Acheter d'occasion
EUR 2,28
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Plus d'un million de clients satisfaits. Vendu par momox, professionnel de la vente en ligne d'articles culturels d'occasion. Prix compétitifs jusqu'à -80% du prix neuf.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

LA MARQUE DE WINDFIELD Broché – 30 septembre 1993

4.3 étoiles sur 5 91 commentaires client

Voir les 7 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 2,16
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 399,00 EUR 10,78

Il y a une édition plus récente de cet article:


Harry Potter Harry Potter

--Ce texte fait référence à l'édition Poche.
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Présentation de l'éditeur

À travers les passions qui déchirent une famille de grands banquiers, Ken Follett redonne vie à la fascinante Angleterre victorienne.

1866. Un jeune élève du collège de Windfield, non loin de Londres, se noie lors d'une escapade qui tourne au drame. Plusieurs garçons sont témoins. Parmi eux, Micky Miranda, fils d'un grand propriétaire terrien d'Amérique du Sud, Edward Pilaster, l'hériter de la fortune des Pilaster, une richissime dynastie de banquiers, et Hugh Pilaster, un cousin pauvre d'Edward, rejeté par la famille depuis que son père, victime d'un krach bancaire, s'est pendu. Ce tragique accident - mais s'agit-il d'un accident ? - et les secrets qui l'entourent vont marquer à jamais ces trois garçons. Leurs destins ne cesseront dès lors de s'entrecroiser au fil des rivalités amoureuses et des luttes impitoyables pour s'assurer le contrôle de la banque. Des bureaux lambrissés d'acajou des grands temples de la finance aux bas-fonds londoniens où les gentlemen s'encanaillent dans le jeu et la débauche, tous seront tour à tour les instigateurs et les victimes d'un drame dont les péripéties se dérouleront inexorablement au long des années.

--Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Biographie de l'auteur

Ken Follett est l'un des auteurs anglo-saxons les plus célèbres. Ses grandes fresques romanesques nous font revivre des époques pleines de souffle: la construction des cathédrales avec "Les Piliers de la terre", l'aube de l'Indépendance américaine avec "Le Pays de la liberté", et aujourd'hui les fastes et les turpitudes de l'Angleterre victorienne avec "La Marque de Windfield".

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche
Après Les Piliers de la Terre (5 étoiles) qui se déroulait à l'époque médiévale, Ken Follett dépeint cette fois l'Angleterre victorienne (dix-neuvième siècle) à travers les machinations et les secrets de familles fascinées par le pouvoir et l'argent. Héritiers de grandes banques, ambassadeurs de pays lointains, fils débauchés, cousins démunis, épouses manipulatrices et roturières en quête de respectabilité, pauvres en haillons ou princes de Galles, aucun caractère ne manque dans cette fresque colorée. Au coeur de la cité de Londres bouleversée par la révolution industrielle et dans laquelle la pauvreté du prolétariat s'oppose à la richesse d'une bourgeoisie opulente, les crimes restent souvent impunis. Mais Follet a le sens de la tragédie morale et, au fil du temps et des chapitres, le bon grain finira par se séparer de l'ivraie en faisant finalement éclater la vérité. En partant d'un fait divers plutôt banal, l'auteur construit une véritable saga où le matérialisme s'oppose continuellement au romantisme, une lutte qui en fin de compte est la véritable clé du roman. La marque de Windfield est un livre qui décrit à merveille la société d'une époque historique charnière et ambiguë dont Charles Dickens fut l'un des principaux chantres.
Remarque sur ce commentaire 68 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Tombé par hasard sur ce "A dangerous fortune" (meilleur titre, je trouve, que celui de la traduction française) de 1993, je l'ai comme beaucoup dévoré en deux jours. Admirable talent de romancier populaire que celui de Ken Follet : pas un chapitre qui ne se termine sur un cliffhanger interdisant au lecteur d'interrompre sa lecture, intrigue subtile mêlant rivalités familiales, passions amoureuses et "grande histoire", succession d'ascensions, de chutes et de rétablissements imposés à des personnages attachants - voire inoubiables.
De quoi s'agit-il ? Essentiellement de la lutte qui oppose dans le Londres victorien deux clans pour le contrôle de la banque d'affaires méthodiste Pilaster. A ma gauche, Hugh Pilaster, génie de la finance mais issu d'une branche déclassée de la famille et Maisie Robinson, immigrée juive parvenue aux plus hauts sommets de la société londonienne par son mariage avec l'héritier Rothschild (ici rebaptisé Greenbourne) ; à ma droite, la tante de Hugh, Augusta, accorte matrone et reine de l'intrigue, son fils Edward, brute sans consistance et un latino-américain, Micky Miranda, qui est parvenu, à l'issue d'un drame narré dans le premier chapitre, à se concilier les bonnes grâces d'Augusta et Edward - quand ce n'est pas à s'attacher leur amour.
C'est évidemment un bonheur incroyable que de suivre les machiavéliques et inoubliables figures d'Augusta et de Miranda dans leur lutte de tous les instants pour conduire Hugh à sa perte.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
J'ai été plutôt déçue par ce roman. J'ai commencé Ken Follett avec les piliers de la terre, sans doute ai-je commencé par son meilleur roman , je sais pas, toujours est-il que l'intrigue de celui-ci ne m'a pas surprise : au bout de quelques pages, je savais déjà comment cela allait se finir, et ça quand je lis un roman, je déteste !
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
KF a l'art de nous faire traverser le temps et ce quelle que soit l'époque. Dans cette Angleterre victorienne en pleine révolution industrielle où la lutte des capitaux est intense, ce roman sous forme d'enquête fait vivre un panel aussi riche que varié permettant moult situations avec bien sûr un suspens de circonstance à chaque fin de chapitre. De cette galerie de personnages aux multiples origines, la vérité finalement éclatera. La justice triomphera donc dans cette époque où tous les coups sont permis. KF exploite toutes les ficelles pour nous rendre accro à son récit et il y arrive à chaque fois. Chapeau!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Presque 2 ans apres avoir lu ce livre, je suis encore sous le charme et je repense aux personnages qui etaient devenus comme des amis pour moi...je ne pense pas qu'un autre livre m'ait autant accaparée jusqu'a ce que je l'ai fini. Les rebondissements sont nombreux, l'histoire captivante et originale. Ce livre m'a donné l'impression de me trouver au 19e siecle a l'epoque victorienne... lisez le, vous ne serez pas décus !!
Remarque sur ce commentaire 23 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Le récit se déroule au XIXe siècle, à Londres, les Pilaster sont une famille de riches banquiers, au coeur de laquelle, les querelles pour le pouvoir, l'argent et la gloire font rage. Et autour d'eux gravitent des personnages multiples, bienfaisants ou malfaisants, riches ou pauvres, de la bonne société ou du ruisseau.
Au centre de l'histoire: la noyade inexpliquée d'un jeune garçon au collège de Windfield, accident ou meurtre? D'autres drames vont ébranler les existences de chacun, au rythme de leurs amours et de leurs haines.

Après avoir lu Le pays de la liberté du même auteur, je renforce ma critique selon laquelle l'auteur se noie un peu dans le roman à l'eau de rose.
Dans le livre précédemment cité cela m'avait déjà un peu dérangée et je retrouve les mêmes clichés dans La marque de Windfield: Il était une fois, deux êtres que tout semble opposer et pourtant l'amour est plus fort, mais le destin les sépare cruellement jusqu'à ce que l'amour triomphe enfin...ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfant.
Il y a les bons et les méchants, les méchants finissent par être punis et les bons triomphent, les amoureux perdus se retrouvent, des rebondissements qui finalement n'en sont pas puisqu'on les devinent et une fin que l'on supposait depuis le début du roman.
J'aime le côté splendeur du passé, valeurs anciennes d'une société révolue avec ses codes et ses règles; ces femmes bien apprêtées, les salons où la haute société se rencontre autour d'un thé, les fiacres, les grandes robes, les haut-de -forme..
Lire la suite ›
1 commentaire 11 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents