Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 1,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Lettres de mon moulin par [DAUDET, Alphonse]
Publicité sur l'appli Kindle

Lettres de mon moulin Format Kindle

4.8 étoiles sur 5 28 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 1,99

Longueur : 224 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Description du produit

Présentation de l'éditeur

Jeune encore et déjà lassé du sombre et bruyant Paris, Alphonse Daudet vient passer les étés dans son moulin de Fontvielle, " piqué comme un papillon " sur la colline parmi les lapins. Dans cette ruine ensoleillée de la vallée du Rhône, naissent ces contes immortels qui assureront sa gloire.



Au loin, on entend la trompe de Monsieur Seguin sonnant sa jolie chèvre blanche. Dans le petit bois de chênes verts, un sous-préfet s'endort en faisant des vers. Au ciel, où les étoiles se marient entre elles, le curé de Cucugnan compte ses malheureux paroissiens. Et dans la ville voisine, un jeune paysan meurt d'amour pour une petite Arlésienne tout en velours et dentelles qu'on ne verra jamais.



Le vieux moulin abandonné est devenu l'âme et l'esprit de la Provence. Dans le silence des Alpilles ou le tapage des cigales et des tambourins, parfumés d'émotions, de sourires et de larmes, ces contes semblent frappés d'une éternelle jeunesse.



Biographie de l'auteur

Alphonse Daudet naît à Nîmes le 13 mai 1840. Après une enfance heureuse en Provence, Alphonse est contraint par la faillite de l'entreprise paternelle de se faire maître d'études à Alès, expérience dont il s'inspirera pour écrire Le petit chose (1868). Alphonse Daudet tentera ensuite sa chance à Paris, menant une vie de bohême avec son frère Ernest. Il publie en 1858 un premier recueil de poèmes très bien accueilli, Les Amoureuses. Sa notoriété s'accroît avec ses Lettres de mon moulin (1860) qui rendent hommage à la Provence de son enfance, tout comme la trilogie de Tartarin (1872). Alphonse Daudet est également l'auteur de quelques pièces de théâtre (La dernière idole, Les absents, L'arlésienne) qui lui permettent de rejoindre ceux qu'Ivan Tourguéniev a appelé le " groupe des auteurs sifflés " – Flaubert, les frères Goncourt et Émile Zola – et qu'il évoque dans son recueil autobiographique, Trente ans de Paris (1888). Après son mariage avec Julia Allart en 1867, le couple s'installe à Champrosay avec leurs trois enfants, Léon, Lucien et Edmée, dans une maison où ils réunissent des amis artistes. Atteint d'une maladie incurable, Alphonse Daudet continuera à écrire jusqu'en 1895. Paraîtront notamment en 1873 Les contes du lundi, en 1874 Fromont jeune et Risler aîné, et Le nabab en 1877. Alphonse Daudet s'éteint à Paris le 16 décembre 1897.


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 2256 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 224 pages
  • Editeur : 12-21 (13 décembre 2012)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00AN8XV2S
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 28 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°84.342 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
Un petit retour très agréable sur les bancs de l'école primaire...
Alphonse Daudet et ses "lettres de mon moulin" à faire découvrir aux plus jeunes.
Livraison très rapide.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Moi j'ai acheté ce livre dans le but de le traduire en langue corse, je ne peux pas trop faire de commentaires sur la qualité des textes
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Martial Rennes TOP 1000 COMMENTATEURS le 24 octobre 2016
Format: Poche
Un classique à moindre coût pour faire découvrir un classique du XVIIème siècle en espérant qu'elle prenne goût à la littérature française...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Antoine le 27 février 2013
Format: Poche
Point d'analyse, point d'explications, lisez les Lettres de mon moulin. Le murmure des grillons au crépuscule retentira, la chaude nostalgie de vos vacances sous le soleil vous montera au nez et les couleurs de ses paysages se profileront. Les lettres de mon moulin narrent sans parti pris et sans jugement la magie inexplicable de ces coins champêtres où le drame baigne dans une étonnante quiétude et où gaieté rime avec étoiles, bals, messes ou mule dévouée. Une œuvre du XIXème siècle qui nous ramène à un sud éternel à travers son patois, ses accents et ses traditions décrits avec amour et générosité.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Gerard Müller TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 8 avril 2016
Format: Poche Achat vérifié
Lettres de mon moulin/Alphonse Daudet 1840-1897)
Rappelez-vous « La Chèvre de M. Seguin » cette brève nouvelle ou « lettre » dont nous avons tous appris par cœur les passages les plus poétiques ! Ou bien encore « Le Secret de Maître Cornille » ou « l’Arlesienne ». Des lignes inoubliables !
Le recueil des « Lettres de mon Moulin » publié en 1869 comporte 28 « lettres », de courtes nouvelles qui pour la plupart font partie des grands classiques qui ont bercé notre adolescence et celle de nos parents et grands parents, et qui relatent des souvenirs et des impressions, des émotions ou des rêves , des anecdotes ou des légendes provençales, l’auteur mêlant parfois la réalité du passé avec la fiction.
Le décor est le plus souvent la Provence, parfois la Corse (Le phare des Sanguinaires) ou l’Algérie (Milianah) et ces paysages ont inspiré le poète qu’était Daudet.
Le premier recueil publié par Daudet en 1858 fut une suite de poèmes intitulés « Les Amoureuses ». Il écrivit ensuite des contes fantaisistes, des pièces de théâtre et découvre le succès avec le roman « Le petit Chose » publié en 1868, un récit autobiographique de sa jeunesse. Puis après « Les Lettres de mon Moulin », ce fut « Tartarin de Tarascon » et les « Contes du Lundi ». Une dizaine de romans suivront.
Ce qui frappe à la lecture des ces « Lettres », c’est le style poétique teinté d’humour et d’émotion. (En Camargue). La sensibilité extrême de l’auteur prenant le lecteur à témoin rend ces récits inoubliables.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
JCe livre magnifique a été publié en 1869 (ou 1870) et comporte 25 histoires ou contes, dont certaines ont été signées en collaboration avec un certain Paul Arène (il a longtemps été reproché à Daudet de ne pas avoir crédité Arène ; c'est vrai que ce n'est pas sympa de sa part). Beaucoup de ces contes sont, aujourd'hui encore, immensément connus, qui n'a jamais entendu parler de La Chèvre De Monsieur Seguin, qui s'enfuit de son enclos pour vivre en pleine nature, et rencontre le loup qui, après un affrontement de toute une nuit, la dévore ? Qui n'a jamais entendu parler du Curé De Cucugnan (un des contes les plus souvent étudiés au collège), ce curé d'un village provençal qui fait un cauchemar (tous les habitants de Cucugnan sont en Enfer, faute de confession) et en parle à la messe en guise d'avertissement ?

On pourrait aussi citer La Mule Du Pape, Le Secret De Maître Cornille, L'Elixir Du Révérend-Père Gaucher, Les Trois Messes Basses ou L'Arlésienne (que Daudet fera adapter en pièce de théâtre). Mais ça serait négliger le reste du recueil, qui ne contient strictement aucune mauvaise histoire. Daudet a écrit l'ensemble (ou, du moins, une grande majorité) de ces histoires dans un moulin désaffecté qu'il a loué, en Provence, et dans lequel il a séjourné quelques temps.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Ah, "Les lettres de mon moulin" ! Assurément un des plus grands chefs-d'œuvre de la littérature française, dont tout le monde a entendu parler, mais que beaucoup doivent encore découvrir. En effet, ce recueil d'histoires (disons : de contes) ne se résume pas à "La chèvre de M. Seguin" ou à "la légende de l'homme à la cervelle d'or", aussi excellents soient ces textes. Alphonse Daudet a construit une œuvre très riche, dans laquelle chaque histoire est presque un petit miracle de littérature.
L'élément qui lie ensemble tous les écrits du recueil est ce narrateur qui a acheté un moulin en Provence, prétexte à décrire des rencontres, des histoires antérieures, des lettres à un ami resté à Paris, etc. L'ouvrage est donc pleinement habité par ce lieu, et par la Provence en général, même si Daudet va parfois plus au Sud (en Corse et en Algérie). Ainsi, malgré la diversité des histoires (contes, réflexions personnelles, récits de rencontres, etc.) et des époques dans lesquelles elles se déroulent, l'ouvrage conserve toute son unité. C'est un véritable tour de force, en ce que l'anecdotique ("le poète Mistral") côtoie le plus tragique ("L'agonie de la Sémillante", une véritable merveille, une tragédie qu'on croit voir se dérouler devant nos yeux...).
"L'Arlésienne", "Le Phare des sanguinaires", "La mule du Pape", "les Vieux", "Les deux auberges"... L'émotion est au coin de chaque page, et tout cela dans un style ciselé qui donne l'illusion d'une miraculeuse simplicité.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents