• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
L'homme qui partit en fum... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

L'homme qui partit en fumée Poche – 2 avril 2008

4.0 étoiles sur 5 7 commentaires client

Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,65
EUR 8,65 EUR 4,66
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Fête des Mères Fête des Mères

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'homme qui partit en fumée
  • +
  • Roseanna : Le roman d'un crime
  • +
  • L'homme au balcon : Le roman d'un crime
Prix total: EUR 26,20
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Description du produit

Présentation de l'éditeur

Le reporter suédois Alf Matsson a disparu en Hongrie. Le magazine qui l'emploie a bien l'intention d'exploiter le scoop, mais le ministère des affaires étrangères, qui ne veut pas d'histoires avec le bloc de l'est, ne l'entend pas de cette oreille. Pour le retrouver sans faire de vagues, Martin Beck est envoyé d'urgence en Hongrie. Malgré toute sa ténacité, son enquête bute très vite sur des obstacles infranchissables, chacune de ses avancées rendant le mystère de plus en plus épais... Maj Sjôwall et Per Wahlôô, ont écrit, entre 1965 et 1975, une série de dix romans mettant en scène l'enquêteur Martin Beck et son équipe. Cette œuvre, influencée par Ed Mcbain, et qui a marqué de son empreinte la littérature policière occidentale, est republiée dans des traductions entièrement revues à partir de l'original suédois.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
M. SJÖWALL est l'épouse de P. WAHLÖÖ. Je le précise parce que ce renseignement pourtant instructif n'est jamais donné par l'éditeur. La série comporte 10 romans publiés de 1965 à 1975. Chacun est préfacé par un auteur actuel de polars, qui explique de façon très personnelle sa découverte de la série.
Un même intérêt pour la criminologie et la face cachée de la société suédoise, exhorte ce couple (elle éditrice et lui journaliste) à raconter une des plus belles séries policières jamais écrites. Je dis bien raconter, car même si chaque enquête peut se lire de façon indépendante, on sent bien que les thèmes évoluent au même rythme que ce modèle suédois, plus complexe qu'il ne paraît aux touristes pleins d'illusions.
Elle s'inspire des « Chroniques du 87e District » de l'américain Ed Mc Bain, qui a inventé le sous-genre Police Procedural. L'enquête est menée par une équipe de police dont l'histoire individuelle alimente la trame dramatique du récit.
La narration semble classique, mais ce n'est qu'une apparence car derrière cette facilité se cache une petite musique qu'on n'est pas près d'oublier.

L'HOMME QUI PARTIT EN FUMEE est le 2ème roman de la série (1966-préface de Val MCDERMID). Il est aussi une exception puisque l'action principale se déroule à Budapest où un journaliste suédois vient de disparaître. Martin Beck va devoir enquêter derrière le rideau de fer à une époque où il valait mieux ne pas utiliser cette expression si on voulait trouver un fonctionnaire prêt à lâcher quelques infos.

LUDI
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Un livre qui n'a pas vieilli malgré son ancienneté. Lorsque l'on a lu la plupart des livres policiers et d'espionnage contemporains à ce roman, on se rend compte de son "avantgardisme"
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Intéressant puisque cette fois la plus grande partie de l'histoire se passe derrière rideau de fer où un journaliste suédois a disparu. Une galerie de personnages intéressante, l'ingénue ne l'est pas tant que cela, le journaliste pas si vertueux. Un dénouement surprenant et inattendu.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Sjöwall et Wahlöö, nouvelle redécouverte
La majorité des auteurs invités à fournir une préface à ces rééditions empilent louange sur louange, parfois même avec originalité, pour nous inciter à poursuivre la lecture de ces petits opus. Eh bien, pour une fois, allez y et laissez vous porter : c'est tout simplement extra. On en commence un...et on est tout surpris d'en arriver déjà à la fin, tout déçu que cette complicité s'achève, et on cherche bien vite le suivant. Magnifique de simplicité et de pertinence.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique