Quantité :1
Ma vie avec Liberace (Gol... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par doors4243
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: classement vendeur 1, ref LX125
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 14,70
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : KAPPA MEDIA
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Ma vie avec Liberace (Golden Globe® 2014 du Meilleur téléfilm) [Blu-ray]

3.6 étoiles sur 5 23 commentaires client

Prix : EUR 14,76 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
12 neufs à partir de EUR 4,52 4 d'occasion à partir de EUR 4,25
Découvrez plus de 10 000 DVD, Blu-ray et Séries TV en promotion

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Ma vie avec Liberace (Golden Globe® 2014 du Meilleur téléfilm) [Blu-ray]
  • +
  • Le Juge [Blu-ray + Copie digitale]
Prix total: EUR 24,75
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Michael Douglas, Matt Damon, Dan Aykroyd, Scott Bakula, Rob Lowe
  • Réalisateurs : Michael Douglas, Matt Damon, Dan Aykroyd, Scott Bakula, Rob Lowe
  • Format : Couleur, Cinémascope
  • Audio : Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Toutes les régions
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : ARP Sélection
  • Date de sortie du DVD : 21 janvier 2014
  • Durée : 124 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5 23 commentaires client
  • ASIN: B00G2KQ05Q
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 29.210 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Making of
Featurettes
Bandes-annonces

Descriptions du produit

Description du produit

Ma vie avec Liberace (Behind The Candelabra), 1 Blu-ray, 124 minutes

Synopsis

Avant Elvis, Elton John et Madonna, il y a eu Liberace : pianiste virtuose, artiste exubérant, bête de scène et des plateaux télévisés. Liberace affectionnait la démesure et cultivait l'excès, sur scène et hors scène. Un jour de l'été 1977, le bel et jeune Scott Thorson pénétra dans sa loge et, malgré la différence d'âge et de milieu social, les deux hommes entamèrent une liaison secrète qui allait durer cinq ans.

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par jorginho TOP 1000 COMMENTATEURS le 2 février 2014
Format: Blu-ray Achat vérifié
HBO a le don de nous proposer des séries fortes (Six Feet Under) et d'aborder dans ses téléfilms des sujets hors du commun. Avec les services inspirés du réalisateur de Ocean's 11, la chaîne offre deux rôles inoubliables à Michael Douglas (Liberace) et Matt Damon (son amant).
Le film retrace avant tout l'intimité de la relation haute en couleurs du pianiste virtuose homosexuel Liberace avec l'un de ses derniers maris/amants/secrétaires. En 1977, un jeune homme paumé est présenté à un Liberace encore relativement vert (avec l'aide de postiches, bijoux et autres liftings). Le film s'inspire de la biographie co-écrite par Scott Thorson - l'amant - dans laquelle il dévoile une facette méconnue de beaucoup et surtout des millions de fans : « Lee » était un homme manipulateur, exubérant au delà de toute catégorie et collectionnait les hommes comme il collectionnait les pianos. Au-delà du fait qu'il phagocytait ses amants en faisant d'eux un reflet rajeuni de lui-même, on ressent quand même de la peine pour les deux protagonistes : Liberace qui court après une jeunesse à jamais perdue et Thorson après un père adoptif même s'il doit pour cela renier la moitié de sa personnalité. De plus, l'artiste millionnaire n'a jamais ouvertement parlé de sa vraie nature laissant planer le doute grâce à d'hypothétiques relations avec des femmes. La seule vraie femme de sa vie ayant été sa mère.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Stefy TOP 1000 COMMENTATEURS le 15 décembre 2015
Format: DVD Achat vérifié
Le sujet du film n'est pas tant Liberace, sorte de Clayderman américain mais totalement flamboyant. Le titre est d'ailleurs explicite: "Ma Vie Avec Liberace". Le personnage du compagnon est au centre du film, permettant une lecture tout de même en loucedé de l'extravagant pianiste kitsch ainsi qu'une réflexion sur l'homosexualité, vécue elle-aussi en loucedé dans les années 70. Mais en fait, le vrai sujet du film reste l'argent et le pouvoir qui va avec. Ce compagnon, dont on ne retient pas le nom, est littéralement acheté par Liberace qui en fera ce que bon lui semble. Ce compagnon ne vit donc plus que dans sa relation avec Liberace et, forcément, les dés sont pipés, cette relation biaisée et déséquilibrée ne pouvant évidemment s'épanouir. Le succès semble incompatible avec le fait d'avoir une vie dite normale et aucune relation, dès lors, ne semble viable ou même tout simplement possible. L'argent corrompt, déforme, rend tout informe et flou. Preuve en est la surexposition constante de l'image dans le film. C'est toujours suréclairé, que ce soit dans les extérieurs trop crus et blancs, ou les intérieurs: il y a une fenêtre qui vient flouter l'image, une lampe trop forte, trop de projos, des paillettes à profusion, des choses qui brillent à qui-mieux-mieux, à n'en plus finir. Jamais l'image est limpide, encore plus étonnant pour un film de cinéma où l'on a tendance à obscurcir les tons. Là, c'est le contraire, délibérément.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par le ptit math le 19 avril 2016
Format: DVD Achat vérifié
Vraiment un super téléfilm sur Liberace ! Des acteurs au top, vraiment dans leurs personnages. Il offre un angle sur la vie de
ce grand pianiste, a la vie hors norme. Un film qui fera découvrir au plus grand nombre qui était Liberace!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par sylvie le 9 janvier 2015
Format: DVD Achat vérifié
J'avais raté ce film en salle, je l'ai acheté une fois le prix relativement bas. Michael Douglas et Matt Damon sont excellents et les costumes dingues. La mise en scène est réussie, le film est un poil prévisible.
Je n'avais jamais entendu parler du "vrai" Liberace, véritable star aux US, une découverte!
Amatrice de détails j'ai regretté que Michael et Matt ne s'embrassent pas réellement à pleine bouche, décalant un peu leurs baisers.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Auréolé d'une odeur de soufre, les studios hollywoodiens ayant refusé de produire cette histoire trop explicitement homosexuelle, cette (dernière ?) oeuvre de Steven Soderbergh a reçu un bon accueil à Cannes - mais pas de prix. Le film est évidemment intéressant (c'est Soderbergh, tout de même) mais il ne me paraît pas résister à la comparaison avec d'autres oeuvres plus satisfaisantes du cinéaste.
On comprend assez vite ce qui l'a attiré dans l'adaptation du livre de mémoires de Scott Thorson, amant et homme de confiance de Liberace, figure connue du Las Vegas des années 1960 et 1970. Les thèmes de la manipulation des êtres via la sexualité, du travestissement et des fausses identités apparaissent furtivement ou explicitement tout au long de sa filmographie et cette histoire d'une bonne pâte qu'un manipulateur va asservir, façonner, transformer puis jeter ne pouvait que l'intéresser. Une belle étude de la jalousie et de la claustration aussi que ce Liberace, à la Bunuel ou Losey. Le film met exactement en images (c'en est troublant) ce que décrivait Baudrillard en évoquant les collectionneurs d'objets : "Ce que le jaloux séquestre et garde par devers lui, c'est sous l'effigie de l'objet, sa propre libido qu'il tente de conjurer dans un système de réclusion - le même système grâce auquel la collection résout l'angoisse de la mort. On est toujours jaloux de soi. C'est soi qu'on garde et qu'on surveille. C'est soi dont on jouit". De même, Liberace, aussi Narcisse en amour qu'en art, va se fabriquer un clone dont jouir et l'enfermer dans une prison dorée.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?