undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_W10 Cliquez ici Acheter Fire Acheter la liseuse Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux en or rose

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles
62
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 mars 2015
magnifique superbe exellent genial tout simplement du grand PETER JACKSON un de ses meilleurs films tres belle histoire des acteurs qui jouent tres bien et mention speciale a la jeune SAOIRSE RONAN qui est boulversante maginfique et touchante quel talent elle transcrit beaucoup d'emotion dans son regard bleu MARK WAHLBERG rien a redire il est parfait dans son role de pere effondré par la disparition de sa fille et dans sa quete a la recherche du meurtrier que dire d'autre si ce n'est que ce film est MAGNIFIQUE en tout point ont passe un tres bon moment entre le monde reel et le surnaturel j'adore!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
review image
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cette adaptation par Peter Jackson de La nostalgie de l'ange fait partie des films qui ont toutes les chances de diviser : on adhère ou on adhère pas à ses costumes et son ambiance résolument vintage ; on adhère ou on adhère pas à la perspective un peu mystique dû au déroulement d'une partie de l'intrigue dans l'au-delà ; et surtout, on adhère ou pas à la photographie très particulière de cet "in-between", ce monde des morts dans lequel Peter Jackson s'autorise tous les effets spéciaux les plus étonnants.
Pour ma part, ce film m'a happé et je lui pardonne donc aisément toutes ses outrances. Il faut dire qu'il est servi par un superbe casting, dominé par Stanley Tucci et la jeune actrice irlandaise Saoirse Ronan, épatante dans le rôle principal. Rien que pour elle et sa partition de narratrice, je conseille d'ailleurs de regarder "Lovely Bones" en version originale sous-titrée.

Fable sur la perte d'un être cher, ce film, qui semble se préoccuper de la destinée des trépassés, observe en plutôt en réalité comment les vivants tentent de survivre à l'absence. Vu de l'autre côté de l'écran (encore une fois, à condition d'y entrer dès les premières secondes), il fait passer le spectateur par des moments de grande douceur dans le cocon familial mais aussi par des sentiments plus sombres dus à la gravité du sujet et à quelques scènes perturbantes.
Dommage que le DVD, vide du moindre bonus, ne permette pas de prolonger un peu plus la visite de cet univers onirique...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On ne peut littéralement être que happé par ce film très fort de Peter Jackson. Le scénario parvient à être positif et poétique sur un sujet des plus difficiles (meurtre pédophile).

Le film, construit comme une (en)quête montre admirablement comment chaque membre de la famille (de la victime aux survivants) va devoir se reconstruire et retrouver une paix intérieure, chacun avec ses obsessions, pour surmonter le drame : « Mon assassin n'imagine pas ce que peut faire l'amour d'un père » dit à un moment l'héroïne. Un très beau film, envoutant. La fin est sereine et apaisée : « My name is Salmon, like the fish; first name Susie. I was 14 years old when I was murdered on December 6, 1973. I was here for a moment and then I was gone. I wish you all a long and happy life ».
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 août 2010
Un film exceptionnel autant par le scenario que par la qualité des images. Suzie une jeune fille tout à fait normale de 14 ans se fait assassiner. Elle se retrouve alors dans "l'entre deux monde" ou elle peut observer tout ce qui se passe sur Terre après sa disparition: la réaction de sa famille, son meurtrier et la progression de l'enquête.
C'est un film magnifique, on en prend plein les yeux, les images de l'entre deux monde sont magnifique. Les acteurs jouent leur rôle à la perfection en particulier le meurtrier (S. Tucci) et S. Ronan,l'héroine du film qui crève l'écran par son regard.
Bref un film chargé d'émotion à voir et a revoir!!!
A regarder sans la moindre hésitation.
0Commentaire| 20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2013
Traiter d'un meurtre pédophile était un thème véritablement casse-gueule. Le réalisateur a su, brillamment, en éviter tous les écueils et les pièges.

Lovely Bones est un film avec un fort propos métaphysique, incroyablement poétique, où la relation aimante des parents pour leurs enfants et inversement est centrale. Magnifiée, presque. C'est aussi un film terrible de justesse dans l'évocation de l'horreur. Certains passages vous font battre le sang aux tempes, tandis que la gorge se serre.

Si ce film a des défauts, je n'ai pas su les voir. Et c'est tant mieux. Car dans Lovely Bones, ce que j'ai vu, c'est la beauté rayonnante qui fait chuter la laideur. Et même si ce n'est pas toujours vrai dans la "vraie vie", j'aime bien qu'un film me le fasse croire pour un moment.
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 décembre 2012
Une jeune adolescente morte nous raconte l'histoire de son assassinat par un voisin, l'attitude habituelle de ce voisin, et à l'intérieur de sa maison, et à l'extérieur, ainsi que les répercussions de ce drame sur sa famille ... Ce point de vue pour raconter l'histoire se révèle tout simplement génial : on explore les tréfonds des âmes dans leur sensibilité ou dans leur insensibilité...
L'autre n'est pas comme soi. Vertigineux !!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 décembre 2012
lovely bones est un film à part entière, un univers propre à peter jackson qui est au sommet de son art pour nous proposer cette histoire à mi chemin entre ciel et terre entre mort et vivant du meilleur goût, des scènes très fortes qui peuvent faire mal pour les personnes les plus sensibles petit chef d’œuvre de poésie et d'imageries colorées fortes en émotions on sent beaucoup de maîtrise beaucoup de tristesse retranscrite savamment par ce superbe réalisateur qu'est peter jackson (mon préféré) on en redemande des comme ça c'est quand tu veux peter...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2010
vu sur Bluray US

voila un film dont on ne sort pas indemne
primo par l'histoire mais suffit de lire le résumé

secundo par une qualité cinématographique à tout épreuve, on est carrément happé par l'image, ce qui rend le malaise encore plus grand.
texture, palette de couleurs, netteté, rendu des noirs, jeux de lumières, effets spéciaux... c'est un festival pour les yeux et pour votre système.
et que dire de cette jeune actrice Saoirse Ronan, qui crève carrément l'écran de sa beauté, filmée au plus près par des gros plan hallucinant, des yeux bleus
qui illumine autant que les décors tout autour.

c'est fou d'ailleurs qu'une histoire aussi tragique, révoltante, répugnante, noire...soit aussi belle et lumineuse à l'écran.

quelques trous dans le rythme et le scénario, il manque un petit quelque chose qui aurait fait de ce film un chef d'œuvre.

En tout cas pour les décors et la haute définition de l'image, même dans vos rêves les plus fous... 24 h après j'en suis encore tout imprégné.

à voir absolument, mais c'est féroce et difficile à digérer.
0Commentaire| 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un film qui traite d'un sujet terrible : le meurtre d'une adolescente de 14 ans par un pervers...
Dès les premières minutes, le sujet est exposé. Pas de suspense donc, ni de raisonnements nécessaires pour déduire ceci ou cela. Pas de côté objectif appuyé comme des scènes de violence ou une enquête de police, bien que ce dernier aspect ne soit pas absent.

Le propos du film est ailleurs : la vie sur terre et la vie ailleurs, dans un entre-deux mondes. L'adolescente va comprendre que sa vie ici s'est interrompue, mais qu'elle "est" toujours. Les proches vont comprendre qu'elle n'est plus d'ici. Le père pourtant va percevoir sa présence...
Pour le reste, il faut regarder le film...

Visuellement parlant on est émerveillé par la qualité de la photographie d'abord et par le monde intermédiaire dans lequel on suit la jeune fille. D'une beauté époustouflante, les paysages de l'imaginaire sont également d'une réalité totale.
Les angles, les lumières, les couleurs, les perspectives et les panoramas de cette nature surréaliste, le ciel, les nuages, tout est parfait. Si la poésie pouvait se voir, elle aurait ce visage...

La musique de Brian Eno, compositeur de tant de disques de "ambient music", convient à merveille. Music for Airports, The Pearl, On Land qui sont des enregistrements anciens, se retrouvent ici, exactement ou avec des compositions d'une ambiance pour ainsi dire identique.
Musique qui laisse la place à tout le reste. Musique où la mélodie n'a pas le droit d'exister, de s'imposer et qui pourtant est agréable, douce et porteuse. L'occasion de découvrir ce musicien.

Les acteurs sont vraiment impeccables, sans exception.
Le père est bouleversant, la fille ne joue plus, elle "est", le meurtrier est d'une abominable réalité. Beaucoup de moments d'émotion, l'insupportable qui est mis en scène avec pudeur, la force intérieure dont nous sommes capables sont autant d'aspects qui rendent ce film riche. Mais, c'est surtout par sa retenue qu'il frappe.

Le déroulement laisse cependant quelques vides. On pouvait souhaiter un peu plus d'engagement, de prise de risques dans la vision de cet autre monde ou une connexion plus appuyée.
Beaucoup de choses restent en suspens comme dans cette vie brisée qui se cherche un monde nouveau et qui hésite. Pourtant, des frémissements sont perçus, des fils ténus tissent une toile discrète entre les deux mondes.
Mais, un peu comme pour la musique, il vous faudra ajouter le reste et accompagner les personnages sur le chemin d'une improbable rencontre.

Un film pour ceux qui aiment la place laissée à nos possibles...
0Commentaire| 35 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2015
Les vingt premières minutes de Lovely Bones sont particulièrement émouvantes.
Elles montrent les disponibilités observatrices, émotionnelles et réactives d’une jeune adolescente dont le destin terrestre bascule suite à un abus de curiosité.
De l’autre coté une vision d’ensemble de tous les êtres vous ayant choyés ou terrorisés s’avère révélatrice.
L’entre deux mondes permet de capter tout en délivrant des images magnifiques dont certaines significations restent à définir la détresse, l’angoisse et la sensibilité à l'état pure de ceux que l’on perçoit toujours mais dans un monde virtuel.
Un nouvel état révèle le pain béni des philosophes, le retrait.
Celui permettant de s’imprégner à distance dans un contexte encourageant la soif de continuer un monde vous ayant brutalement congédié.
Ailleurs dans un certain sens la vie continue avec les mêmes apports même si ceux-ci sont dans le premier contact d'un merveilleux qu'il faut comprendre et assembler.
A voir surtout pour l'émouvant ressenti de Saoirse Ronan intercalant avec habileté un doux visage émerveillé dans un océan d’ennui d'une beauté envoutante presque intolérable camouflant certainement un chef d'œuvre.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,13 €

Avez-vous besoin du service clients? Cliquez ici

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)