undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
The Locust Years
 
Zoom
Voir une image plus grande (avec un zoom)
 

The Locust Years

20 juin 2006 | Format : MP3

EUR 7,92 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 13,32 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
7:32
30
2
3:17
30
3
4:14
30
4
5:16
30
5
6:07
30
6
5:25
30
7
5:38
30
8
7:28
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Mélomania COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 25 juin 2016
Format: CD Achat vérifié
Dans la série "les vilains petits canards du metal qui ne plairont jamais aux bien-écoutants", les rétro-progressivo-hard rockeurs de Hammers of Misfortune se posent un peu là. Au départ le side-project de John Cobbett et Mike Scalzi de (The Lord Weird) Slough Feg, que ce dernier finira par quitter d'ailleurs, le groupe a progressivement trouvé son ton, son style et aussi un petit noyau dur de fanatiques qui ne jurent que eux et par cet album justement, The Locust Years, leur troisième long-jeu. La recette de ces messieurs dames, ben oui, Hammers of Misfortune est une formation mixte avec deux musiciennes dedans, et pas la sexy chanteuse alibi habituelle, possède une vraie fondation traditionaliste à chercher chez Black Sabbath, Uriah Heep et Jethro Tull savamment remise au goût du jour par d'astucieux artisans qui savent expertement accommoder leur brouet maléfique d'un esprit épique absolument communicatif. J'en veux pour preuve l'ouverture de l'opus, ce morceau titre de sept minutes et demies où, de riffs percutants en orgues texturants, avec une mélodie chantée dans un unisson du plus bel effet par Scalzi et Myers culminant dans un refrain digne du meilleur hard prog des seventies, fantastique !Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique