• Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Mahler : Symphonie n°2 'R... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Très bon | Détails
Vendu par worldofbooksfr
État: D'occasion: Très bon
Commentaire: Votre article a déjà été utilisé mais il sera malgré tout en très bon état. Le disque se lira parfaitement, sans interruption mais il pourrait y avoir quelques signes d'usure sur le boîtier, la jaquette ou le livret.
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 14,94
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : westworld-
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Mahler : Symphonie n°2 'Résurrection'

4.5 étoiles sur 5 4 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
19 neufs à partir de EUR 5,11 11 d'occasion à partir de EUR 2,55
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Gustav Mahler


Détails sur le produit

  • CD (27 avril 2000)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Parlophone
  • ASIN : B00004HYS1
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5 4 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 96.285 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Symphony no 2 in c minor 'résurrection' 2000 remas - Philharmonia Orchestra
  2. Symphony no 2 in c minorc mollen ut mineur resu - Philharmonia Orchestra
  3. Symphony no 2 in c minorc mollen ut mineur resu - Philharmonia Orchestra
  4. Symphony no 2 in c minorc mollen ut mineur resu - Philharmonia Orchestra
  5. Symphony no 2 in c minorc mollen ut mineur resu - Philharmonia Orchestra
  6. Symphony no 2 in c minorc mollen ut mineur resu - Philharmonia Orchestra
  7. Symphony no 2 in c minorc mollen ut mineur resu - Philharmonia Orchestra
  8. Symphony no 2 in c minor 'résurrection' 2000 remas - Philharmonia Orchestra
  9. Symphony no 2 in c minorc mollen ut mineur resu - Philharmonia Orchestra
  10. Symphony no 2 in c minorc mollen ut mineur resu - Philharmonia Orchestra
  11. Symphony no 2 in c minorc mollen ut mineur resu - Philharmonia Orchestra
  12. Symphony no 2 in c minorc mollen ut mineur resu - Philharmonia Orchestra
  13. Symphony no 2 in c minor 'résurrection' 2000 remas - Otto Klemperer
  14. Symphony no 2 in c minor 'résurrection' 2000 remas - Otto Klemperer
  15. Symphony no 2 in c minor 'résurrection' 2000 remas - Otto Klemperer
  16. Symphony no 2 in c minor 'résurrection' 2000 remas - Otto Klemperer
  17. Symphony no 2 in c minor 'résurrection' 2000 remas - Otto Klemperer
  18. Symphony no 2 in c minor 'résurrection' 2000 remas - Otto Klemperer
  19. Symphony no 2 in c minor 'résurrection' 2000 remas - Otto Klemperer
  20. Symphony no 2 in c minor 'résurrection' 2000 remas - Otto Klemperer
  21. Symphony no 2 in c minor 'résurrection' 2000 remas - Otto Klemperer
  22. Symphony no 2 in c minor 'résurrection' 2000 remas - Otto Klemperer

Descriptions du produit

MAHLER : SYMPHONIE N°2 'RÉSURRECTION'


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Voir les 4 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD
Comme la plupart des créations de Mahler, la symphonie "Résurrection" illustre l'inquiétude de l'homme face au sens de la vie, oscillant entre l'abattement moral, le sentiment de l'absurde, et la foi en un pouvoir rédempteur.

Cette oeuvre nécessite des effectifs gigantesques : grand orchestre symphonique avec groupe de cuivres à distance, deux solistes vocaux, orgue et choeur !

La composition s'étala sur six années.

L'allegro maestoso initial provient d'une partition intitulée "Totenfeier" (rites funéraires) esquissée dès 1888. Il s'agit moins d'une marche funèbre que d'une méditation qui tente de trouver une signification aux tourments existentiels.

L'andante moderato est un gracieux menuet d'humeur viennoise, évoquant des moments heureux, dissipés par un épisode plus sombre, avant que le thème insouciant ne revienne en pizzicato.

Le célèbre "In ruhig fliessender Bewegung" est un scherzo qui relate la scène biblique de Saint Antoine de Padoue prêchant aux poissons, que Mahler avait déjà illustrée dans son "Knaben Wunderhorn" d'après des textes de Von Arnim. Mêlant exaltation religisuese et ironie grinçante, dans le style des danses macabres du Moyen-Âge, le vain sermon s'exaspère de la frivolité des penchants humains.

Chantée par une alto, le "Urlicht" (lumière originelle) provient du même recueil et évoque une aspiration à la béatitude.
Lire la suite ›
1 commentaire 12 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Pour parler de cette interprétation, que je connais d'après le coffret EMI, je l'ai comparée avec celle du 12 juillet 1951 avec le Concertgebouw, Kathleen Ferrier et Jo Vincent, de dix ans plus ancienne, et aussi avec celle de Bruno Walter avec le Columbia Symphony Orchestra.

Il existe des ressemblances, malgré le tempo, rapide en 1951, lent en 1961-62, entre les deux versions de Klemperer, surtout par opposition à la vision si pacifique de Bruno Walter. Dans les deux cas, Klemperer se révèle anti-sentimental et de façon générale ennemi de tout ce qui est charme, de tout ce qui est danse, de tout ce qui est pittoresque, donc de tout ce qui peut rendre la musique de Mahler séduisante au premier degré (est-ce à cause de ces choix que les deux premiers mouvements de la Quatrième Symphonie passent un peu à côté de l'œuvre ? probablement).

S'il y avait quelque chose d'amorti, d'éteint, de privé d'événements musicaux dans la première moitié de la Quatrième de 1961, il n'y a rien à craindre de semblable pour la Deuxième Symphonie enregistrée en 1961 et 1962. Le Totenfeier, devenu l'Allegro maestoso initial, est puissant, contrasté, rythmé; son tempo est d'ailleurs dans la moyenne, tout en étant plus lent que dix ans auparavant. L'interprétation de toute la symphonie est globalement une grande réussite.

Dans les deuxième et troisième mouvements, Klemperer reste fidèle à ses options habituelles.
Lire la suite ›
4 commentaires 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par earthlingonfire TOP 500 COMMENTATEURSMEMBRE DU CLUB DES TESTEURS le 12 mai 2016
Format: CD
La deuxième symphonie jouée en concert en 1951 par l'Orchestre du Concertgebouw avec Kathleen Ferrier et Jo Vincent sous la direction d'Otto Klemperer (Decca) fut mon premier disque de Mahler, mon premier disque de l'Orchestre du Concertgebouw et mon premier disque d'Otto Klemperer, ce qui a sans doute irrémédiablement influencé ma perception des autres enregistrements de cet ouvrage. Là où à Amsterdam on n'entend pas des instruments de musique mais des événements sonores de l'univers, à Londres on entend bien des instrumentistes lire une partition et suivre la direction d'un chef d'orchestre. Tout est net, objectif, voire prosaïque. La plage dynamique semble resserrée, les contrastes réduits : il n'y a pas beaucoup plus d'ampleur dans un tutti fortissimo que dans un solo de flûte, ni à l'inverse plus d'intimité dans le second que dans le premier. Ce n'est pas seulement le fait du chef mais aussi de l'orchestre qui ne peut en aucun cas se prévaloir de la couleur, et encore moins de l'unité sonore, des meilleures formations permanentes, et reste très londonien de ton (que dire du chœur !). Bref, l'exaltation ne se fait pas dans l'instant mais est donnée in fine en récompense, une fois que l'on peut se retourner sur le chemin parcouru et l'appréhender dans son ensemble. Malgré la différence entre les deux enregistrements, un point commun subsiste : Klemperer fait partie des rares chefs à boucler le sujet en moins de quatre-vingt minutes, signe de son dédain pour les beautés de détail.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x88d8d168) étoiles sur 5 3 commentaires
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x8b153d4c) étoiles sur 5 The Introduction of Mahler to Many of Us 14 novembre 2012
Par Grady Harp - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Remembering discoveries in music is often a game of pleasure among music lovers. Inevitably the symphonies of Gustav Mahler are the focal point of such discussions for though Mahler's career crossed the 19th into the 20th century, the devotion to his output, at least in the United States, awaited the arrival of Leonard Bernstein. As far as recordings that made the greatest impact on neoMahlerites probably this recording by Otto Klemperer gets the most votes.

It is interesting to note that the first American recording of a complete Mahler symphony did not occur until 1935! (Eugene Ormandy recorded Mahler's Second Symphony with the Minneapolis Symphony Orchestra on January 6, 1935. This was only the second recording of Mahler's Second Symphony in the world, and the first recording in the United States of a complete Mahler symphony). Though Mahler died before the age of recordings the three conductors most closely associated with Mahler's own interpretations of his music were Bruno Walter (1876-1962), Otto Klemperer (1885-1973), and Willem Mengelberg (1871-1951). All three men knew Mahler, and all three championed his music. Walter worked as Mahler's assistant during two separate periods, in Hamburg and in Vienna. During quiet moments, they discussed Mahler's works as he played portions of them on the piano. Walter also gave the world premiers of Mahler's Das Lied von der Erde (1911) and his Ninth Symphony (1912)--his last two works, and ones he never heard performed. Mahler also befriended Klemperer, and two of Klemperer's early conducting posts were obtained through Mahler's efforts. Mengelberg was conductor of the Amsterdam Concertgebouw Orchestra for fifty years (1895-1945), and during that time held several festivals at which all of Mahler's works were performed. He also invited Mahler to Amsterdam to conduct his works, and annotated his personal copies of the scores, noting how Mahler interpreted them. Mengelberg conducted the Vienna Philharmonic in some of Mahler's works in 1917. These performances received rave reviews, and Alma Mahler, Mahler's widow, gave him some of Mahler's personal scores in gratitude for his marvelous performances.

This recording of Mahler's "Resurrection" symphony dates from late 1961 and early 1962 with Klemperer conducting the one piece of symphonic literature to which he publicly credited his most personal attachment. From 1905, when the 20 year old Klemperer conducted the offstage brass in a performance led by Oskar Fried (attended by Mahler and pronounced "very good") to 1907, when he created his own piano reduction of the score, the work was clearly in the forefront of his mind. Mahler himself aided Klemperer in attaining his first professional appointments, in Prague (1907) and Hamburg (1910). It was the "Resurrection" symphony which Klemperer consistently programmed, recording it for Vox just ten years prior to this performance. It was this hybrid of arch-Romanticism, drama, and religious/philosophical yearning that Klemperer remained devoted to for the entire length of his professional career. Perhaps it is this quality--devotion--that has magnetized listeners with this performance ever since its issue by EMI/Angel in 1963.

The forces involved here are the Philharmonia Orchestra and Chorus with soloists Hilde Rössl-Majdan, mezzo-soprano and Elisabeth Schwarzkopf, soprano. Klemperer's tempi bend on the slow side but his overview of the symphony never falters. This is heart on the sleeve playing and singing and the impact is emotionally charged. It is a spectacular performance and fortunately the 1963 issue was digitally remastered in 1989 so the sound is full and beautifully balanced from orchestra and chorus to soloists. It emerges from the earth and with that experience many music lovers fell in love with Mahler. It remains a treasure even in presence of the large number of recordings available today. Grady Harp, November 12
HASH(0x8b153ea8) étoiles sur 5 Not only is Mahler at his best, but Elisabeth Schwarzkopf sings at her most exquisite 14 août 2015
Par Victoria Lee - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
This recording will move you, guaranteed. Not only is Mahler at his best, but Elisabeth Schwarzkopf sings at her most exquisite.
0 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x8827dd14) étoiles sur 5 Four Stars 8 septembre 2015
Par Terry - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
OK
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?