• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 8 exemplaires en stock - passez vite votre commande.
Expédié et vendu par dodax-online-fr.
EUR 15,60 + EUR 2,49 Livraison en France métropolitaine
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par ZOverstocksFR
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Entièrement garanti. Expédié à partir du Royaume-Uni, veuillez noter que les délais de livraison peuvent atteindre 18 jours.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 15,60
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
Vendu par : zoreno-france
Ajouter au panier
EUR 15,60
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
Vendu par : nagiry
Ajouter au panier
EUR 15,61
+ EUR 2,49 (livraison en France métropolitaine)
Vendu par : reflexgb
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Living In The Material World

4.1 étoiles sur 5 14 commentaires client

12 neufs à partir de EUR 15,60 8 d'occasion à partir de EUR 11,99
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste George Harrison


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Living In The Material World
  • +
  • Thirty Three & 1/3
  • +
  • Cloud Nine
Prix total: EUR 59,50
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (22 septembre 2006)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Calderstone
  • ASIN : B000FZERIG
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  DVD audio  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.1 étoiles sur 5 14 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 97.670 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?
    Si vous vendez ce produit, souhaitez-vous suggérer des mises à jour par l'intermédiaire du support vendeur ?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Give me love (give me peace on earth)
  2. Sue me, sue you blues
  3. The light that has lighted the world
  4. Don't let me wait too long
  5. Who can see it
  6. Living in the material world
  7. The lord loves the one (that loves the lord)
  8. Be here now
  9. Try some buy some
  10. The day the world gets 'round
  11. That is all
  12. Deep blue
  13. Miss o'dell

Description du produit

«Living In The Material World» est le deuxième album de George Harrison sorti après la séparation des Beatles en 1970. Il sort en mai 1973, 2 ans après All Things Must Pass, et confirme le succès d'Harrison en solo : 5 semaines plus tard l'album et son single «Give Me Love (Give Me Peace On Earth)» occupaient les premières positions des charts US. Redécouvrez aujourd'hui ce splendide album un peu oublié dans une version entièrement remasterisée aux Studios Abbey Road, avec 2 titres bonus « Deep Blue » & « Miss O'Dell »


Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
après all things et le spector sound, harrison arrive à sortir un très beau disque qui, certes, n'arrive pas à la hauteur de son prédécesseur, mais maintient le cap assez haut tout de même; il faut voir comment, titre après titre, il tient le bateau bien droit, pour faire encore la démonstration, qu'on peut exister après les beatles. pour celui-ci encore, bien vu, george...
en plus en bonus on trouve bangla desh, une superbe chanson de plus sur la misère du monde; sauf que là, c'était une des premières, avec l'album bangla desh.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
En 1973, quand sort cet album, George Harrison est un auteur compositeur interprètre guitariste comblé: son premier disque solo All Things Must Pass est encore sur des millions de platines dans le monde et son projet de concert pour le Bangla Desh, premier show rock multi stars à vocation caritative, a été un très gros succès. Au début des 70's, Harrison ne regrette pas le temps béni (pour certains) des années 60. Trois années après la séparation officielle des Beatles, celui qu'on appelait le "beatle tranquille" est serein, et ce Living In The Material World en est une preuve évidente. Les mélodies sont magnifiques, les textes fidèles au message de recherche spirituelle du musicien, dont les parties de guitare et le son n'ont jamais été aussi somptueux, en slide, en solo, à l'acoustique... Lancé par le tube Give Me Love, N°1 en ce printemps 1973, cet album est un rare plaisir à redécouvrir avec cette édition au son remasterisé parfait mettant en valeur les arrangements et la production aérée, bien plus agréable que le All Things Must Pass et ses lourdeurs spectoriennes. Deux faces B de singles de l'époque en bonus et une partie DVD (sur la luxueuse édition limitée) un peu décevante dont on retiendra une prestation live de Give Me Love au Japon en 1991.

Living In The Material World est un grand disque pop des années 70. Malheureusement, malgré quelques réussites éparses, George Harrison ne retrouvera jamais une telle cohérence sur un album.
Remarque sur ce commentaire 17 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Cet album a un peu le meme probleme que le 'Plastic Ono Band' de Lennon, l'ambiance y est un peu glauque, on dira meme triste pour l'album de Harrison et ce jusqu'à la limite du supportable... En fait cela s'explique : Harrison (que sa femme est en train de quitter pour Eric Clapton -c'est elle 'Layla'-) est en plein trip mystico-crypto-hindou. Ce qui fait que le ton de l'album est plutot celui du recueillement et de la méditation. Cela se sent tout de suite à la première écoute. Harrison se veut moralisateur jusqu'à l'exces en critiquant toutes les dérives du 'monde matériel' (dans lequel pour l'anecdote se trouvent 'John & Paul'). Cette idée est explicitement reprise dans la chanson titre de l'album. Cette moralisation se retrouve dans tout l'album, ca peut lasser... Je comparais tout à l'heure ce disque avec le premier 33T solo (très bon) de Lennon. La comparaison se porte sur le 'ton' et rien d'autre, car les compositions qu'on trouve ici sont pour certaines loin d'etre d'un niveau extraordinaire. C'est honnete sans plus... Et les arrangements (il faut le dire) ne sont pas la pour... arranger les choses. L'excellent tube "Give me love" et le sympathique "Don't let me wait too long" font exceptions à ces propos. Mais enfin, ce style aura peut etre ses aficionados. Ce qui est dommage, c'est que produit différemment c'aurait pu etre un disque plutot supportable. Là, c'est parfois très limite...
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Cette version remasterisée est une merveille, c'est fin, aeré, clair mais pas trop, sur une bonne chaîne on découvre des instruments jusqu'ici cachés... Juste ce qu'il fallait à cet album pour réveler toute son essence et le talent de son auteur... Ca en fait à mon avis du coup son meilleur album, devant All things must pass et 33 1/3. (le premier qui a de meilleures compos mais qui pêche du "wall of sound" de Phil Spector, le 2éme parce qu'il est d'une perfection Pop rare mais moins profond du coup)
Si vous voulez du Harrison Pop (intelligente la Pop, c'est du harrison quand même!), préférez 33 1/3, si vous aimez les textes profonds (voire mystiques), foncez sur ce "Living in the material World".
Carpe diem ;-)
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Dr. Rock TOP 1000 COMMENTATEURS le 17 décembre 2014
Format: CD
ALL THINGS MUST PASS, le premier album de George Harrison, a été n°1 presque partout (alors que c’était un triple vinyle !) et ne cessera dorénavant d’acquérir une reconnaissance autant universelle qu'exponentielle, au point d'être considéré - à juste titre - comme le meilleur album jamais publié par un ex-Beatle. Désormais au bénéfice d’une carrière en solo qui s’annonce sous les meilleurs auspices, George va s’évertuer à poursuivre sur sa voie de pop mélodique à haute teneur spirituelle, qui ne recevra désormais plus qu’un intérêt décroissant de la part du public rock. Mais pas des fidèles (on ne peut plus dire fans en ce qui concerne George) ! Et ceux-ci n’auront de cesse que de réhabiliter son œuvre, à commencer par ce second album qui fût reçu plutôt froidement lors de sa publication.
Krishna ayant conquis une muse que Pattie n’inspirait plus, George consacre toutes ses chansons d’amour à une spiritualité que beaucoup rejetèrent, livrant toute son âme le long de ballades aux harmonies caractéristiques de sa touch (WHO CAN SEE IT, TRY SOME BUY SOME) - deux accords par mesure et toujours un de septième qui traîne parmi les mineurs pour bleuir l’affaire (SUE ME SUE YOU BLUES) - garnies de guitares slide aux gimmicks enivrants (GIVE ME LOVE, le gros hit du disque), et se fait le prêcheur pop dans le désert d’un monde qui ne l’écoutera pas assez, pour mieux s’obstiner dans sa destructrice passion matérielle.
Tops : GIVE ME LOVE, DON’T LET ME WAIT TOO LONG, WHO CAN SEE IT, TRY SOME BUY SOME
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents