EUR 6,99
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 10 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Love Me Please Love Me a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 6,39

Love Me Please Love Me

CD inclus dans notre promotion 2 CD = 12€*
5.0 étoiles sur 5 6 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
8 neufs à partir de EUR 6,99 6 d'occasion à partir de EUR 8,90 1 de collection à partir de EUR 12,70
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
2 CD = 12€ 2 CD = 12€


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Michel Polnareff


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Love Me Please Love Me
  • +
  • Polnareff's
  • +
  • Le Bal des laze
Prix total: EUR 20,97
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (23 avril 2010)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Barclay
  • ASIN : B00004S6GN
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 6 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 21.068 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Sous quelle étoile suis-je né?
  2. Time will tell
  3. Ballade pour toi (ce que je cherche est en toi)
  4. L'oiseau de nuit
  5. Love me, please love me
  6. Histoire de coeur
  7. Ballade pour un puceau
  8. You'll be on my mind
  9. L'amour avec toi
  10. La poupée qui fait non
  11. Sous quelle étoile suis-je né?

Descriptions du produit

Descriptions du produit

LOVE ME PLEASE LOVE ME

Critique

Pas moins de quatre tubes figurent sur ce premier album aux accents folk. A l’écoute des guitares rythmiques de « Sous quelle étoile suis-je né » ou de « L’amour avec toi » (censuré à l’époque), on comprend mieux l’association souvent faite avec The Mamas & the Papas. Polnareff connaît ses bases rock par cœur et le montre avec la pop typée Byrds de « La poupée qui fait non » (avec Jimmy Page à la guitare, il fera le carton international que l’on sait), et le rhythm'n'blues de « Love Me Please Me » , slow magique à la Fats Domino et à l’introduction de piano d’anthologie.

Sur le reste de l’album, la leçon continue avec des morceaux en anglais, fruits de la collaboration avec Keith Reid de Procol Harum (rappelons qu’à l’époque , les Beatles mis à part, l’idée que se faisait le public du bouillon de culture britannique se limitait souvent à Sacha Distel et à Petula Clark). « Time Will tell », au psychédélisme couleur Swingin' London, et «You’ll Be On My Mind » qui sonne furieusement comme un hommage au « Not Fade Away » de Buddy Holly. Même si d’un niveau inférieur aux quatre hits, l’ensemble de ces titres n’est pas à déconsidérer, loin s’en faut, pour preuve l’entêtant rythme bohème de « L’oiseau de nuit » ou le charme rétro de « Histoire de cœur ».

Au-delà d’une brochette de référence, Polnareff livre ici un authentique album de chanson française. Il y forge un style pop, reconnaissable à cette voix de fausset appuyée dans les refrains, véhiculant des thèmes romantiques (de l’amoureux éconduit à l’amant libéré), qui fera son miel pour les années à venir. A l’écoute, on imagine que d’aucuns ont du penser qu’ils avaient peut-être trouvé avec lui leur Beatles français. - Copyright 2016 Music Story


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Un client le 22 avril 2004
Format: CD
...D'un précurseur de la pop française. Voix et mélodies magnifiques, pas moins de 4 tubes sur ce CD, un des meilleurs de toute sa discographie avec "Le Bal des Laze" et "Michel Polnareff", entre autres. De 1966, il s'écoute aujourd'hui sans aucun problème, délicieux, éternel, "inter-générationnel" et essentiel. La plus belle :"Sous quelle étoile suis-je né ?". Ne surtout pas hésiter quand on a un jour aimé un seul titre de Polnareff, et on est pris!...
1 commentaire 19 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Lester Gangbangs TOP 1000 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 14 novembre 2009
Format: CD
Polnareff était fini bien avant de servir une aubade à 315 000 euros pour Little Nicolas en 2007. 35 ans que ses parutions épisodiques ne contenaient plus que des bribes de l'immense talent qui fut le sien. Mais il faut bien reconnaître qu'entre ses débuts en 1967 et l'affaire Polnaraie (sa fameuse affiche pour ses concerts à l'Olympia en 1972 qui avait traumatisé la bien-pensante France pompidolienne), Polnareff avait enchaîné une série de chansons merveilleuses restées sans équivalent dans la production musicale hexagonale. Ce qui tendrait à démontrer que même si ce n'est pas indispensable pour écrire un titre, un Premier Prix de Conservatoire version solfège, ça peut aider ...
Et ce premier disque éponyme de 1967 en est peut-être l'illustration la plus parfaite. Il contient tout ce qui a fait la « patte » Polnareff . Cette irréelle voix de fausset qui monte dans les tonalités suraiguës, et ce sens mélodique hors du commun qui lui permet d'enchaîner avec une facilité déconcertante les titres exceptionnels, huit sur dix ici. Ce qui donne l'occasion d'évacuer d'entrée les deux titres « faibles » du disque , « Histoitre de coeur », juste ... mignonne, et « Ballade pour un puceau », juste un titre provocateur et une voix trafiquée sans grand intérêt...
Le reste du disque (enregistré en Angleterre), montre qu'à cette époque-là Polnareff n'avait pas grand-chose à envier à ses contemporains généralement adulés.
Lire la suite ›
20 commentaires 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Album vinyle Achat vérifié
Il y a eu un Polnareff avant l’exil fiscal. Comme si la pression des impôts avait forgé le sillon du talent. Je sais, c’est provocateur. Mais ce disque, ce premier album en est la preuve par le son, par les mélodies, par les mots. Et on ne peut pas dire qu’il ait particulièrement brillé après son départ pour les USA, donc, oui, ma petite provocation est fondée…
En fait ce premier album, enregistré en 1966 sonne plus comme un album anglo-saxon que comme un disque de variété française. Il est à l’opposé des yéyés qui ne font que singer le rock anglais, sans en apporter la moindre touche d’originalité. Gainsbourg, Dutronc et Polnareff étaient au dessus du lot, nettement.

En dehors de 2 titres (Histoire de cœur - sympathique chanson, mais sans éclat particulier, Ballade pour un puceau, banalement provocatrice et surtout gâchée par une voix trafiquée sans aucun intérêt), les 7 autres chansons sont la démonstration d’un talent assez exceptionnel (à l’égal d’un Gainsbourg). On y entend l’influence d’une folk/pop anglo-saxonne de haut niveau. On évoquera autant un David Bowie, que les Byrds, les Kinks, voire Dylan. Un des titres sera même enregistré avec deux musiciens qui par la suite monteront un groupe qui connaitra un petit succès (un guitariste nommé Jimmy Page et un bassiste nommé John Paul John). Ce titre vous devez forcément le connaitre, La poupée qui fait non, un tube immédiat à l’époque, un classique de la french pop en 1966.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?