EUR 16,99
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Liszt : Les Années de pèl... a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 21,99

Liszt : Les Années de pèlerinage (Coffret 3 CD)

5.0 étoiles sur 5 11 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
33 neufs à partir de EUR 9,59 6 d'occasion à partir de EUR 9,60
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Boutique Coffrets
Retrouvez tous nos coffrets et intégrales ici.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Lazar Berman


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Liszt : Les Années de pèlerinage (Coffret 3 CD)
  • +
  • Liszt : Concertos pour piano n° 1 et n° 2 - les Préludes - Rhapsodie hongroise n° 2
Prix total: EUR 24,99
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Compositeur: Franz Liszt
  • CD (15 novembre 2002)
  • Nombre de disques: 3
  • Label: Deutsche Grammophon
  • ASIN : B000069KJ0
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 11 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 9.936 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits (Extrait)
1
30
6:42
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
2
30
3:06
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
1:33
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
3:33
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
3:58
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
14:27
Album uniquement
7
30
2:44
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
8
30
6:07
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
6:18
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
Disc 2
1
30
8:13
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 
2
30
4:39
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
2:49
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
4
30
5:17
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
5
30
6:42
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
6
30
7:05
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 
7
30
16:59
Album uniquement
8
30
6:00
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
9
30
3:58
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
10
30
9:21
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 
Disc 3
1
30
10:14
Album uniquement
2
30
7:19
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 
3
30
10:55
Album uniquement
4
30
7:44
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 
5
30
7:56
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 
6
30
8:11
Ecouter Acheter : EUR 0,99
 
7
30
4:18
Ecouter Acheter : EUR 1,29
 

Descriptions du produit

LISZT - LES ANNÉES DE PÈLERINAGE (COFFRET 3 CD)


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
11
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 11 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Franz Liszt rencontra la comtesse Marie d'Agoult en 1833 ; en 1835, cette dernière délaissa ses deux filles et son mari pour partir avec son "amant-compositeur" sillonner la Suisse et l'Italie. Quittant la France, les deux soupirants arrivèrent à Genève le 21 août 1835. Au hasard de ses lectures ou de ses balades, Franz Liszt abandonna à son piano les émotions et sensations qu'il ressentit ; en 1836, il publia "L'Album d'un voyageur", un cycle de dix-neuf pièces pour piano réparties en trois cahiers. Après une sélection rigoureuse, certaines d'entre elles édifièrent la "Première Année de Pèlerinage : Suisse". La première édition date de 1841, l'édition définitive date de 1855. Dans la préface de la première édition, Franz Liszt explique qu'il cherche "... un langage poétique plus apte peut-être que la poésie... à exprimer... tout ce qui échappe à l'analyse, tout ce qui s'attache à des profondeurs inaccessibles... et que ce cycle d'oeuvres pour piano s'adresse à quelques-uns plutôt qu'à la foule... ceux qui conçoivent pour l'art une destination autre que celle d'amuser les heures vaines, et lui demandent autre chose que la futile distraction d'un amusement passager". Tout est dit dans ce court extrait de la préface ; l'on y perçoit bien la pensée musicale qui habite le maître hongrois à cette époque.Lire la suite ›
2 commentaires 49 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par P-P-S TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 11 juillet 2011
Format: CD Achat vérifié
Je ne connaissais pas encore l'enregistrement des "années" par L.Berman.....les très belles versions de A.Brendel, d'Arrau ou tout dernièrement de N.Angelich me satisfaisaient davantage que celles de A.Ciccolini ou d'L.Biret......! je restais un peu sur ma faim car la musique de L.Liszt parfait équilibre entre virilité et féminité ne trouvait(pour moi) jamais entière justice chez ces divers interprètes.... soit trop viril (Brendel Arrau) soit trop féminin (Angelich ,Biret).
Avec L.Berman c'est le pur miracle! comment un même homme peut-il traduire sur un clavier une telle richesse de sentiments ,tant masculins que féminins? cela me parait bien être miraculeux!
Les nuances Fortissimi n'ont souvant pas de secret pour la majorité des pianistes (mais chez Berman elles ne sont jamais dures ou désagréables....)par contre pour trouver de vrais pianissimi audibles mais timbrés et chantés ...il faut chercher! Berman possède les deux .......avec bien sûr tout ce qui va au milieu....! PRODIGIEUX.
Comment un tel pianiste (un génie ,car être affamé et(ou) assoiffé est parfaitement conciliable avec le génie, quoique en pensent certains!) a -t-il pu rester dans l'ombre et d'ailleurs continuer à y rester (peu de disques ,peu d'images....pas d'interwiew! ) c'est un mystère qu'il faudrait m'expliquer.....
1 commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Beaucoup le qualifiaient de bûcheron. Et c'est vrai que ses bras faisaient la taille de mes cuisses. Il avait aussi une façon d'enrouler sa gauche, comme un joueur de tennis au service, pour plaquer des accords de basses absolument terrifiants - surtout pour les accordeurs. Il avait joué dans les capitales les plus reculées des républiques soviétiques, avec une application inébranlable. Et puis on l'a sorti du permafrost, il a débarqué à Paris, au TCE (deux fois), enregistrant dans la foulée les concertos de Liszt avec Giulini et ces Années de Pèlerinage pour DGG. Enregistrements de référence, on l'a maintes fois répété. Référence improbable, pour un pianiste sorti du glacis brejnévien. Paterné par Gilels (mais surtout pas Richter), cet artiste "émérite" trimballait sa vaste carcasse sous les ors des théâtres comme un ours échappé d'un cirque sibérien. Au restaurant, il plantait sa fourchette à côté de sa bouche, et vidait son verre avec un bruit de siphon. Il parlait peu, trop occupé à se goinfrer comme un mort de faim, et à boire comme un chameau. Il en avait vu de dures. En tournée, il travaillait deux heures par jour, un gros réveil posé sur le piano, enchaînant Bach, Liszt, Mozart ou Schumann sans coupure ni la moindre partition (il en conservait au moins une centaine dans sa grosse cervelle coiffée de cheveux toujours luisants) et quand le réveil sonnait, il refermait le couvercle - nocturne ou toccata - poussait un gros soupir et d'un signe de tête me faisait comprendre que c'était l'heure de la sieste.Lire la suite ›
1 commentaire 18 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Dans ces Années de pèlerinage, Berman est un coloriste superbe, un phraseur inspiré et non un simple virtuose aux doigts d'acier.
Les couleurs sublimement exposées et les élans conjuguent passion et virtuosité. Écoutez la vallée d'Obermann : quelle fluidité, quelle fulminance !
Cette oeuvre parfois ardue pour l'auditeur, toujours périlleuse pour le pianiste, est ici interprétée avec une poésie et une violence qui atteignent la perfection.
Remarque sur ce commentaire 26 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?