undrgrnd Cliquez ici HPALLL nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo nav_WSHT16 soldes montres soldes bijoux

Plus d'options
Liszt Songs
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

Liszt Songs

24 octobre 2011 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Également disponible en format CD

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:52
30
2
3:01
30
3
6:26
30
4
6:38
30
5
3:41
30
6
2:43
30
7
3:40
30
8
4:34
30
9
5:56
30
10
6:23
30
11
5:49
30
12
1:18
30
13
1:19
30
14
2:41
30
15
3:39
30
16
3:32
30
17
4:22
30
18
1:49
30
19
5:01
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Clitandre TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 22 février 2012
Format: CD Achat vérifié
Lors d'une formation, je me souviens que l'enseignant avait un tic de langage : à chaque fois que, dans un exercice pratique, un stagiaire peaufinait son travail, il lui disait : "on n'est pas loin de la Vérité". Cette expression m'est revenue en écoutant Diana Damrau et Helmut Deutsch : il semble difficile de faire mieux, ou plus exactement d'être à la fois si fidèle à ce qui est écrit (le texte, la partition) et si personnel dans l'interprétation. Tous les deux, la soprano et son pianiste, ont en commun cette faculté rare de pouvoir être extrêmement attentifs au moindre détail (pas une note qui ne soit "soignée") et en même temps de développer de grands phrasés expressifs. Evidemment tous les deux dans le même état d'esprit, en parfaite harmonie.Comment ne pas ressentir la ressemblance hallucinate entre la Lorelei (le fameux poème de Heine, chanté ici de façon éblouissante) et la belle Diana Damrau elle-même, dont la voix égare les malheureux capitaines de rafiot que nous sommes...
Le livret est très agréable à lire et utile : une présentation intelligente rédigée par D.D et les textes des dix-neuf lieder reproduts en parallèle de façon très lisible, en trois langues : allemand, français et anglais; à quoi s'ajoute la version italienne pour les sonnets de Petrarque, of course.
Un précieux CD, à écouter avec modération et à ne sortir que pour des invités qui le méritent.
1 commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Cetalir TOP 100 COMMENTATEURS le 13 février 2016
Format: CD Achat vérifié
En parcourant la discographie, on constate que les enregistrements des Lieder de Liszt ne sont finalement pas légion. A cela probablement deux explications majeures. La première en est que, dans le catalogue fourni du compositeur figurent avant tout une foison de pièces pour piano suivies de pièces à caractère religieux remontant à la fin de sa vie et que, malgré les quelques soixante-dix Lieder qu'il composa et reprit, pour les peaufiner, tout au long de sa vie, ce genre disparaît un peu en pâtissant du nombre des autres opus. Ensuite, et surtout sans doute, parce que la difficulté technique d'exécution de ces Lieder est terrible exigeant une virtuosité absolue du pianiste et une soliste vocale de tout premier plan.

Du coup, seuls surnagent dans l'inconscient collectif, les trois sonnets à Pétrarque (mais plus parce que la mélodie est directement tirée des années de pélerinage) et un ou deux Lieder dont les thèmes sont plus facilement mémorisables. C'est donc un choc total, au sens positif du terme, que d'écouter et découvrir un petit sous-ensemble de la production du Maître dans cet enregistrement effectué l'année du bicentenaire de la naissance du compositeur virtuose. Liszt n'a pas son pareil pour combiner une partition de piano brillantissime et imaginer une partie vocale exigeant de son l'interprète une maîtrise de la langue et du texte absolue, une expressivité, une sincérité, une capacité à manier les couleurs et à naviguer dans un ambitus gigantesque.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Bien que cette partie de son oeuvre soit largement moins connue (en particulier du fait de sa grande difficulté vocale), Liszt a composé plus de 80 lied. Diana Damrau profite du 200ème anniversaire de sa naissance pour nous en donner une vingtaine.
Elle est accompagnée par le vétéran Helmut Deutsch dont la prestation est excellente, comme celle de notre belle Diana, qui est, à mon sens une des (la) principales interprètes actuelles de lied (ce qu'elle assume dans son texte de présentation : « Je ne saurais imaginer ma vie de chanteuse sans Liederabende et me perçois volontiers comme une ambassadrice du lied.. »)
Elle y apporte sa voix ductile, souvent impressionnante par sa tessiture, son intelligence qui fait vivre le texte, sans y rechercher une démonstration d'effets (même dans le complexe « Es rauschen die Winde »), son écoute réflexive du piano, particulièrement nette ici.
Le piano est évidemment la grande affaire chez Liszt, au point qu'on a parfois l'impression que c'est la chanteuse qui accompagne le pianiste. Helmut Deutsch n'en rajoute pourtant pas de ce côté ; il réussit à tisser un écrin autour de la voix, ce que la partition ne favorise pourtant pas toujours.
Loin de Wolf (qui fut pourtant un grand admirateur de Liszt, mais dont l'oeuvre me semble plus aller vers le XXème siécle de l'école de Vienne, que vers le romantisme parfois gesticulatoire de Liszt), on ne perçoit pas ici dans la partition la volonté de symbiose entre voix et accompagnement.
Lire la suite ›
3 commentaires 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique