• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 3 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Live a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par discover.store
État: D'occasion: Comme neuf
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Live Compilation

4.4 étoiles sur 5 11 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
16 neufs à partir de EUR 11,45 15 d'occasion à partir de EUR 5,95
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Serge Gainsbourg


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Live
  • +
  • Le Zenith de Gainsbourg
  • +
  • Gainsbourg...Et Caetera - Enregistrement Public Au Théatre Le Palace
Prix total: EUR 44,97
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (1 janvier 1986)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Compilation
  • Label: Mercury
  • ASIN : B000006YW6
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5 11 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 1.331 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Love on the beat
  2. Initials b.b.
  3. Harley davidson
  4. Sorry angel
  5. Nazi rock
  6. Ballade de johnny-jane
  7. Bonnie and clyde
  8. Vieille canaille "you rascal you"
  9. I'm the boy
  10. Dépression au-dessus du jardin
  11. Lemon incest (extrait)
  12. Mickey maousse
  13. My lady heroine
  14. Je suis venu te dire que je m'en vais
  15. L'eau a la bouche
  16. Lola rastaquouere
  17. Marilou sous la neige
  18. Harley david son of a bitch
  19. La javanaise

Descriptions du produit

Descriptions du produit

LIVE

Amazon.fr

La légende raconte que Serge Gainsbourg s'est décidé à écrire après avoir vu Boris Vian sur scène. Tant mieux. La chanson française a rarement connu un auteur/compositeur/interprète aussi atypique et talentueux que l'homme à la tête de chou. Il sera l'artiste de sa génération le plus demandé par ses confrères : Les frères Jacques, Hugues Aufray (qui chantent dès 1960 "Le Poinçonneur des Lilas"), et surtout ses consoeurs : Juliette Gréco (créatrice de "La Javanaise"), Petula Clark, France Gall, Brigitte Bardot, Vanessa Paradis... Que de chemin parcouru entre le titre qui le révéla au grand public en 1959 : "Le Poinçonneur des Lilas" et son dernier album conceptuel You're Under Arrest de 1987 ! Entre Gainsbourg et Gainsbarre  ! Ce live, enregistré à l'automne 1985 au Casino de Paris, par Dominique Blanc-Francard (qui réalisera quatre ans plus tard celui de Dutronc dans cette même salle) est d'ailleurs plus Gainsbarre que Gainsbourg, avec 13 titres sur 19 postérieurs à 1970. C'est bien évidemment le dernier album de l'époque qui est à l'honneur avec quatre chansons : "Love on the beat" (titre de ce dernier opus), "Sorry Angel", "Harley Davidson of the Beach" et le sulfureux "Lemon Incest" (dont la version studio a été enregistrée avec sa fille Charlotte) qui s'inspire d'un morceau de Chopin. On découvrira également quelques grands classiques des années 60 revisités comme "La Javanaise" (1962), "L'Eau à la bouche" (1960) ou "Bonnie and Clyde" qu'il enregistra avec Brigitte Bardot en 1968. Côté curiosité, signalons "Dépression au-dessus du jardin" qui figurait sur l'album écrit pour Catherine Deneuve ("Souviens toi de m'oublier" en 1981). --Alexandre. Dencausse


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Leibniz le Chat TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 21 février 2006
Format: CD
Vous aimez Gainsbourg mais, comme pas mal de monde, vous pensez que les années 80 n'ont décidément pas représenté le meilleur de sa carrière ? Écoutez ce live et révisez votre jugement : il y a là, tout simplement, les meilleures versions disponibles de classiques comme "Initials BB", "Bonnie and Clyde", "Dépression au-dessus du jardin" ou "My lady héroïne". Même un titre très daté "80s" comme "Love on the beat" trouve ici une nouvelle dimension et sait se faire aimer ! En résumé, un live méconnu mais indispensable pour tout gainsbourien qui se respecte.
Remarque sur ce commentaire 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Daklopt le 12 novembre 2000
Format: CD
S'il n'y a qu'un live de Gainsbourg à avoir, c'est celui-ci. Serge est ici beaucoup plus à l'aise que sur le live du Palace ou il paraissait avoir du mal à retrouver la scène, et beaucoup moins abimé que sur le Zénith où il n'est plus réellement capable de chanter correctement. Ecoutez les versions survitaminées de "lola rastaquouère" ou de "my lady heroine" et vous comprendrez. Pour résumer, un live vraiment fabuleux !
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Daklopt le 12 novembre 2000
Format: CD
S'il n'y a qu'un live de Gainsbourg à avoir, c'est celui-ci. Serge est ici beaucoup plus à l'aise que sur le live du Palace ou il paraissait avoir du mal à retrouver la scène, et beaucoup moins abimé que sur le Zénith où il n'est plus réellement capable de chanter correctement. Ecoutez les versions survitaminées de "lola rastaquouère" ou de "my lady heroine" et vous comprendrez. Pour résumer, un live vraiment fabuleux !
Remarque sur ce commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Le principal reproche que l’on peut faire à ce Live, pour moi, c’est surtout le choix des orchestrations. Dèjà celles du morceau d’introduction, Love on the beat. Alors que l’on pouvait espérer retrouver les synthés lubriques, le saxo crade et l’ambiance de nightclubs suintant le foutre qui ont été gravés sur sillon, Gainsbourg nous offre ici une version dominée par une guitare rock, avec une longue intro façon Rock’n’roll animal de Lou Reed. Les claviers sont en berne et même les hurlements orgasmiques de Bambou, qui font tout le piquant de la chanson, demeurent curieusement discrets.
Ca coince encore davantage avec Initials B.B. et Bonnie & Clyde. Ces deux titres écrits pour Brigitte Bardot devaient leur force de frappe à de classieux arrangements de cordes. Or, remplacer les violons majestueux par le son de synthétiseurs typiquement eighties se révèle être un choix bien peu heureux. Sur Bonnie & Clyde, on a parfois l’impression d’entendre les nappes atmosphériques de Cure à la même époque, et on se demande ce que B.B. a bien pu penser, en 85, de choix aussi audacieux, décalés et, disons le, pour le moins curieux. (De Initials B.B. à The head on the door, il y a un monde...). Le fait que Gainsbourg chante lui-même tous les couplets de ce qui était initialement un duo est également étrange... Et le résultat décevant. Idem lorsqu’il massacre Harley Davidson, encore une chanson qu’il avait offerte à Bardot et qui, lorsque chantée par lui, perd en chemin beaucoup de sa personnalité.

On sursaute encore lorsque le chanteur, ivre, se moque de son public.
Lire la suite ›
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Ô combien supérieur au live au Palace ou à celui du Zénith, cet album commence par ce riff de guitare funk inoubliable ("Love ont the beat"). Et, au fil des morceaux, on navigue sur l'océan de tubes écrits par Serge. Les meilleurs moments? "Initials B.B.", "I'm the boy", "Dépression au dessus d'un jardin", "Ballade de Johnny Jane", etc.
Si vous ne devez en posséder qu'un, c'est celui-ci!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Entant que fan inconditionnel du grand Serge je dois reconnaitre que ce concert est probablement son meilleur, mais comme beaucoup le savent aucun live de Gainsbourg n'a jamais vraiment était correctement éditer. C'est le cas ici pour la version CD, le concert au dépars est constituer des meilleurs morceaux de l'album "Love On The Beat" ainsi que de certains de ses plus grands titres des années passé. A la sortie de ce live en 33 tours tout était nickel, à l'exception de l'absence de la très bonne version de "Humm Humm Humm", qui passe encore, mais pour cette version CD c'est la dégringolade, bien sur la qualité du son est excellente, la dessus rien à dire, mais ou est passé l'intro sur "Love On The Beat"? la version final du live original est devenu l'intro et la version de départ a disparue (pourquoi?), "Humm Humm Humm" n'y a pas était ajoutée (elle aurait très bien remplaçai la version plus qu'ennuyeuse de "Vieille Canaille") et surtout le terrible solo de batterie sur "Harley David Son Of A Bitch" a était coupé. Au final on obtient rien d'extra comparé à la version vinyle, qui est nettement plus réussie, dommage.
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?