Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 13,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage par [MURAKAMI, Haruki]
Publicité sur l'appli Kindle

L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage Format Kindle

4.0 étoiles sur 5 57 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 13,99

Longueur : 384 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Après le phénoménal succès de la trilogie, le grand retour d'Haruki Murakami pour une œuvre plus " réaliste ", nostalgique et grave, qui fait écho aux premiers titres du maître, La Ballade de l'impossible notamment.


Depuis le mois de juillet de sa deuxième année d'université jusqu'au mois de janvier de l'année suivante, Tsukuru Tazaki vécut en pensant presque exclusivement à la mort.



À Nagoya, ils étaient cinq amis inséparables. L'un, Akamatsu, était surnommé Rouge ; Ômi était Bleu ; Shirane était Blanche et Kurono, Noire. Tsukuru Tazaki, lui, était sans couleur.



Tsukuru est parti à Tokyo pour ses études ; les autres sont restés.

Un jour, ils lui ont signifié qu'ils ne voulaient plus jamais le voir. Sans aucune explication. Lui-même n'en a pas cherché.



Pendant seize ans, Tsukuru a vécu comme Jonas dans le ventre de la baleine, comme un mort qui n'aurait pas encore compris qu'il était mort.



Il est devenu architecte, il dessine des gares.



Et puis Sara est entrée dans sa vie. Tsukuru l'intrigue mais elle le sent hors d'atteinte, comme séparé du monde par une frontière invisible.



Vivre sans amour n'est pas vivre. Alors, Tsukuru Tazaki va entamer son pèlerinage. À Nagoya. Et en Finlande. Pour confronter le passé et tenter de comprendre ce qui a brisé le cercle.



Après la trilogie
1Q84, une œuvre nostalgique et grave qui fait écho aux premiers titres du maître,
La Ballade de l'impossible notamment.

Biographie de l'auteur

Né à Kyoto en 1949 et élevé à Kobe, Haruki Murakami a étudié le théâtre et le cinéma à l'université Waseda, puis a dirigé un club de jazz, avant d'enseigner dans diverses universités aux États-Unis. En 1995, à la suite du tremblement de terre de Kobe, il décide de rentrer au Japon.
Traducteur de Fitzgerald, Irving et Chandler, il rencontre le succès avec son premier livre, Écoute le chant du vent (1979, non traduit), qui lui vaut de remporter le prix Gunzo. Suivront, notamment, Chroniques de l'oiseau à ressort (nouvelle éd. Belfond, 2012), Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil (2002), Après le tremblement de terre (10/18, 2002), Les Amants du Spoutnik (2003), Kafka sur le rivage (2006), Le Passage de la nuit (2007), La Ballade de l'impossible (2007), L'Éléphant s'évapore (2008), Saules aveugles, femme endormie (2008), Autoportrait de l'auteur en coureur de fond (2009), Sommeil (2010), 1Q84 (Livres 1&2, 2011 ; Livre 3, 2012) et Underground (2013). La plupart de ses romans ont paru chez Belfond et sont repris chez 10/18.
Plusieurs fois favori pour le Nobel de Littérature, Haruki Murakami a reçu le prestigieux Yomiuri Literary Prize, le prix Kafka 2006 et le prix Jérusalem de la liberté de l'individu dans la société en 2009.


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1134 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 384 pages
  • Editeur : Belfond (4 septembre 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00MU2Z1Z0
  • Word Wise: Non activé
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5 57 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°15.313 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Voulez-vous faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur ?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Par Guillaume TOP 1000 COMMENTATEURS le 24 février 2015
Format: Broché
Dans ce roman de Murakami, la dimension onirique, voire fantastique est moins présente que dans d'autres ouvrages comme Kafka sur le rivage ou l'oiseau à ressort, sans pour autant être complètement absente.

Tsukuru, constructeur de gare ne parvient pas à construire sa vie depuis son exclusion de son groupe d'amis du lycée. Il a même été au bord du gouffre. Sa nouvelle petite amie Sara le pousse à retourner vers ce passé et découvrir les raisons de cette rupture, sous peine de voir l'histoire qui s'est nouée entre eux s'arrêter.

C'est donc à ce voyage vers ce passé au sein duquel Tsukuru se pensait incolore tout en étant le véritable ciment du groupe auquel l'auteur nous convie avec une certaine nostalgie.

Le roman se prête à de nombreuses introspections : l'amitié peut-elle former des groupes idéaux d'êtres aux liens indéfectibles plus forts que les tentations charnelles ? Les personnes qui peuvent parfois paraître insipides peuvent-elles cacher une véritable force intérieure faisant ciment d'un groupe ? Cachent-elles une aura multicolore insoupçonnée que seuls certains pourraient voir ? Peut-on mourir d'amitié comme on peut mourir d'amour ? Existe-t-il un destin auquel on ne peut échapper ? Peut-on nager tout en dormant ?

Le tout est traité avec grand talent, comme toujours avec Murakami, qui même sur des sujets qui peuvent paraître plus anodins et quotidiens que dans ses anciens romans, sait captiver son lecteur.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
J’avais lu quelques romans précédents de Haruki Murakami dont la caractéristique commune était le mélange de réalisme et de fantastique. J’admire le talent de conteur de cet auteur mais je n’accroche pas beaucoup aux aspects surréalistes de son œuvre, peut-être parce qu’en général je ne saisis pas la métaphore (s’il y en a une) derrière ces aspects. Ainsi, depuis « Kafka sur le rivage », je n’ai plus mis Murakami parmi mes priorités de lecture.

Mais, à la lecture de critiques de journalistes, j’ai compris que son dernier roman ne comporte pas l’aspect fantastique que j’apprécie moyennement. Je me suis donc empressé de lire ce roman et je ne regrette vraiment pas cette lecture.

En bref :
Le personnage principal, l’« incolore » Tsukuru Tazaki, faisait partie d’un groupe très uni de 5 lycéens à Nagoya. Il est ensuite parti poursuivre ses études à Tokyo alors que les 4 autres sont restés à Nagoya. Il revoyait régulièrement ses amis quand il retournait voir ses parents, mais brusquement il a été rejeté brutalement, et sans explication, par ses 4 amis. Ce rejet a provoqué chez Tsukuru (le u se prononce ou) un profond traumatisme qu’il n’a pas complètement surmonté 16 ans après.
Sa nouvelle amie, Sara, le pousse à chercher la cause du rejet, ce qu’il fait. Cette enquête correspond, selon la présentation de l’éditeur, aux années de pèlerinage du titre du roman, bien que cette enquête ne dure pas des années.

Il y a donc, dans ce roman, une bonne dose de suspense : quelle était donc la raison du rejet ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 14 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par chantal bonnevault TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 4 septembre 2014
Format: Broché
Ouvrir un livre de Murakami c'est la promesse d'un saut dans le vide sans élastique. Quel que soit le sujet l'auteur joue sa partition sans fausse note et avec brio.
Dans ce nouvel opus, tant attendu, le personnage principal, Tazaki, est un trentenaire falot, ingénieur de son état et parfaitement intégré dans la société, du moins en apparence.
Au lycée ils étaient cinq amis, trois garçons et deux filles, inséparables. À 20 ans, parti à Tokyo suivre ses études, il se voit signifié son exclusion du groupe sans raison apparente. S'en suit une descente aux enfers où le héros, obnubilé par l'idée de la mort, traverse le temps entre travail et ennui. Lorsqu'il tombe amoureux de Sara, celle-ci l'encourage à retourner voir ses anciens amis pour obtenir des réponses à son malaise.
Récit poétique, lyrique, mélancolique, rythmé par la musique, de la pop au blues en passant par Liszt et ce morceau récurent "Le mal du pays", ce livre nous parle d'introspection, de nostalgie et de la nécessité de se tourner vers son passé pour comprendre et accepter le présent. Du grand Murakami.
2 commentaires 40 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par erebus TOP 500 COMMENTATEURS le 20 septembre 2014
Format: Broché
Un roman d'une finesse remarquable porté par un style limpide servant une histoire qui, comme à chaque fois chez cet auteur, permettra aux lecteurs de comprendre que leur attachement aux personnages est lié en ce qu'ils nous ressemblent. Les doutes, les hésitations, la conscience de chercher à vouloir être soi avant de vouloir être ce que l'on voudrait que l'on soit, jalonnent ce roman d'une humilité salvatrice.
Un roman à réflexions sur l'importance de ce qui paraît et qui n'est finalement pas, sur l'amitié, la séparation, la mort et ses conséquences sur ce que l'on considérera comme essentiel à surmonter, dépasser et accepter.
Roman de la transcendance, d'une structure là encore (et toujours) remarquable qui donnera aux lecteurs toutes les clés pour qu'il puisse en déterminer sa fin. J'aime ces romans qui ne livrent pas tout. J'aime ces romans qui délivrent et font participer les lecteurs.
Vous avez compris, j'ai aimé ce roman d'un auteur qui marque ce siècle de l'emprunte indélébile de la grâce littéraire. Un auteur loin du déversement et du trop-plein d'une rentrée littéraire (denrée littéraire à lire certains auteurs) qui permet aux lecteurs de prendre conscience qu'"un livre doit être lu plutôt qu'être vendu".

Quand on entend sur une chaîne de télé un critique littéraire descendre cet auteur et cirer les bottes de la daube de Beigbeder qui fait un ratage complet sur Salinger en pompant sur wikipedia pour n'avoir pas le courage de de faire une bio... je vous laisse deviner la suite
"Les copains d'abord les copains d'abord"...
2 commentaires 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique