• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par thebookcommunity_fr.
EUR 14,65 + EUR 2,49 Livraison
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par momox fr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: En Stock.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 21,87
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : Smaller World Future FR
Ajouter au panier
EUR 22,74
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : sellerfellafr
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Mahler : Symphonie n° 4 - 5 Lieder CD, Import

5.0 étoiles sur 5 5 commentaires client

4 neufs à partir de EUR 14,65 8 d'occasion à partir de EUR 4,33
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Otto Klemperer


Détails sur le produit

  • Interprète: Elisabeth Schwarzkopf, Christa Ludwig
  • Chef d'orchestre: Otto Klemperer
  • Compositeur: Gustav Mahler
  • CD (8 juin 1999)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : CD, Import
  • Label: EMI Angel
  • ASIN : B00000J28Q
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5 5 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 156.008 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Symphony No. 4 In G: I. Heiter, bedächtig. Nicht eilen
  2. Symphony No. 4 In G: II. In gemächlicher Bewegung. Ohne Hast
  3. Symphony No. 4 In G: III. Ruhevoll
  4. Symphony No. 4 In G: IV. Sehr behaglich
  5. Lieder: Ich bin der Welt abhanden gekommen (Rückertlieder)
  6. Lieder: Um Mitternacht (Rückertlieder)
  7. Lieder: Das irdische Leben (Des Knaben Wunderhorn)
  8. Lieder: Ich Atmet' einen linden Duft (Rückertlieder)
  9. Lieder: Wo die schönen Trompeten bläsen (Des Knaben Wunderhorn)

Descriptions du produit

SCHWARZKOPF / KLEMPERER / PHIL

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 5 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Il est toujours très intéressant d’entendre Mahler interprété par Klemperer : l’ami et élève a laissé des enregistrements stéréophoniques qui rendent justice à la polyphonie si complexe, si tourmentée du maître. La première écoute laissera l’auditeur stupéfait : Klemperer rend parfaitement l’atmosphère à la fois onirique et enfantine de la symphonie. Le premier mouvement est irrésistible, tant Klemperer rend l’enfant présent, avec ses grelots et ses clochettes... On a peine à s’imaginer le grand homme, brisé par la paralysie et la vieillesse, diriger ces frémissements de hochets...
Le second mouvement passe avec naturel de la mélancolie à la gaieté, et forme malgré tout un ensemble très homogène, qui n’en est que plus poignant encore. On sent combien Klemperer maîtrise sa partition de bout en bout, attentif aux détails sans jamais perdre de vue l’ensemble de la partition.
Le troisième mouvement touche au sublîme. Loin de tout sentimentalisme excessif, Klemperer construit un superbe adagio (moins connu, pour ne pas dire galvaudé, que celui de la 5e symphonie) particulièrement prenant, mais sans aucun débordement, plein de calme et de sérénité mélancolique. Ruhevoll, en somme ce que voulait Mahler.
Le final pour soliste met en avant la complicité du chef et de l’interprète, et retrouve l’atmosphère onirique du premier mouvement.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 23 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 27 novembre 2011
Format: CD Achat vérifié
Je découvre avec étonnement ce commentaire sur une page qu'il ne concerne pas. Je l'ai écrit à propos de ce Mahler: Symphony No. 4 [Hybrid SACD] l'enregistrement de concert de Bernard Haitink publié par RCO Live. Si vous le lisez sur une page web consacrée à un autre produit, ce commentaire ne porte pas sur ce produit et n'a pas été publié de mon fait sur cette page.

Encore Haitink dans une symphonie de Mahler. Après une intégrale réalisée dans les années 1960 et la première moitié des années 1970 avec l'Orchestre du Concertgebouw, Philips faisait refaire certaines œuvres à la fin des années 1970 et au début des années 1980, puis gravait les symphonies n° 1 à 7 avec les Berliner Philharmoniker, et publiait une série de captations de concert (les Matinées de Noël de l'orchestre). Depuis une dizaine d'années, les orchestres de niveau international qui ont créé leur propre label profitent de la liberté de Haitink pour se constituer un catalogue mahlérien avec un chef reconnu dans ce répertoire. Parmi eux... l'Orchestre du Concertgebouw, qui publie donc sa quatrième Quatrième avec Haitink, qui est aussi la sixième du chef en comptant les deux versions berlinoises, puisque la vidéo avec le Philharmonique de Berlin ne provient pas de la même exécution que la version audio.
Tout cela pour dire qu'il ne serait pas très sérieux d'affirmer que chacun de ces disques, sans exception, est indispensable.
Lire la suite ›
1 commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 15 mars 2008
Format: CD Achat vérifié
La IV° Symphonie de Mahler faisait partie du tout premier concert dirigé par Otto Klemperer, à Hambourg en 1912.
Un demi-siècle plus tard, il enregistra pour EMI cette célèbre version au Kingsway Hall de Londres avec le Philharmonia, en avril 1961.
Comparés à une précédente interprétation captée le 10 novembre 1955 au Concertgebouw d'Amsterdam, les tempi se sont encore alentis (hormis le « Ruhevoll ») et accréditent l'idée que le vénérable chef allemand dirigeait plus lentement qu'au début de sa carrière.

Les mentions « nicht eilen » et « ohne Hast » de la partition se traduisent ici par une prudence rythmique permettant une articulation méthodique des richesses contrapuntiques du « Bedächtig » et du scherzo, valorisées dans leur clarté polyphonique, mais s'accompagne hélas d'une certaine impavidité qui assèche le sentiment et la ligne mélodique.

Heureusement, les superbes sonorités de l'orchestre anglais viennent agrémenter cet austère canevas, racheté par un « Ruhevoll » intense et généreux (quel hautbois !), dont l'élan divinement spontané nous élève à de bouleversants sommets en tissant un écheveau magique tel que la baguette de Klemperer en avait gardé le secret.
Après cet envol qui nous emmène de l'autre côté des grilles paradisiaques, la voix corsée d'Elizabeth Schwarzkopf pourrait paraître rien moins que sophistiquée pour chanter l'innocence du Lied final. Mais son éloquence narrative captive l'attention.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?