-fantastique qui est absolument exquise. Les 3 tomes se lisent d'une seule traite sans que l'on ressente l'ennui un seul instant. On s'attache aux différents personnages et c'est toujours un crève cœur de les voir en difficultés, voir même de disparaitre. L'écriture est fluide, l'ensemble facile à lire, un fond historique qui ai très agréable (complot entre le cardinal, les mousquetaires...est où les pigeons sont remplacés par des dragonnets pour les plis urgents).
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 octobre 2014
Dernier tome de la trilogie « Les lames du cardinal », « Le Dragon des arcanes » conclut avec brio cette série.

On reprend l’action là où on l’avait laissée dans le tome 2 (A savoir sur un beau cliffhanger) et le lecteur est plongé directement dans une série de péripétie. Pierre Pevel ne lui laisse que le temps de souffler avant de le réembarquer dans la conclusion finale de cette aventure.

La plume de l’auteur fait toujours des merveilles, travaillée mais jamais lourde, avec des dialogues vifs, des descriptions émaillées de petits détails historiques et des scènes d’action menées avec brio.

J’ai trouvé ce tome plus sombre que les précédents, à la fois parce qu’il y a des morts (je ne dirai pas lesquels pour ne pas spoiler), mais également parce que les personnages sont confrontés à leurs passés, à des choix douloureux. Ils doutent, ils souffrent et certains devront sacrifier beaucoup.
A ce titre, « Le Dragon des arcanes » a répondu à certaines de mes interrogations concernant les personnages, notamment au sujet d’Agnès dont on découvre ici le véritable destin (et quel destin !). Je regrette juste qu’on n’en sache pas plus sur le passé de certains personnages, notamment Saint Lucq (mystérieux jusqu’au bout) et Leprat.

Le roman est très rythmé, assez porté sur l’action, avec une bataille finale magnifique, mélange de combat épique contre un dragon (non, je ne spoile pas, vu le titre du roman, vous deviez vous en douter) et de combats de rue haletants. Et connaissant la propension de Pierre Pevel à maltraiter ses personnages (ceux qui ont lu Wielstadt comprendront), le suspense et l’inquiétude sont maintenus jusqu’au bout.

En résumé : un beau final pour une belle série. La fin est douce-amère car malgré la victoire, les sacrifices auront été nombreux, et parce qu’on quitte à regret cette troupe de bretteurs à laquelle on s’est attachée.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 juin 2011
Je n'arrive pas à me décider sur comment j'ai apprécié ce livre. Car même si j'ai été prise très rapidement dans l'action de ce 3ème tome, il me laisse un léger arrière goût de trop peu, trop vite, trop simple. J'ai , à la limite, préféré le 2ème tome à celui-ci. Essayons de comprendre pourquoi.

Tout d'abord, j'ai été assez surprise par la conséquence d'un événement qui commence à la fin du 2ème tome, au point de me demander si j'avais oublié de lire une partie de celui-ci. Finalement, tout est expliqué mais cela a suffi pour me troubler à l'entrée de ce dernier tome. D'autant que l'auteur choisit de re-raconter, en détails cette fois, un autre épisode qui avait servi d'épilogue au 2ème tome. Ces deux événements se passant quasiment au même moment. Alors pourquoi nous en raconter un et pas l'autre ?
Ensuite, j'ai été légèrement déçue par la gestion du groupe formé par les Lames. Même si cela ajoute une dimension à l'intrigue, qui pour ce tome est, à mes yeux, assez mince. Enfin, je suis restée sur ma faim au sujet de la griffe noire. Finalement, on n'aura pas appris grand chose sur ce groupe. Non plus sur certains autres points comme la trahison de Marciac narrée dans le premier tome...

Cependant, j'ai passé un très agréable moment. J'ai été prise par l'histoire, l'action et aussi par les sentiments qui existent entre les personnages. L'extrait choisi et un de mes passages préférés qui pour moi montre tout le talent de l'auteur. Car le style est toujours aussi agréable à lire, les descriptions toujours aussi réalistes et l'action toujours aussi présente, voire plus.
Les personnages sont de plus en plus torturés par leurs devoirs et leurs envies. Ils sont d'autant plus attachants à mes yeux. Les émotions sont fortes dans ce dernier tome : quelques larmes ont été versées à certains moments clés. Ce tome a clairement un ton dramatique que l'on ne retrouvait pas dans les 2 premiers. Le rythme de ce dernier opus est haletant, laissant souvent le lecteur sans voix mais aussi sans souffle.

Pour conclure, je suis partagée entre quelques déceptions et le plaisir que m'a apporté cette trilogie. Pour ma part, j'ai préféré le 2ème tome, même si j'ai adoré le rythme haletant et la note émotionnelle de ce dernier tome. Je lirai avec beaucoup de plaisir d'autres livres de cet auteur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2011
Si les deux précédentes aventures étaient délicates, celle ci est dramatique. Car c'est à un véritable Dragon que nos héros vont avoir à faire. Et devant le vent de panique que provoque sa première apparition au dessus de Paris, les différents tenants du pouvoir vont devoir cesser leurs chamailleries pour affronter l'ennemi tous ensemble car sa seconde apparition risque d'être bien plus destructrice. Mais en seront-ils capables ?

Magnifique conclusion de cette passionnante trilogie, avec du sang, des larmes, de l'héroisme et surtout des réponses à toutes les questions posées, on est encore une fois littéralement absorbé par l'histoire. A consommer donc sans modération, et je ne saurais trop conseiller à ceux qui ont apprécié de jeter un oeil sur une précédente série de Pevel qui commence avec Les Ombres de Wielstadt.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 octobre 2013
Les deux premiers tomes étaient déjà fort bien, la clôture de cette trilogie est une apothéose <3 merci pour cette belle échappée
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2013
Dans la même veine que les deux tomes précédents, que j'ai relu avec bonheur avant de me plonger dans celui-ci. Les intrigues et les rebondissement sont toujours de la partie, et vous entraîne jusqu'à la fin... mais est-ce vraiment la fin ?!... En tout cas on aimerai bien une suite ! Pierre Pevel sait marier avec panache le genre "cape et d'épée" et fantasy comme peu le fond et son imagination nous laisse rêveur. Bravo !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2013
J'ai reçu le livre en parfait état dans des délais défiant les lois "de la vitesse"
Pour ce qui de l'histoire, bien que je n'ai pas encore eu le temps de lire ce livre, le Tome I m'a passionné. Cet étrange mélange d'histoire de France, de littérature se référant à A.Dumas et de Fantaisy-fiction est tout à fait fascinent.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 août 2014
Commentaire valant pour les 3 tomes, Le Dragon des Arcanes est une série très brillante par l'imagination - en particulier de l'ambiance régnant à Paris sous Louis XIII -, la documentation, l'écriture élégante sans aucune affectation et l'intrigue soutenue.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mai 2015
J'ai adoré cette série: les personnages sont attachants car ils ne sont pas manichéens. Le côté fantasy est si bien amené qu'on a l'impression que ce passé a existé, et que c'est celui raconté dans les manuels d'histoire qui n'est pas le bon. J'ai adoré trouver la réponse à certaines de mes questions et la mise en place de l'affrontement final, surprenant et amenant son lot de souffrances et de pertes.
Pierre Pevel a une plume magnifique, il redonne du souffle aux romans de capes et d'épées, et m'a donné envie de lire les trois mousquetaires que, honte à moi, je n'ai toujours pas découvert.
Une claque de la SFFF française, un nouvel amour de plume pour moi!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici