The Magdalene Sisters a été ajouté à votre Panier

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 9,99
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : DVD_EN_STOCK
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

The Magdalene Sisters

Ce titre à prix réduit dans la promotion 2 DVD = le 3e offert*

4.6 étoiles sur 5 36 commentaires client

Prix : EUR 9,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Message promotionnel 2 DVD achetés = le 3e offert 2 Promotion(s)

Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
9 neufs à partir de EUR 6,99 3 d'occasion à partir de EUR 8,50

Ce titre est disponible dans les promotions suivantes:

2+1DVD
5DVD30

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • The Magdalene Sisters
  • +
  • Philomena
Prix total: EUR 18,04
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Geraldine McEwan, Anne-Marie Duff, Nora-Jane Noone, Dorothy Duffy, Eileen Walsh
  • Réalisateurs : Geraldine McEwan, Anne-Marie Duff, Nora-Jane Noone, Dorothy Duffy, Eileen Walsh
  • Format : Couleur, PAL
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Français (Dolby Digital 5.1)
  • Sous-titres : Français
  • Région : Région 2 (Ce DVD ne pourra probablement pas être visualisé en dehors de l'Europe. Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.).
  • Rapport de forme : 1.85:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : Wild Side Video
  • Date de sortie du DVD : 1 janvier 2012
  • Durée : 119 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5 36 commentaires client
  • ASIN: B006LNA62W
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 19.685 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?


Contenu additionnel

Filmographies
Liens Internet
1 Bande-annonce
Documentaire : "Les blanchisseuses de Magdalene" consacré à la détresse des femmes prisonnières de ces couvents (52')
Interview de Peter Mullan
Contenu DVD-Rom

Descriptions du produit

Description du produit

The Magdalene Sisters, 1 DVD, 119 minutes

Amazon.fr

Vol au-dessus d'un nid de coucou, version catholique. Révélé en France par son rôle dans My Name Is Joe de Ken Loach – rôle pour lequel il décroche le prix d'interprétation à Cannes en 1998 –, l'acteur Peter Mullan dénonce avec virulence le rôle joué par l'Église irlandaise dans l'enfermement, les sévices et l'exploitation subis par des jeunes filles pauvres, victimes de viol ou ayant eu un enfant hors mariage – un procédé qui a perduré jusqu'au début des années 1990 ! Situé en 1964, le récit se concentre sur trois d'entre elles ; dont le destin est scellé en quelques plans, lors d'un prologue exemplaire qui permet d'inscrire cette histoire édifiante dans un contexte général, celui de l'Irlande des années 60, engoncée dans son catholicisme exacerbé. Et qui n'épargne aucun des acteurs de la société – notamment le conservatisme des familles et l'aveuglement volontaire du voisinage. C'est d'ailleurs ce qui donne une force et une rage peu communes à cette charge, qui ne se limite pas à la seule dénonciation de l'institution religieuse. Et le film de nous placer du côté des prisonnières de ce système sadique qui, sous couvert de l'amour du prochain, punit, exploite et torture jusqu'à la folie. Un film dur, éprouvant, indélébile comme un fer rouge, admirablement interprété côté prisonnières comme côté religieuses, et qui a remporté le Lion d'or à Venise en 2002. À noter : une très belle bande originale aux effets parcimonieux que l'on doit à Craig Armstrong – Moulin-Rouge. --Sylvain Lefort --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Voir l'ensemble des Descriptions du produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: DVD
C'est l'histoire du couvent Marie-madeleine en Irlande. Trois jeunes femmes sont envoyer là-bas à cause de leur péché.

Margaret a été violé par son cousin. Rose a mit au monde un enfant sans etre marié. Et Bernadette est trop séduisante et aguicheuse. Ces trois jeunes femmes sont envoyé au couvent par leur propre famille, et doivent y rester jusqu'à la fin de leur vie.

Elles n'ont plus aucune identité dès lors qu'elles entrent dans ce couvent, mais elle perdent aussi toute dignité.

Un film dérangeant de vérité (c'est tiré d'une histoire vrai), on est captivé par ces trois superbes interprètes qui sont boulversante de simplicité.

Dès le début on est transporté en Irlande avec la surperbe chanson de Sean Mackin "The well below The valley", qui est tout simplement frissonnante.

De plus on ne sombre pas dans le misérabilisme, d’ailleurs on n’a pas forcément envie de pleurer lorsqu’on voit le film, nos premiers sentiments sont l’indignation, la colère allant parfois jusqu’au dégoût. De plus, le personnage principal, Margaret, à laquelle on s’identifie dès le début devant l’injustice à laquelle elle fait face, reste digne, généreuse et combative.

Sachez que le dernier couvent de ce genre n'a fermé qu'en 1996, comment ne pas etre indigné par le calvert de ces femmes jusqu'à il n'y a pas si longtemps.
2 commentaires 24 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Laure COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 10 juillet 2006
Format: DVD
C'est un film presque documentaire que nous offre Peter Mullan car il relate une histoire vraie, magnifiquement interprétée et filmée.

Des milliers de jeunes filles « fautives » ont connu ces couvents de blanchisseuses en Irlande, le dernier n'a fermé qu'en 1996. Beaucoup y sont mortes, victimes de violence et de malnutrition.

Margaret est violée par son cousin : c'est le déshonneur pour sa famille, vite il faut l'éloigner et l'enfermer à Magdalene. Rose est fille-mère et brutalement séparée de son bébé à la naissance, pour subir le même sort. Quant à Bernadette, elle est déjà orpheline, mais dans son institution, on la trouve un peu trop séduisante et aguicheuse : direction le couvent. Sous couvert de la religion catholique (d'une hypocrisie indicible !), ces jeunes filles doivent expier leurs péchés par la prière et le travail. Elles sont exploitées, travaillent dur et subissent un règlement et une discipline inhumains. Les soeurs sont sans pitié, violentes et cupides : les jeunes filles ne perçoivent aucun argent de leur travail. Malgré tout elles se soutiennent entre elles et quelques unes trouveront la force de s'évader, pour tenter de se reconstruire.

C'est un film grave, triste et beau à la fois. Un film qui rend hommage à ces femmes qui ont perdu leur jeunesse et parfois leur raison dans ces murs. C'est une critique de l'hypocrisie religieuse de l'époque. Et c'est bien ainsi.
Remarque sur ce commentaire 16 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD
Ce que je retiens de ce film, ce n'est pas l'horreur perpétrée par des représentants de l'Eglise Catholique, ces crimes étaient déjà dénoncés bien avant l'invention du cinéma. Par ailleurs, les institutions religieuses n'ont pas le monopole de la torture, même si elles s'y entendent bien, fortes de leur longue expérience dans ce domaine.
Je suis surtout horrifié par la surdité des premiers monstres, ceux qui vous livrent aux professionnels de la torture en prétendant que c'est "pour votre bien"; ceux qui vous envoient en enfer pour sauver la bonne réputation du groupe.

Les "proches", alourdis de leur identité communautaire, de leur ignorance souvent obstinée ou de leur pusillanimité, sont parfois à mettre au premier rang du cortège des monstres et c'est ce que Peter Mullan nous montre ici, volontairement ou non.
Remarque sur ce commentaire 6 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par albine MEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 18 novembre 2006
Format: DVD
C'est un film dur, émouvant, poignant; il relate des morceaux d'histoires vraies, que l'on ignore: en Irlande , des adolescentes, soit disant "pécheresses", sont enfermées dans les couvents de Marie Madeleine pour expier leurs fautes par le travail et la prière. Elles sont coupées du monde, exploitées, et soumises à une autorité "catholique" inhumaine et violente.

Le film nous rend compte de l'hypocrisie de la religion catholique il n'y a pas si longtemps encore... (le dernier couvent-prison a fermé en 1996)

A noter: Peter Mullan, le réalisateur, a engagé deux femmes qui ont véritablement fait l'expérience des couvents, une pensionnaire et une religieuse, pour veiller à l'authenticité du film.
Remarque sur ce commentaire 13 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: DVD Achat vérifié
Excellent film à valeur documentaire,sur l'hypocrisie sociale,le fanatisme religieux.Toute une société se voile la face et jette l'opprobre sur des innocentes incarcérées dans des couvents et traitées en esclaves.Le pire est de savoir que ce système a perduré jusqu'en 1996,ce qui est proprement surréaliste et inimaginable ! Evidemment,ce sont toujours les femmes qui sont en première ligne d'une répression anachronique,aveugle et cruelle.
Remarque sur ce commentaire 5 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?