undrgrnd Cliquez ici Litte Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

  • Lescop
  • Commentaires client

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
28
4,1 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 octobre 2012
Vouloir restituer l'esprit du début des 80's. Essayer d' apprivoiser l'âme de cette courte période, la contenir ou de la toucher avec les mains. Se rappeler comment était l'air, le froid, le gris.

Aujourd'hui, c'est un temps martelé de chaos et d'incertitude; 2012 et cette époque dans laquelle on (sur)vit et qui d'un seul coup ferait curieusement échos à celle où la crise commençait juste à prendre de l'importance dans l'inconscient collectif. Ce début 80 amena les doutes, la peur et une vision de l'avenir sombre, noire, fatale.
C'est là que de ces ambiances urbaines et métalliques sont apparus en premier en Angleterre, Joy Division et sa Cold Wave radicale qui eu à l'époque, l'effet d'une gifle. Même Bowie à la fin des 70's, grand visionnaire musical, avait lui déjà peu à peu fait muer sa musique, sous l'impulsion d'un expérimental Brian Eno pour en tirer 3 albums consécutifs (dit la période Berlinoise) qui surement ont été les précurseurs de ce genre musical.

En France, Marquis de Sade, Taxi Girl, Daho, Stinky toys s'occupèrent de la filiation.
Des sons épurés, des mélodies comme des ritournelles enfantines détraquées, des tempos secs et martiaux, des timbres de voix d'adolescents qui voudraient se vieillirent.
Alors que l'on renvoi sans arrêt les 80's au mauvais goût, à la laideur, on en finit pas pourtant de venir pleurer sur cette décennie ultra créatrice. La dernière décennie d'ailleurs où l'on inventa de la musique donc, de la mode... Des idées qui se sont hissées sans arrêt en dépassant les 90's pour arriver jusqu'à maintenant sans aucune fatigue, sans aucun relent de désuétude.
Regardez autour de vous et écoutez surtout. Tout est infusé 80.

... Mais pousser le principe jusqu'au bout est une audace qu'évitent pourtant tous les bidouilleurs de sons actuels. Même si ces DJs et autres compositeurs exhument et pillent avec tout de même talent, les sonorités froides et tranchantes de cette pop électro de cette fin de siècle denier, ils n'en gardent à chaque fois qu'un principe ludique, une sonorité samplée ou un gimmick reconnaissable.

Lescop, quand à lui, avec sa tronche en parfaite adéquation avec la musique de ce premier album, réussi donc l'exploit. Ce que beaucoup on essayer de faire à mainte reprise en se vautrant.
Avec La Forêt, le premier morceau sorti cet été, c'est comme si on avait cloner et comme à l'instar du film Jurassik Park, pu faire revivre un son, une ambiance, une identité.
Dès sa première écoute, on a plongé, on s' est immergé dans un liquide amniotique.
L'album éponyme est un ensemble de 11 ricochets de La Forêt. Cela ressemble, cela parait, cela singe peut être des pans entiers de notre nostalgie pétrie de mélancolie nues mais pas seulement. On aime se faire du mal et ressasser mais paradoxalement aussi L' album nous projette aussi en avant. La pureté de la production est une évidence. On croit être dans l'hommage, les références mais très vite on se rend compte que c'est bel et bien nouveau ce que l'on écoute et incroyablement moderne, neuf, inédit.

C'est un album en tout cas très impressionnant dans sa maitrise et son évidence.
Les ados en 1980 qui comme moi aujourd'hui ont pris de la bouteille, découvre Lescop et sont à la fois troublés, perturbés, enchantés, heureux à l'écoute de ces 11 chansons qui se dégustent comme autant de fantômes incarnés à nouveaux. L'âme de tous ces groupes aimés et regrettés, de tous leurs talents, seraient bien là, présents, presque palpables mais refondus. Lescop les rejoue avec tout ce qu'il y a eu entre temps. Son histoire à lui, sa sensibilité, son coeur, ses idées.
Le temps serait une courbe. Ici, deux points se sont rejoints.
55 commentaires| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 mars 2015
Merci AMAZONE de me l'avoir recommandé
C'est exactement le genre d'artiste que j'adore
Je retrouve l'esprit JACNO et tous les autres des années 80 à une période où la French Touch faisait son apparition
Je l'écoute en boucle et fait rare, tous les morceaux sont bien
Bravo Lescop
Vivement le prochain album
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2012
Influencé par d'excellents groupes ( smiths, joy division, wire, daho ou même my bloody valentine dixit ses interviews) cet album est une réussite!
Musique minimaliste, mélodies ciselées, pop glaciale.. textes simples mais efficaces...
Il ne faut pas être guidé par les médias (presse tv etc, effet de mode), et se confronter par soi même à cet opus très prometteur.
Un OVNI dans la scène française.
A voir également en live, tout aussi bon avec ses musiciens!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2013
Coup d'essais, coup de maître !
En effet, Lescop (ex-chanteur du groupe Asyl) a réussi à synthétiser l'esprit d'artistes comme Joy Division, Taxi Girl (le groupe de Daniel Darc) ou encore d'Etienne Daho, tout en les réactualisant.
Le résultat est un son pop froid et tranchant, précis et intelligent, minimaliste et planant. On ne peut s'empêcher de penser aux rythmes synthétiques et secs des deux premiers albums de Daho ("La forêt", "Los Angeles"), à l'ambiance glaciale et sauvage du "Seppuku" de Taxi Girl ("Tokyo la nuit") et au chant désincarné de Ian Curtis.
Bref, du très grand boulot ! Et pour avoir vu le groupe sur scène 2 fois, je peux vous assurer qu'ils sont aussi convaincant en live que sur disque.
N'hésitez pas, jetez-vous dessus !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2012
pour tous les fans de cold wave, pop synthétique, un bel hommage au genre et en français, rappelle les folles jeunesses sous les trombinoscopes.
11 commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mars 2013
Vinyl format 10' pochette cartonnée, sous-pochette carton blanche et label papier. 4 titres: A1 La forêt (album version)4:46 - A2 La forêt (David Sitek remix)4:13 - B1 La forêt (Victor remix)4:00 - B2 La forêt (Mustang cover)4:44, le dernier tire étant une reprise de La forêt par le groupe Mustang, intéressante. Pochette soignée, photo "brumeuse", style sépia, de Lescop. Personnellement j'aime beaucoup le format 10' peu courant.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juin 2013
Excellent album !
Une grande découverte.
La fameuse pop new-wave française jadis portée par de Elli & Jacno, idolâtrée par la nouvelle génération 2.1, n’a pas souvent trouvé des héritiers à sa juste valeur. Mais Lescop, entre poétique clair-obscure, phrasé ténébreux et guitares acérées, s’impose comme le chef de file de sa renaissance – ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre. On applaudit.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mars 2014
Entre indochine, taxi girl, daho... mais avec un son cold actuel!!! Finalement, son propre univers et un très bon 1er album aux mélodies entêtantes!!! A écouter sans modération et à faire connaître au plus grand nombre: vu l'état de délabrement de la scène française, vous allez vite le faire connaître...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2012
Pour être bref, cela s'écoute mais les habitués de joy division, Daho, cure, bahaus auront le sentiment de déjà entendu.. Mis un album sympa tout de même...un peu trop "carré" mais du bon boulot... J'attends par curiosité le,prochain.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2013
Pour ma part, on est loin de Joy Division (influence punk propre à la scène anglaise et contexte socio-culturel de Manchester) mais j'aime beaucoup. Cela fait du bien de voir un groupe français aller sur ce terrain. A découvrir et à suivre...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,99 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici