• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 7 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Mahler : Symphonie n° 3 a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par zeedee-france
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Cet article sera envoyé depuis l'Allemagne, dans un délai de un à deux jours après la commande.
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 15,99

Mahler : Symphonie n° 3

4.8 étoiles sur 5 4 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
18 neufs à partir de EUR 12,42 7 d'occasion à partir de EUR 11,07
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Anne Sofie von Otter


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Mahler : Symphonie n° 3
  • +
  • Mahler : Symphonie n° 2 "Résurrection"
  • +
  • Malher : Symphonie n°5
Prix total: EUR 30,90
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Orchestre: Orchestre Philharmonique de Vienne
  • Chef d'orchestre: Pierre Boulez
  • Compositeur: Gustav Mahler
  • CD (1 janvier 2002)
  • Nombre de disques: 2
  • Label: Deutsche Grammophon
  • ASIN : B00008GQTR
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 35.493 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Symphonie n 3 - 3. comodo. scherzando. ohne hast - Anne Sofie Otter
  2. Symphonie n 3 - 1. kräftig. entscheiden - Pierre Boulez
  3. Symphonie n 3 - 2. tempo di minuetto. sehr mäßig - Pierre Boulez

Disque : 2

  1. Symphonie n 3 - 4. sehr langsam. misterioso: "o mensch! gib acht!" 'o mensch! gib acht' - Anne Sofie Otter
  2. Symphonie n 3 - 5. lustig im tempo und keck im ausdruck: "bimm bamm. es sungen drei engel" - Pierre Boulez
  3. Symphonie n 3 - 6. langsam. ruhevoll. empfunden - Gustav Mahler
  4. Symphonie n 3 - 4. sehr langsam. misterioso: "o mensch! gib acht!" 'o mensch! gib acht' - Anne Sofie Otter

Descriptions du produit

Descriptions du produit

BOULEZ PIERRE / WIENER P. O.

Amazon.fr

Le chef français poursuit l’intégrale des symphonies de Mahler avec un bonheur inégal. La Symphonie n° 3 fait heureusement partie des meilleurs jalons. La raison de cette réussite s’explique par la liberté des pupitres qui peuvent exprimer la richesse de leurs couleurs, notamment dans les vents. Peu d’orchestres de la scène internationale bénéficient de telles personnalités. L’ample respiration de la direction facilite la fluidité du climat ; elle se traduit dans les mouvements extrêmes par une dynamique et une cohésion impressionnantes. Cette démonstration de virtuosité ne nuit pas à la tension qui s’imprime jusque dans le finale par une montée progressive de l’intensité lyrique. Le timbre souple et émouvant d’Anne Sofie von Otter répond aux dialogues qui s’engagent avec les pupitres de bois de l’orchestre. Une vision profondément humaine. --Étienne Bertoli


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par jacqueslefataliste COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURS le 29 avril 2003
Format: CD Achat vérifié
Depuis plusieurs années, Boulez enregistre les Symphonies de Mahler pour DG. Ces enregistrements sont tous majeurs à mes yeux : ils proposent soit une vision mieux maîtrisée que la plupart des autres (la 6e Symphonie par exemple avec Vienne), soit une vision totalement nouvelle (la 4e par exemple avec Cleveland, d’une luminosité, d’une vivacité, inouïes). Cet enregistrement de la 3e Symphonie ne fait pas exception : jamais on n’avait entendu cette Symphonie jouée de façon aussi claire, aussi nette. Boulez ne se contente pas de nous faire entendre ce qu’il y a de moderne dans cette musique, il y trouve une joie, une limpidité, une sérénité aussi, extraordinaires. Le Philharmonique de Vienne joue de façon absolument transcendante : les cuivres, notamment, dans le premier mouvement ont un éclat, une précision, vraiment admirables. Et je ne parle pas des cordes dans le dernier mouvement ! Enfin, pour couronner le tout, c’est Anne-Sofie von Otter qui assure la partie chantée : sa voix décantée, claire, elle aussi, répond parfaitement aux choix du chef et aux sonorités de l’orchestre. A mettre tout en haut de la discographie, bien au-dessus des autres.
Remarque sur ce commentaire 35 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
De l'aveu même de P Boulez, celui ci n'est venu que tardivement à Mahler (presque à reculons) ; sa difficulté principale étant de comprendre Mahler(quelle modestie pour un des plus grands compositeurs et chef d'orchestre vivant ! ) Cela étant, comme tout ce que fait Boulez en direction d'orchestre, nous sommes confrontés ici à un monument de rigueur : cordes maitrisées, cuivres point trop étincelants, utilisation au cordeau de ce formidable instrument qu'est le Philarmonique de Vienne ! Et là, surprise ! Au lieu d'ôter un "supplément d'âme" par la précision de sa direction, Boulez offre ici à Mahler une interprétation qui regorge d'émotion ; les mouvements d'orchestre trouvent un "feeling" (pour récupérer une expression de jazzeux) à couper le souffle. Les chanteurs aussi sont probablement dirigés comme l'orchestre ce qui les empêche d'en trop faire ; c'est la 3ème la plus "équilibrée" qu'il m'ait été donné d'écouter, elle regorge pourtant de musicalité et d'émotion. A recommander donc.
1 commentaire 25 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Un des meilleurs enregistrements de cette symphonie : clarté, sobriété sont au rendez-vous comme toujours chez Boulez, mais cette pureté de cristal est habitée par l'émotion, et n'est pas simple froideur technique (vice auquel succombe parfois Boulez dans d'autres de ses enregistrements).
L'auditeur soucieux de découvrir les autres visages de l'oeuvre pourra aussi se tourner avec profit vers d'autres CD : celui, magistral, de Barbirolli, par exemple ou ceux de Bernstein.
Remarque sur ce commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Cette version de la 3ème est incontestablement digne du plus grand intérêt. Elle présente une formidable dynamique, et une sonorité d'orchestre tout à fait exceptionnelle. J'ai même entendu des instruments jusqu'alors ignorés, à se demander si Boulez en a rajouté...
On pourra juste regretter la médiocre performance de la mezzo, et quelques étirements du tempo dans le 6ème mouvement.
Malgré cela, cette version du chef d'oeuvre est à découvrir absolument, elle est en quelque sorte révolutionnaire.
Remarque sur ce commentaire 9 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x98e72e70) étoiles sur 5 20 commentaires
22 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x986f94e0) étoiles sur 5 Works suprisingly well 25 juillet 2003
Par brainowner - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This performance of Mahler 3 is indeed strangely serene. And I must say, after listening to it for a month or so, that it works incredibly well. I find the music even more convincing played in this way than in the more 'emotional' style that one normally associates with Mahler. If you know for sure that you want that, go with Bernstein. I think, however, that you would be missing something. In Boulez' treatment the music sounds so much more 'objective' and 'inevitable' that I at least am more swept away in believing that we are really hearing 'the mountains', 'the flowers', 'the animals in the forest', 'man', 'the angels', and 'love'.
On top of that, the sound is fantastic, and so is Anne Sofie von Otter's singing.
25 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x986f9534) étoiles sur 5 A Great Interpretation 3 novembre 2003
Par Music Expert - Publié sur Amazon.com
Format: CD
I really don't understand why so many complain every time a new version of a Mahler symphony comes out that it isn't "correct" in one way or another. Yes, some are admittedly better than others, and I rather not listen to one played by a second (or less) tier ensemble. But to criticize this performance of Maestro Boulez and the Vienna Philharmonic negatively is not warranted. I can understand how some might not be in love with Boulez's interpretation; we all have our preferences on how Mahler should be played. But I think this 2 CD set is wonderful. There are three reasons for this:
First is the playing of the VPO, which is first-rate, and this is a major, major understatement. I sympathize with those who disagree with the VPO's membership bias. Misogyny has no place in this day and age, and it is surprising to see a major institution in the Western World thrive despite of this. Although, they have made progress in this area of late (though not as much as one would hope for). Nevertheless, they are second to none in their playing ability. The horns are especially powerful and controlled.
Second, is Pierre Boulez. Like him or not, he does have a style of his own when it comes to Mahler. Sometimes he succeeds (his version of the Ninth I enjoy very much), and sometimes disappointments (his Seventh, in my opinion, is not worth listening to). Yet his interpretive choices are just that - choices. And avoiding the generic "internationalization" of a piece of music as grand as this is admirable, and most likely very difficult. A simple reading with an orchestra as talented as the Vienna would be an easy way out, and Boulez avoids this by injecting some of his own voice, as it were, into the proceedings. Perhaps it sounds less dark than others because there is more apparent detail, but debating whether this piece should sound more cheerful or sorrowful could be analyzed section by section, measure by measure. This could take much more than the 1,000 words we've been allotted in this forum.
Lastly, is the sound quality -- which is incredible (and available as an SACD). I admit this version isn't Leonard Bernstein's, and for an education on how breathtaking a Mahler symphony can be played, one should not miss out on his tour de force. Also, there are certainly other versions worth seeking out. But NONE of them have sonics as superb as this DG release, especially when heard on a high quality sound system.
16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x986f996c) étoiles sur 5 Over-powering 5 décembre 2003
Par D. Schultz - Publié sur Amazon.com
Format: CD
In a word - astonishing. Mahler's massive symphony, in which he tries to 'construct the world,' is conducted by Boulez and played by the VPO with all the pomp and expanse Mahler envisioned as he wrote it. The recording, of course DG, is superb. I have listened to all recordings of this symphony and this is the best by far (Abbado's latest comes in a close second though). You'd never know Boulez was the "arch Modernist" listening to this recording; Boulez rips and pulls you out of the wet and muddy Spring soil like a flower among rocks and thorns - one almost levitates as he listens (if one listens closely) - the music just lifts you with its booming echoes and reverbs. This is a great CD every Mahler fanatic (and what follower of Mahler is not a fanatic? He's one of those personalities...) must have and listen to with the intensity that the Master used in composing it.
38 internautes sur 47 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x986f9d38) étoiles sur 5 Mahler on Prozac 14 mars 2003
Par J. C. Woods - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Actually, I am not clear what treatment Dr. Boulez has submitted our favorite neurotic, angst-ridden composer to, but it seems to have worked. All the convulsions in the usually turbulent first movement seem to have disappeared. Even the flugelhorn solo in the 3rd movement sounds cheerful. I have never heard this symphony played this way before, so comparatively serene. This is not a normal Mahler 3rd by any means. If you want the usual stuff, go with Bernstein or Litton, both of them interpretations of the 3rd with no surprises and much merit. This one I suspect will become very controversial with modernists singing "huzzah" and romantics looking for chez Boulez so they can burn it down. What a shame, especially since Anne Sofie von Otter sings her little swedish socks of in the fourth and fifth movements. If you have heard this Symphony any number of times or have several versions of it, you might like to have this one also. But if you can afford only one CD of this symphony, this is not the one to have.
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x986f9e1c) étoiles sur 5 not my favorite, but still near the top 16 décembre 2006
Par Amazon Customer - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Forget words like "neurotic", "angst-ridden", "convulsions". This is still music, not psycho-analysis. The Mahler 3rd happens to be a very long symphony; well over 90 minutes of very concentrated music. Therefore, the flow of any performance is of great importantce here. In short, the middle movements musn't die! Boulez delivers the goods, intact. I find Anne von Otter to be a bit of a mis-cast, but she makes for a refreshing change - far lighter sounding than usual. What's interesting in the short "bim-bam" choral movement (fifth movement), is that Boulez adds a line for the upper brass towards the end of it that I've never heard on any other performance (trumpets and horns in unison). I also can't find any reference to it in any of the printed scores that I've come across. If it's something that Boulez invented on his own, I must say, it does contribute in a fairly positive way. Back in the half-hour long first movement, Riccardo Chailly - among others - captures more of the wide dynamic range and kaleidescopic color of this colossal musical happening. But Boulez hardly puts a foot wrong anyplace, keeping the overall flow a priority. He also has one of the stronger recorded trombone solos on his side as well; played by a trombonist stolen from the London Symphony, no less! This is hardly lightweight or "prozac" music making. In the third movement, Boulez keeps the tempi flowing along during the long cadence points that conclude the two "posthorn" solos (offstage trumpet). Compare this to the MTT/SFSO Mahler third, where Tilson Thomas stetches those cadence points almost to a standstill (it's so boring!). With MTT, you almost can't tell that the horns (onstage) and solo trumpet (offstage) are playing in rhythmic counterpoint to each other. Are you getting the point, folks? . . . flow, people, flow - go with the flow!!

Now, all this flowing would be meaningless if it weren't for one very, VERY important detail. That detail (envelope, please), is the climax of the long brass chorale towards the end of the final movement - the point leading up to, and at, the very last cymbal crash. Here, Boulez gets a lot of strength and lung power from his trombone section - not always one of the great features of the Vienna Phil. (usually it's the horns who steal the show). In fact, Boulez is better at this climactic spot than Chailly is. Conversely, Chailly is pretty much better than anybody in the symphony's concluding series of long chords, accompanied by the two sets of timpani. Overall, I like the Chailly even better, which has the advantage of Decca's richer sound, as well as the Concertgebouw's outstanding woodwinds and thoroughly modern percussion section. But I could also very easily live with the Boulez - by far the best recording of the third that the Vienna Phil. has made to date. This is also available in an SACD/CD hybrid, which would mean a DSD upgrade for you folks with plain, old CD players.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?