• Tous les prix incluent la TVA.
En stock le 2 septembre 2016.
Commandez-le dès aujourd'hui.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Madrid insolite et secret... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par L'Encre à Palabre
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Envoi dans les 24 heures depuis la France. CC
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Madrid insolite et secrete Broché – 23 mai 2011


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 17,90
EUR 17,90 EUR 9,79
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations

Tourisme et Voyages: Guides, Atlas, Cartes Harry Potter et l'enfant maudit

click to open popover

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Madrid insolite et secrete
  • +
  • Une vie de pintade à Madrid
Prix total: EUR 25,00
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

COLONIA MADRID MODERNO

Quartier La Guindalera
Rues Cardenal Béluga, Roma, avenue Toreros, Cartagena, Francisco
Navacerrada, Campañar y Ruiz Perello
° Métro Ventas

Un voyage dans le temps

Une promenade dans les rues du quartier de La Guindalera, c'est un peu comme dans le temps un voyage dans le passé. Les maisons qui composent le quartier sont des maisons individuelles, dont certaines, comme celles qui se trouvent dans les rues Roma et Cardenal Béluga, sont de style néo-mudéjar. La construction complète de ce quartier dura au moins 25 ans, la première phase du projet datant de 1890. La troisième et dernière phase, de style moderniste (Art nouveau), fut réalisée en 1905 par l'architecte Valentin Roca Carbonell. L'initiative de ce projet, appelé Madrid Moderne, revient à l'architecte Julien Marin, mais à la suite de problèmes d'ordre légal, les travaux furent retardés pendant des années, provoquant ainsi un véritable mélange de styles architecturaux.
Les maisons sont regroupées en rangées. Celles de la première phase ont des tours circulaires de style néo-mudéjar, avec un petit jardin et une façade de briques et d'azulejos. Quant au reste, il n'y a aucun critère d'homogénéité, ce qui entraîna de nombreuses critiques qui relevèrent le mauvais goût du quartier et l'absence de planification. Cependant, un siècle plus tard, les maisons qui sont restées sur pied, comme celles de la calle Castelar, connue sous le nom de «calle de los Hotelitos» (rue des Petites-Villas), gardent un charme certain. Malheureusement, beaucoup d'entre elles ont dû céder à la forte pression immobilière.

«MADRID DESDE TORRES BLANÇAS»

L'immeuble «Torres Blancas» (avenida de America, 37 - Métro Avenida de America) a la particularité, outre son architecture originale, d'avoir servi pour la composition de la toile Madrid desde Torres Blancas (Madrid vu des Torres Blancas), qui fut vendue aux enchères en 2008 à plus d'un million et demi d'euros, faisant ainsi de son auteur, Antonio López, l'artiste espagnol vivant le plus coté. Dans ce tableau, Lapez immortalise les vues magnifiques de Madrid que les habitants des Torres Blancas peuvent contempler quotidiennement.
Si l'édifice est en réalité gris, on l'appelle «tours blanches», le projet initial ayant été de construire deux tours de marbre blanc. Le budget ne fut finalement pas bouclé et l'édifice ne fut pas achevé, malgré la volonté de Juan Huarte, entrepreneur et mécène espagnol qui souhaitait rompre avec les codes architecturaux de l'époque. En 1961, le projet fut proposé à l'architecte Javier Sáez de Oiza, qui créa un gratte-ciel de forme organique. L'édifice de 21 étages ressemble en effet à un arbre géant à la végétation luxuriante qui déborde des balcons le long du tronc, avec des terrasses circulaires à la cime de l'arbre.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile

Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?