undrgrnd Cliquez ici RentreeLitteraire nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Bijoux en or rose
 
Lucky Town

Lucky Town

21 février 1992
3.6 étoiles sur 5 8 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Téléchargement MP3, 21 février 1992
"Veuillez réessayer"
EUR 8,99
EUR 8,99

Commandez l'album CD à EUR 7,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl. Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Ou
Acheter le CD EUR 7,00 Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Plus d'options
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).

  

  • Ecouter les extraits
    0:00 / 0:00
1
4:05
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
2
3:24
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
3
4:02
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
4
2:57
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
5
3:23
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
6
4:04
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
7
4:44
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
8
4:20
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
9
4:16
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3
10
3:55
Ecouter le titre Acheter : EUR 1,09 Dans le Panier MP3 Voir le Panier MP3

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 21 février 1992
  • Date de sortie: 21 février 1992
  • Label: Columbia
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 39:10
  • Genres:
  • ASIN: B00HQNQKHG
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5 8 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 113.426 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

3.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Chroniquer positivement cet album ainsi que Human Touch sorti simultanément, semble à contre courant des critiques habituellement et régulièrement entendues ou lues ici et là depuis leur parution en 1992.

Et pourtant, ces deux albums ne sont pas dénués d'intérêt : certes les textes sont dans la lignée de ceux écrits pour le décevant précédent album (Tunnel Of Love), certes le légendaire E Street Band n'a toujours pas été re-convoqué mais deux points très positifs se dégagent de ces nouvelles livraisons du Boss. D'abord, les mélodies sont bien plus inspirées que sur Tunnel Of Love (voir entre autres Human Touch et Man's Job sur Human Touch et Better Days, Lucky Town, If I should Fall Behind et Living Proof sur Lucky Town).

Ensuite la production est revenue à quelque chose de bien plus convenable que dans les années 80 : les guitares sont de retour au premier plan et la batterie a un son... de batterie (!!!).

Enfin, l'inspiration de Springsteen semble de retour dans un registre beaucoup plus roots et rock n'roll et donc bien plus digne de lui. En effet, à quelques exceptions près dont le très dispensable 57 Channels sur Human Touch, il n'y a pas grand chose à jeter sur ces deux albums qui ne sont certes pas les meilleurs du Boss mais pas les pires non plus.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Alors que l'album "Human Touch" était prêt, Springsteen eut envie de retourner en studio pour s'exprimer plus librement, pour se laisser aller à plus de naturel et de spontanéité...bien lui en pris!
Avec "Lucky Town" sorti en même temps que "Human Touch" le Boss nous livre une des premières faces les plus excitantes que le rock nous ait offert (nous sommes encore à l'époque du bon vieux vinyl). Cinq morceaux que l'on rêverait de voir enchainés sur scène...de l'énergie pure, du rock sorti brut de terre sans fioriture.A la première écoute j'étais foudroyé...sur les genoux...je me souviens ne pas avoir retourné le disque avant un moment, ces cinq premiers morceaux ont suffit à mon bonheur pendant quelques jours avant que je n'explore l'autre face!
Springsteen a fait cet album (en quelques jours) pour ses fans alors que "Human Touch" était plus destiné au grand public...Merci!
Remarque sur ce commentaire 10 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
31 Mars 1992, ce n'est pas un album qui sort mais deux d'ou mon titre de Double Faux Album. Formule explicite car le "faux" caractérise le fait que les deux galettes Springstiniennes ne sont pas vendues ensemble mais bien séparément. "Human Touch" et "Lucky Town" sont les coupables du retour du Boss après près de 5 ans d'absences et, ceux, sans sa formation du E Street Band avec lequel il s'est séparer en 89 après son divorce avec Julianne Phillips. Notons que ce changement à 180 dégrée a été réalisé par la Scialfa qui su toucher le cœur de Springsteen et qu'entre 89 et 92, ils se sont mariés et ont eu deux enfants. De ce fait, la thématique de nos deux albums en présence, « Human Touch » et « Lucky Town » sont les dignes héritiers de l'évolution que le Boss nous avait fait goûter avec « Tunnel Of Love ». En effet, dans ce dernier, il explorait la fragilité du mariage, de l'amour et de ses complexités. Dans ces deux albums de 92, il nous compte la joie du mariage, la vie familiale. On y trouve une maturité des textes, une universalité où tout le monde peut se retrouver. Le mariage, l'amour, la joie d'être Père... tout le monde connait où en fera l'expérience. Aussi, pour moi, j'ai aborder ces deux albums comme un seul. Il ressort un avis très positif de cette écoute.

Concentrons-nous avec ce frère jumeau de "Human Touch"...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Stefy TOP 1000 COMMENTATEURS le 7 août 2016
Format: CD
Lors de la tournée qu'il effectua à la fin des années 80 pour Amnesty International en compagnie de Tracy Chapman, Youssou N'Dour et Sting, Springsteen aurait discuté avec ce dernier. Qui lui aurait déclaré que quelque chose clochait avec sa musique et qu'il lui fallait du changement. On avait légitimement le droit de flipper. Or, quand sort cet album, en même temps que son jumeau schizophrène "Human Touch", après 5 ans d'absence, on pouvait également et tout aussi légitimement attendre un retour tonitruant du Boss qui ferait parler la poudre et cogner les cœurs (affamés, comme chacun sait). Las, Springsteen sembla déboussoler sur ces deux disques, ne sachant trop quelle direction prendre. Systématiquement, "Lucky Town" hésite entre Steve Earle et Bryan Adams. Il y a bien des instruments rock traditionnels, de l'harmonica et même une pedal steel, mais ils sont timidement utilisés. Clairement, Springsteen ne peut jouer totalement la carte du roots car il ne doit pas négliger les radios. Alors les guitares électriques sonnent empesées ou empruntées (à Toto, de surcroit), s'embourbant toutes seules (in the big muddy ?). Il y a également cette batterie qui se contente du minimum syndical, sans panache et en pilotage automatique, pachydermique et sans âme au possible. Les morceaux ne décollent pas, restent au ras des pâquerettes. Sans compter ces nappes de synthés œuvrant en arrière-plan atmosphérique pour envelopper les morceaux. Si elles en soulignent les harmonies, elles alourdissent inutilement le propos, qui continue donc de refuser de décoller.Lire la suite ›
14 commentaires Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Rechercher des articles similaires par rubrique