• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
L’esthétisation du monde:... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

L'esthétisation du monde: Vivre à l'âge du capitalisme artiste Broché – 28 mars 2013

3.3 étoiles sur 5 3 commentaires client

Voir les 3 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 23,50
EUR 18,00 EUR 14,99
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Fête des Mères Fête des Mères

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'esthétisation du monde: Vivre à l'âge du capitalisme artiste
  • +
  • L'ère du vide : Essais sur l'individualisme contemporain
  • +
  • Le bonheur paradoxal: Essai sur la société d'hyperconsommation
Prix total: EUR 41,60
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Présentation de l'éditeur

On connaît la rengaine, tant elle semble réaliste : richesse du monde, appauvrissement des existences ; triomphe du capital, liquidation des savoir-vivre ; surpuissance de la finance, «prolétarisation» et unification des modes de vie, par l’industrialisation de la camelote kitsch et des produits jetables, interchangeables, insignifiants - le capitalisme est une machine de déchéance esthétique et d’enlaidissement du monde. Est-ce si sûr ? Le style, la beauté, la mobilisation des goûts et des sensibilités s’imposent chaque jour davantage comme des impératifs stratégiques des marques : le capitalisme d’hyperconsommation est un mode de production esthétique. Dans les industries de consommation, le design, la mode, la publicité, la décoration, le cinéma, le show-business des produits chargés de séduction sont créés en masse. Ils véhiculent des affects et de la sensibilité, ils agencent un univers esthétique proliférant et hétérogène par l’éclectisme des styles qui s’y déploie. Partout le réel se construit comme une image en y intégrant une dimension esthétique-émotionnelle devenue centrale dans la compétition que se livrent les marques. Tel est le capitalisme artiste, lequel se caractérise par le poids grandissant des marchés de la sensibilité, par un travail systématique de stylisation des biens et des lieux marchands, par l'intégration généralisée de l'art, du «look» et de l'affect dans l'univers consumériste. Créant un paysage économique mondial chaotique tout en stylisant l’univers du quotidien, le capitalisme est moins un ogre dévorant ses propres enfants qu’un Janus à deux visages.

Biographie de l'auteur

Gilles Lipovetsky, philosophe, essayiste, agrégé de philosophie, docteur honoris causa de l'université de Sherbrooke, de la nouvelle université bulgare et de l'université d'Aveiro (Portugal), membre du Conseil national des programmes (Education nationale) jusqu'en 2005, du Conseil d'analyse de la société (sous l'autorité du Premier ministre) jusqu'en 2013, est également expert consultant à l'Association Progrès du Management. Jean Serroy, agrégé et docteur ès lettres, professeur émérite de l'université Stendhal - Grenoble III, est spécialiste de la littérature et du théâtre du XVIIe siècle et auteur de plusieurs éditions critiques d'oeuvres de Corneille et de Molière. II est également critique cinématographique du Dauphiné Libéré et critique gastronomique pour le magazine Présences. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.3 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
Il est où l'ennemi ?

page 117 - L'âge du capitalisme tardif est celui de la désacralisation qui court parallèlement à la starisation des créateurs . Les créatifs ne sont plus identifiés à ce qu'ils ont pu être : des gens en marge , relevant d'une bohème sociale , représentés symboliquement par des images qui en faisaient des êtres à part , prophètes inspirés ou artistes maudits . Ils sont désormais considérés comme appartenant à ce que d'aucuns appellent la classe créative et d'autres la classe des manipulateurs de symboles .

Peut-être ici

Page 87 - Dorénavant il y a infiniment plus de révolution dans l'économie que dans l'art : c'est le capitalisme artiste qui peut revendiquer de
" changer le monde " et non plus l'art d'avant-garde

Ou au hasard

page 230 - Le musée Cantini à Marseille consacre , en 1988 , une exposition à Jean-Paul Goude , qui passe ainsi du statut de créatif à celui de créateur . L'heure est à la reconnaissance de la dimension artistique publicitaire : Jacques Séguéla parle de " star stratégie " .

Oh la jouissance du Lipovetsky et du Serroy à s'en servir de paillasson , à lui cracher dessus , à annoncer sa disparition au profit du créatif - l'inoffensif créatif . Il faut annihiler cet irrécupérable , cet inassimilable , ce grand atrabilaire , ce dynamiteur , celui qui met à nue toute puissance , toute nuisance , celui qui sent leur came et leur discours faisandés à dix kilomètres - l'artiste .
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
La présentation du livre m'avait séduite sur france inter,et la lecture m'a passionnée.la clarté,le bon sens et la documentation exhaustive du livre en sont les traits marquants .seul reproche :le caractère parfois un peu répètitif.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Enfin de la philosophie expliquée avec détails clarté et simplicité . Il retrace avec un point de vue intéressant une chronologie historique de la Culture et dépeint la portée esthétique que l'Histoire a apporté a la culture.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus