Acheter d'occasion
EUR 2,28
+ EUR 2,99 (livraison en France métropolitaine)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par RecycLivre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Merci, votre achat aide à financer des programmes de lutte contre l'illettrisme à travers le monde. Expédition depuis la France.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

MORT D OLGA MARIA Poche – 11 janvier 2006

5.0 étoiles sur 5 1 commentaire client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Poche, 11 janvier 2006
"Veuillez réessayer"
EUR 2,28

Livre de poche, nouveautés poche Livre de poche, nouveautés poche


Boutique 10/18
Retrouvez tous les titres dans notre boutique dédiée
click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Extrait

La veillée funèbre.

Une tragédie pareille, ce n'est pas possible, ma belle. J'ai passé presque toute la matinée avec Olga Maria dans sa boutique des Villas Espariolas, tandis qu'elle s'occupait d'une commande qui venait d'arriver. C'est incroyable. Je n'arrive pas à y croire ; on dirait un cauchemar. Je ne sais pas pourquoi ils mettent si longtemps à la préparer : il est déjà cinq heures et demie et le cadavre n'est toujours pas apparu. C'est que le juge a mis un temps fou à l'identifier. Un triste sire, ce juge. Et la pauvre, couchée par terre dans le salon, tandis que la foule des curieux entrait dans la maison. Épouvantable. Moi, on m'a avertie presque tout de suite : Sergio, le frère d'Olga Maria, a téléphoné chez moi pour me dire qu'il était arrivé un malheur, qu'elle avait été mortellement blessée dans une tentative d'agression. C'étaient ses mots : «mortellement blessée». Moi, je n'arrivais pas à y croire : une heure et demie plus tôt, j'étais avec elle. On était sorties de la boutique ensemble pour aller au parking. Elle avait dit qu'elle allait chercher ses filles à l'école et qu'elle m'appellerait dans l'après-midi. Voilà pourquoi Sergio m'a prise totalement au dépourvu. Je lui ai demandé où elle avait été hospitalisée. Il m'a répondu qu'elle n'était pas hospitalisée, mais qu'elle gisait morte dans son salon, que Marito avait emmené les petites chez doua Olga. J'en suis restée comme deux ronds de flan !

Présentation de l'éditeur

Au début des années 90 à San Salvador, Olga Maria Trabanino est froidement assassinée d'une balle dans la tête. Qui peut donc avoir voulu la mort de cette jeune femme apparemment sans histoires ? Au fil de l'enquête, sa meilleure amie, Laura, découvre incrédule tout ce qu'elle lui avait caché : son passé, ses fréquentations, ses vices... Le portrait qui se dessine alors est celui de la bourgeoisie tout entière, qui abrite ses turpitudes et sa corruption sous le masque impavide de la respectabilité. Avec cette intrigue menée d'une plume haletante, l'auteur du Dégoût poursuit sa radiographie au vitriol de la société salvadorienne, gangrenée par les luttes politiques et le trafic de drogue.

«Horacio Castellanos Moya brosse, en creux, le terrible portrait d'une société figée dans ses privilèges et convaincue de son bon droit. Un livre époustouflant et accablant.»

Delphine Peras, France Soir.


Horacio Castellanos Moya est né au Honduras en 1957, mais a vécu la majeure partie de sa vie au Salvador. Grand voyageur et journaliste, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Le Dégoût, La Mort d'Olga Maria et L'Homme en arme (Les Allusifs, 2005). Son dernier roman, Déraison, a paru aux éditions Les Allusifs en 2006. Horacio Castellanos Moya vit aujourd'hui à Francfort.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Achat vérifié
Reçu rapidement, très bon état.
Un peu surpris par le style au départ : monologue dont le protagoniste est une jeune femme de la très haute société (mais société archi-pourrie par la drogue, les "affaires", la prostitution) et à laquelle elle ne comprend rien.
Passées une dizaine de pages j'ai été absorbé par la logorrhée de cette oie blanche (enfin pas si blanche que ça) qui ne comprend rien à rien dans le pays où elle vit... un succulent mélange entre la présidente du FMI et un ex-presque-candidat socialiste aux élections présidentielles.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus