EUR 27,00 + EUR 2,99 Livraison
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par TGL Harmattan.
EUR 27,00 + EUR 2,99 Livraison
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Magie et divination dans les cultures de l'Orient Broché – 1 juin 2010


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
EUR 27,00
EUR 27,00 EUR 38,00

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iOS et Android et facilitez vos achats sur smartphones et tablettes ! Découvrez les avantages de l'application Amazon.

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

DIVINATION ET MAGIE À L'ÉPOQUE AMORRITE, EN SYRIE

Jean-Marie DURAND Collège de France, EPHE IV, UMR 7192

Un premier fait s'impose : bien peu de textes dans un corpus aussi vaste et divers que celui des tablettes retrouvées à Mari concernent la magie alors que multiples et explicites sont ceux qui parlent de la divination'. Cette rareté textuelle concernant la «magie hostile» est d'ailleurs un trait constant de la documentation. A l'opposé, la divination a produit des textes d'une très grande minutie et dont l'observation s'attache au moindre détail, complaisamment et techniquement décrit.
Ce n'est pas que l'une embrasse un champ beaucoup plus vaste que l'autre. La santé est un thème de première importance, qui intéresse de façon naturelle autant la divination que la magie. Or, si la divination concernant ce sujet est bien présente dans notre documentation, la magie l'est beaucoup moins.
A Mari, le diagnostic de la maladie appartient au devin qui décrète «Main (= "action") de telle divinité», et ne va pas plus loin dans la recherche des causes de la maladie ; la thérapie est la réconciliation avec la divinité par le biais d'une offrande, ou plus généralement par l'accomplissement du culte. La maladie lui semble une affaire personnelle entre le dieu et le malade. D'une personne qui meurt d'une façon inattendue, on dit que cela se passe «sans que Dieu le veuille» ; d'une maladie qui dure, on n'énonce que la conduite humaine à tenir. On ne voit pas envisager d'accusation portée sur autrui. Un petit corpus d'incantations, pour la majeure part importées, constitue des adjuvants aux thérapies (dont on imagine l'existence) contre des maux physiques précis comme l'attaque du scorpion, le mal de tête, dont l'effet se passe de façon occulte à l'intérieur du corps : cela n'est qu'incarnation d'un mal sorti d'un lieu hostile où il faut le renvoyer, grâce à l'appui d'un dieu bienfaisant.
Dans la mesure où la maladie est à l'époque comprise comme une punition, il peut être intéressant pour le malade de savoir envers quel dieu il a péché ; mais, un ensorcelé ne pourrait, en revanche, qu'être un innocent qui n'a rien à se reprocher, si ce n'est d'avoir déplu à autrui. Or, il ne semble pas, pourtant, qu'à l'époque amorrite en Syrie on ait tenté d'abuser la divinité en plaidant l'innocence. On ne voit pas recourir à une accusation de magie pour expliquer la mort d'un roi ou d'un puissant : Yahdun-Lîm ou Samsî-Addu se sont «abandonnés eux-mêmes» avant d'être abandonnés par leur dieu ; le ministre Sammêtar subit son mal avec résignation ; une mort soudaine et spectaculaire comme celle du gouverneur Sumhu-rabi n'entraîne nul soupçon. En revanche la sorte d'épidémie qui emporte les enfants du cheikh Bahlu-gâyim font porter une suspicion de trafics illicites sur le père, ce que punit la divinité.

Présentation de l'éditeur

Ce volume est consacré au thème de la Divination et de la Magie, telles que ces deux activités sont illustrées dans un Orient assez vaste.
Cet ouvrage réunit des contributions qui vont, comme de coutume, de la Méditerranée jusqu'à la mer du Japon, et témoigne de la vitalité des études orientales générales en France...

Créée en 2008, la collection Cahiers de l'Institut du Proche-Orient ancien du Collège de France est dirigée par les professeurs Jean-Marie Durand (chaire d'Assyriologie) et Thomas Römer (chaire des Milieux bibliques) du Collège de France. Elle a pour objectif de publier les travaux collectifs de l'Institut du Proche-Orient ancien, et notamment les actes des colloques orientalistes annuels organisés conjointement au Collège de France par l'Institut du Proche-Orient ancien, la Société Asiatique et l'UMR 7192 du CNRS. Elle accueillera aussi des monographies produites par les chercheurs de l'Institut du Proche-Orient ancien et de l'UMR 7192.

Le premier volume des CIPOA est consacré à la publication des actes du colloque " Centre et périphérie : approches nouvelles des Orientalistes " qui s'est tenu les 31 mai et 1er juin 2006 au Collège de France. Il s'agissait de remettre en question, à travers des études de cas relatives au domaine asiatique, la pertinence méthodologique du modèle de représentation opposant un centre et sa périphérie. L'ensemble des communications du colloque a montré, chacune à sa manière, que, tout en validant en partie le modèle centre / périphérie, il était nécessaire de dépasser le caractère simpliste des représentations auxquelles il a souvent donné lieu. C'est ce dont rendent compte les actes de ces deux journées, qui rassemblent d'importantes contributions à la recherche historique, archéologique et linguistique, dans les domaines variés que constituent le Proche-Orient antique et médiéval, le monde indo-iranien, et l'Extrême-Orient.

DURAND (J.-M.) et JACQUET (A.) (ed.). Centre et périphérie : approches nouvelles des Orientalistes.
Actes du colloque organisé par l'Institut du Proche-Orient Ancien du Collège de France, la Société Asiatique et le CNRS (UMR 7192), les 31 mai et 1er juin 2006. Paris, 2009, in-8° br., 420 p.
CIPOA vol. I

Sommaire : Avant-propos - Programme du colloque - B. Lyonnet. Périphérie de la Mésopotamie à la période d'Uruk (4e millénaire) : le cas des régions du Caucase - C. Nicolle. Aux marges du Levant Sud : quelques considérations sur l'expansion "égyptienne" dans la seconde moitié du IVe millénaire - G. Chambon. "Centre et périphérie" dans les études sur le nombre et la mesure au Proche-Orient Ancien - H. Reculeau. L'implantation sédentaire dans la vallée de l'Euphrate à l'âge du bronze : un modèle centre/périphérie ? Le cas du royaume de Mari (Syrie) au XVIIIe av. n. è. - D. Bodi. La révolte des travailleurs en Mésopotamie et dans la Bible et la résolution du conflit par un retour à l'état antérieur (andurärum akkadien et d'rôr hébreu) - R. Laffitte. Le point sur l'origine mésopotamienne du signe du Bélier - D. Michaux-Colombot. Réflexions sur la diffusion et le sens de la rosette au Moyen-Orient Ancien - J. Gran-Aymerich. L'Etrurie orientalisante : à la périphérie du Proche-Orient et au centre de la Méditerranée - C. Jullien. Voyage au centre de l'Eglise syro-orientale - F. Jullien. Le couvent d'Abraham le Grand au coeur de la réforme du monachisme perse - J.-P. Mahé. A la conquête du centre : géographie et révélation dans le Caucase chrétien - J.-L. Bacqué-Grammont. Centres, périphéries et concaténations sur un thème du voyageur ottoman Evliyâ Çelebî - J.-C. C. Chabrier. Ethnomusicologie ou géomusicologie autour du Tigre - H. Tawa. Liban. Un centre lesté par sa périphérie - C. Balaÿ. Naissance du récit persan moderne, ou la conquête du centre par la périphérie - O. Moreau. Nouveaux regards sur les échelles de l'histoire ottomane au Maghreb - P.-S. Filliozat. La danse de Shiva : dispersion d'un mythe hindou dans les représentations figurées - A. Vergati. Centre et périphérie : organisation politique et religieuse des villes de la vallée de Kathmandu - J. Haudry. La place du feu dans le monde indo-iranien - E. Parlier-Renault. La représentation symbolique de l'Inde dans le temple, des Gupta aux Pallava - A. Montaut. Ergativité et classification des langues indo-aryennes : évolutions internes ou contacts externes - J.-N. Robert. "Des grains de millet au bord du monde". La hiérarchie des langues chez les lettrés bouddhistes japonais - F. Girard. Collèges jésuites dans le Japon des XVIe et XVIIe siècles - S. Mauclaire. Culture et «espace étatique" au Japon (VIIe-XIIIe siècle) - Résumés / Abstracts.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
Partagez votre opinion avec les autres clients

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?