Actuellement indisponible.
Nous ne savons pas quand cet article sera de nouveau approvisionné ni s'il le sera.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Live Wire/Blues Power Import

4.9 étoiles sur 5 9 commentaires client

Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle

Nos clients ont également consulté ces articles en stock

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Albert King


Détails sur le produit

  • Cassette (17 octobre 1990)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mis
  • ASIN : B000000ZHC
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5 9 commentaires client
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
8
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 9 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Avec "Live At The Regal De B.B. King, le live qui relance le blues.
C'est un fait, le blues est une musique conçue pour être jouée en concert, que ce soit dans une petite salle ou à plus grande échelle lors d'un festival. Il n'est pas composé pour passer trois minutes dans une radio qui passe et repasse les mêmes morceaux pendant des décennies, sans se préoccuper du travail qui a été nécessaire pour constituer tout l'album. Ce premier album live du King joué le premier février 1968, au Fillmore Auditorium de Frisco, durée 38'20, publié en novembre chez Stax, suivi heureusement des deux autres "perles" en juin, devant un public blanc américain électrisé et conquis "Permanent member of the Fillmore family a great guitar: this is Mr. Albert King". Ces trois albums n'ont pas pris une ride. Son arme, le "Blues Power", référence aux divers powers de l'époque, le "Flower Power" du "Summer of Love"de 1967 pour n'en citer qu'un, et un artiste jovial au sommet de sa forme en passe de livrer un concert et un moment uniques, surtout venant d'un autodidacte. Un bijoux à suivre.

L'album commence par l'instrumental "Watermelon Man" de Herbie Hancock, pour chauffer le public, 2' d'intro intense par Lucy, l'étonnante Gibson Flying V , " I can't hear you, are you ready, put your hands together" en montrant l'exemple, et conclut en produisant 40 secondes de notes aiguës si reconnaissables.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Après sa riche période StaxI Wanna Get Funky (66-74) ,le King (1923-1992) rejoint le label Tomato(1974-79) pour lequel il enregistrera plusieurs albums qui sont parmi les moins bons de sa discographie -même si ils sont excellents quand même,comme New Orleans Heat - la faute à trop d'arrangements sophistiqués et parfois lourds et de cuivres et coeurs trop appuyés qui finissent par dénaturer sa musique. Mais sur scène le Roi met tout le monde d'accord, comme ici à Montreux en 1975. C'est du grand Bebert qui nous balance 10 titres accompagné de 3 cuivres, de Louisiana Red à la seconde guitare et de Rory Gallagher sur « as the years go passing by ». Dans la set list on trouve des classiques de son répertoire comme blues at sunrise,kansas city,as the years, un enorme Stormy Monday et un sublime « I will play the blues for you » où Lucy (sa guitare) nous envoie un solo à n'en plus finir dont les notes semblent vouloir envelopper tout le Lac Léman..
On se rappelle de ce géant (au propre comme au figuré ) pour son chant profond à la Big Joe Turner et surtout pour son toucher inimitable de guitare qui le faisait surnommer le Velvet Bulldozer,un bulldozer de velours...voila qui résume bien le mélange de puissance et de douceur de King Albert.
Lire la suite ›
6 commentaires 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
heureusement que je n'étais pas à ce concert, je n'aurais jamais retrouvé ma voiture en sortant!
les réviseurs experts et historiens ont dit très bien tout ce qu'il y a à savoir et la qualité audio
est tout à fait correcte;
CD exceptionnel émotionnellement et affreusement trop court.....
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Suite à la sortie du légendaire album Born Under A Bad Sign en 1967, Albert King atteint une popularité telle qu'il était devenu en l'espace d'un rien de temps, l'artiste blues incontournable. Cette popularité énorme lui permit d'être invitée par Bill Graham pour ouvrir le spectacle au Fillmore West devant John Mayall et Jimi Hendrix. Albert King est le premier musicien de blues à avoir joué au Fillmore West (il y rejouera plusieurs fois au cours de sa carrière). C'est dire l'influence qu'il a eut dans le monde du blues, et plus encore, dans le monde musical. Albert King est également connu pour avoir utilisé des accordages hors du commun (comme un accordage de Do lui permettant de réaliser de plus grands bends). Dans ce live, Albert King y démontre une puissance, et un rythme de blues puissant, son jeu fut tellement gargantuesque que le début des Guitars heroes dont Hendrix et John Mayall, qui était présent ce jour, ont fortement été influencer par Albert King. Parmi les musiciens qu'il a influencés, on peut citer Jimi Hendrix, Eric Clapton, Mike Bloomfield et Gary Moore mais de tous ses héritiers, Stevie Ray Vaughan est sans doute le plus fortement influencé par Albert King comme on peut l'entendre sur ses blues lents notamment. Albert King porte la couronne avec fierté et surtout un style hors norme. The Velvet Bulldozer (le bulldozer de velours), à cause de son physique imposant (118 kg), a laisser une marque spécifique dans le monde de la musique. A suivre en 1969 son troisième album Years Gone By.

Durée : 38minutes - 6 Titres.
1 commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?