• Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
L'immeuble Yacoubian a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Du N°1 des livres et articles multimédia d'occasion en Europe.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

L'immeuble Yacoubian Poche – 28 septembre 2007

4.5 étoiles sur 5 29 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 8,70
EUR 5,71 EUR 1,08
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • L'immeuble Yacoubian
  • +
  • Beaucoup de bruit pour rien
  • +
  • Romances sans parole
Prix total: EUR 22,70
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Construit en plein cœur du Caire dans les années 1930, vestige d'une splendeur révolue, l'immeuble Yacoubian constitue un creuset socioculturel très représentatif de l'Egypte du XXIe siècle naissant. Dans son escalier se croisent ou s'ignorent Taha, le fils du concierge, qui rêve de devenir policier ; Hatem, le journaliste homosexuel ; le vieil aristocrate Zaki, perdu dans ses souvenirs ; Azzam, l'affairiste louche aussi bigot que lubrique ; la belle et pauvre Boussaïna, qui voudrait travailler sans avoir à subir la convoitise d'un patron... Témoin d'une époque, Alaa El Aswany pose, sans juger, un regard tendre sur des personnages qui se débattent tous, riches et pauvres, bons et méchants, dans le même piège, celui d'une société dominée par la corruption politique, la montée de l'islamisme, les inégalités sociales, l'absence de liberté sexuelle, la nostalgie du passé. Mais ce roman n'aurait pas conquis un tel nombre de lecteurs dans le monde entier s'il se contentait d'évoquer l'Egypte au tournant du millénaire : en digne héritier d'un Dostoïevski comme d'un Zola ou d'un Mahfouz, c'est bien de l'homme que nous parle Alaa El Aswany, de ses vices et de ses faiblesses, de ses rêves et de ses échecs, et le miroir qu'il tend, pour indulgent qu'il soit, n'en est que plus effrayant.

Biographie de l'auteur


Né en 1957, Alaa El Aswany exerce le métier de dentiste dans le centre du Caire. Après le succès phénoménal de L'Immeuble Yacoubian, porté à l'écran par Marwan Hamed, il vient de publier un nouveau roman : Chicago (Actes Sud, 2007).

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Alaa El Aswany nous ouvre les yeux sur ce qui se passe au Moyen-Orient. Comme cela est stipulé en quatrième de couverture ; « nous comprenons un peu mieux comment va l'Egypte, certes, mais aussi comment va le monde et - peut-être également - pourquoi explosent les bombes... C'est un magnifique roman racontant le quotidien de ces hommes et de ces femmes habitants dans l'un des plus beaux bâtiments de la rue Soliman Pacha au Caire : l'immeuble Yacoubian.

Du rez-de-chaussée à la terrasse, Il y a de la vie, on s'engueule, on s'aime, on se bagarre, on y croise des personnages différents comme Taha, fils du concierge, qui rêve de devenir policier et qui sombrera vite dans le désespoir et la révolte qui le fera prendre part au djihad.
La belle Boussaïna qui doit oublier sa vertu, accepter le harcèlement sexuel de son employeur, si elle veut garder son emploi. Zaki Dessouki. aristocrate lettré, amoureux des femmes et de la France, raconte l'Égypte d'hier et d'aujourd'hui et qui a fait le choix de rester dans son pays malgré la misère absolue plutôt que de partir comme le font tous les jeunes qui fuient cette société où l'armée et la police ont tous les droits, où la pression islamiste est de plus en plus forte, où les homosexuels doivent se cacher sous peine de mort, et où les femmes ne peuvent vivre libres. C'est tout ça que nous raconte Alaa El Aswany sans cynisme, mais avec un regard tendre sur ses personnages qui se battent pour survivre.
2 commentaires 40 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par jay TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 24 avril 2008
Format: Poche
Pour le talent et le réalisme sans concession, on peut dire qu'Alaa El Aswani est bien l'héritier de Naguib Mahfouz. Son style et son propos sont juste plus modernes. Son écriture est fluide et précise ; rien n'est superflu.

Au travers des portraits croisés des habitants de l'immeuble Yacoubian, l'auteur nous donne à voir la société égyptienne actuelle et ses problèmes : fatalité de la misère, sort des femmes et des homosexuels, islamisme,... Plus que des histoires, il nous livre un univers avec ses idées, ses images, ses musiques, ses émotions, sa chaleur et sa poussière. C'est sombre, parfois même très sombre et pourtant ce n'est jamais totalement dénué de tendresse ou d'espoir. L'exploit de l'auteur est de ne jamais porter de jugement ni de faire de caricature. Il ne cherche pas à manipuler le lecteur mais semble le respecter assez pour croire en son esprit critique.

"L'Immeuble Yacoubian" est à tous points de vue un très beau roman à visiter au plus vite!
Remarque sur ce commentaire 15 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Dr King TOP 1000 COMMENTATEURS le 9 janvier 2010
Format: Poche
Un chef - d'œuvre, un véritable chef-d'œuvre! Si M. El Aswany est aussi bon dentiste (son métier) qu'écrivain, c'est la mort assurée de la carie en Egypte!!! En effet, ce roman est magnifique!
Il raconte l'histoire de plusieurs personnages centraux (un ancien riche déchu par la révolution, un important journaliste homosexuel, un néo-islamiste déçu, voire détruit, par la corruption et les privilèges présents dans son pays, un religieux aux mauvaises fréquentations et deux arrivistes chrétiens) qui cohabitent dans un seul et même immeuble et dont les histoires s'entre-croisent tout au long du récit.
Le tout accompagné de quelques personnages et quelques lieux annexes, mais qui nous ramènent toujours à "l'immeuble Yacoubian".
Une écriture simple et envoûtante qui nous plonge littéralement au plus profond du récit, duquel on a vraiment peine à se retirer ; bref, A LIRE ABSOLUMENT!
Remarque sur ce commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Naguib Mahfouz, prix Nobel de Littérature 1988, s'était fait le chroniqueur de la vie du peuple égyptien ("Impasse des Deux Palais", "Le palais du désir" et "Le jardin du passé" : famille bourgeoise cairote de 1917 à 1944; "Impasse du Madak").

Alaa el Aswany prend sa relève avec un talent égal et nous raconte la vie d'un immeuble du centre du Caire à la fin du XXe siècle. Avec tendresse mais sans concession, il nous fait partager la vie quotidienne, les aspirations et les drames des habitants des "parties nobles" de l'édifice et de ceux, moins fortunés, qui "squattent" sa terrasse. Il réussit à faire comprendre et même apprécier des personnalités aussi dures que celle de Taha, islamiste militant, d'Abd Rabo assassin de son amant Hatem ou de Boussaïna, qui cherche à survivre dans un enfer machiste.

Les notes du traducteur, Gilles Gauthier, apportent de très pertinents éclairages sur le contexte culturel, politique, économique et religieux d'une oeuvre indispensable à qui souhaite saisir la réalité égyptienne contemporaine. Pourtant, sa note de la p.241 au sujet des hammams qui "ont disparu sous la double pression d'un récent moralisme et de la spéculation immobilière" est - alhamdulillah - erronée : les superbes photos de Pascal Meunier le prouvent tout en incitant les esprtits curieux et éclairés à aller goûter à la convivialité tellement menacée qui subsiste encore dans
...Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?