Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Le Maître et Marguerite Poche – 27 janvier 2011

4.6 étoiles sur 5 65 commentaires client

Voir les 11 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 13,19
Poche, 27 janvier 2011
EUR 48,99

Harry Potter Harry Potter

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Description du produit

Présentation de l'éditeur

Le Maître et Marguerite, « roman-univers » au même titre que Gargantua et Pantagruel, Don
Quichotte, La Guerre et la Paix, ou encore La Montagne magique et quelques autres, est incontestablement le grand oeuvre de Mikhaïl Boulgakov (1891-1940). Il l’appelle lui-même son « grand roman » . Son élaboration, son écriture ont occupé, plus ou moins secrètement, les douze dernières années de sa vie. L’étoffe dans laquelle est habilement « coupé » et façonné ce roman est un tissu serré de composantes autobiographiques et de savoirs, mais c’est un tissu dont on ne sent pas le poids. Ce « grand » roman n’est pas volumineux, comparé aux romans les plus célèbres d’un Tolstoï, d’un Dostoïevski ou d’un Victor Hugo. On vient aisément à bout de ses deux parties. Le lecteur non russe n’achoppe même pas sur le premier obstacle que constitue souvent pour lui la mémorisation des prénoms, patronymes et noms de famille, grâce à l’ingéniosité avec laquelle ils sont introduits. En Russie, actuellement, Le Maître et Marguerite est même considéré comme un « livre pour la jeunesse » : cet avatar inattendu de la grande popularité posthume dont il a toujours joui témoigne, en tout état de cause, de l’agrément et de la facilité que présente sa lecture. L’attrait le plus immédiat du roman tient à la richesse et aux rebondissements de son sujet. Le Maître et Marguerite se développe à partir d’une journée de printemps dans un quartier tranquille du
Moscou soviétique des années 1920-1930. Sous le regard d’un énigmatique étranger, quantité
d’événements « scandaleux », tragiques et comiques déferleront sur la population moscovite et sur
quelques individus spécialement ciblés, des événements auxquels les victimes et les pouvoirs publics s’évertueront en vain à trouver des explications rationnelles, se refusant obstinément à leur attribuer une cause « magique ». Le lieu de la scène initiale a tôt fait de s’agrandir et les protagonistes de se multiplier : le cadre de l’action s’élargit à tout Moscou (centre et périphérie), à la Russie, à la Palestine et à tout l’au-delà. Un autre roman commence ici à s’imbriquer dans le roman « moscovite » ; il sera mené à son terme dans trois autres chapitres non consécutifs, ingénieusement intégrés dans le sujet contemporain. Il s’agit bien en effet d’un roman dans le roman, nourri de tout une documentation, biblique, apocryphe et légendaire, qui s’inscrit dans le genre fondé par Renan dans sa Vie de Jésus. Mais le héros en est Pilate plutôt que « Iéchoua » . L’écrivain génial qu’est le Maître, par manque de courage et d’audace, renonce à sauver son oeuvre menacée et préfère disparaître ; la téméraire Marguerite, prête à tout pour retrouver l’écrivain et son manuscrit, conclut une forme de pacte avec le fameux étranger, qui lui dit se nommer Woland, et se voit entraînée, de son plein gré, dans d’extraordinaires aventures. Si, malgré la complexité de son sujet, Le Maître et Marguerite n’est pas d’une lecture ardue, si l’on s’oriente sans effort aux croisements de sa double intrigue, cela s’explique, pensons-nous, par les talents de conteur et d’homme de théâtre que Boulgakov applique ici à sa prose romanesque. Mais comment ce roman
pourrait-il être à ce point divertissant s’il ne l’avait pas été en premier lieu pour son auteur ? C’est d’abord pour se « divertir » lui-même d’une existence que des frustrations bien amères lui ont rendue insoutenable que Boulgakov entreprend, en 1928, son roman « sur le diable », d’abord sans intention, et bientôt sans espoir, de le voir jamais publier. Le Maître et Marguerite apparaît bien comme une quête à la fois passionnée et incertaine de Vérité et d’Absolu. La seule Vérité qui s’impose à l’écrivain, à laquelle il se voue avec une grande constance et un grand bonheur, c’est l’écriture. C’est, en définitive, un exploit d’écriture qui est illustré dans et par Le Maître et Marguerite, et qui s’y révèle superbement rédempteur.

Biographie de l'auteur

Mikhaïl Boulgakov, né en 1891, est mort en 1940, peu après avoir achevé son chef-d'œuvre, Le Maître et Marguerite. Également auteur du Roman théâtral (" Pavillons Poche ", 2005), s'il fut incompris et méconnu de son vivant, il est aujourd'hui, presque trente ans après, salué par la Russie comme l'égal d'un Gogol, d'un Tchekhov ou d'un Dostoïevski.

--Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit

Commentaires en ligne

4.6 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Format: Poche Achat vérifié
L’un des textes les plus intéressants que j’ai eu l’occasion de lire. Aussi génial qu'inclassable, qui propose à la fois une satire de la société soviétique stalinienne ainsi qu'une réflexion très complexe sur la nature du bien et du mal. Sans aucun doute le chef d’œuvre de Boulgakov et de la littérature Russe.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Une satire politique, sociale extraordinaire. En même temps qu'un récit philosophique: les problèmes existentiels des humains et leur rapport à la réalité, la vérité, la raison et la folie, etc... Un monument!
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
Un des romans phare de la littérature russe. Il était depuis longtemps dans ma bibliothèque. Une langue magnifique. Diaboliquement foisonnant.
Humour, Amour, Délire.
Un vertigineux délice.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
J'ai du acheté ce livre pour mes études. Je n'ai pas été déçu. Le roman est à la hauteur des plus grands romans fantastiques et satiriques. A travers le fantastique, l'auteur propose une satire de la société soviétique.
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
je recommande ce livre à tous les amoureux de Boulgakov. Ce livre est plein de charme, de surprise, de poésie, et son récit est si bien écrit qu'on est plongé dans les pages, que les images défilent entre les lignes.
les personnages sont intrigants et loufoques, marrants et attachants. Les scènes de fictions sont magnifiquement mêlées à la réalité.
si vous avez la chance d'avoir ce livre entre les mains, je vous souhaite de prendre autant de plaisir que moi à le lire !
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
On ne peut pas sortir indemne d'un tel chef d'oeuvre!

Ce roman est aussi génial qu'inclassable. C'est à la fois une satire de la société soviétique stalinienne qu'une réflexion très complexe sur la nature du bien et du mal. Le sujet traité est grave et pourtant, il est traité avec tellement d'humour et d'imagination. Le Diable est évoqué sous les traits de l'énigmatique Woland, et de plusieurs de ses acolytes, dont un énorme et sarcastique chat noir, qui sèment un désordre total dans les milieux intellectuels officiels de Moscou.
Rêves et réalité: la lutte intérieure à chacun entre le bien et le mal s'entremêlent sans cesse au fils de chapitres haletants. Et l'écriture est tellement agréable! A lire absolument.
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Le Maître Et Marguerite aura demandé 12 ans d’effort à son auteur. Mikhaïl Boulgakov entreprend la rédaction de son roman dès 1928. Il n’en verra pas la publication, qui n’aura lieu qu’un an après sa mort, au début des années ‘40.

Considéré comme une œuvre littéraire majeure de la période soviétique, Le Maître Et Marguerite mêle les époques, les genres et les thèmes en mettant en scène une large galerie de personnages très divers.

Les époques tout d’abord. L’action se déroule pour partie dans le Moscou de la première moitié du XXe siècle. Y apparaissent le Maître, un auteur désabusé, Marguerite, son amante, divers auteurs et membres de sociétés littéraires, comme le malchanceux Berlioz, mais aussi un certain Woland, accompagné de ses acolytes et dont on comprend rapidement qu’il n’est autre que le Malin lui-même. L’autre partie emmène le lecteur à l’époque de Ponce Pilate, alors procurateur de Jérusalem, au jour où il condamne à mort le Christ et d’autres brigands. Malgré l’intervalle de temps qui les sépare, les deux actions ne sont pas étrangères l’une à l’autre, loin s’en faut. Le Maître et Pilate vivent des tourments similaires, la ville, que ce soit Moscou ou Jérusalem, est engloutie de la même manière dans les ténèbres…

Le livre mêle ensuite les genres.
Lire la suite ›
1 commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
RAS. Colis arrivé dans les temps et en bon état. Rien à Signaler . . . . . . .
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique