Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.

Prix Kindle : EUR 8,99
TVA incluse

Ces promotions seront appliquées à cet article :

Certaines promotions sont cumulables avec d'autres offres promotionnelles, d'autres non. Pour en savoir plus, veuillez vous référer aux conditions générales de ces promotions.

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

La Maison atlantique par [BESSON, Philippe]
Publicité sur l'appli Kindle

La Maison atlantique Format Kindle

3.5 étoiles sur 5 48 commentaires client

Voir les 4 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
EUR 8,99

Longueur : 234 pages Composition améliorée: Activé Page Flip: Activé

Description du produit

Présentation de l'éditeur

" J'ai souvent repensé à la mise en place du piège qui allait se refermer sur nous. À cet étrange ballet à quatre, dans lequel parfois s'immisçait un étranger. À ces va-et-vient d'une maison à l'autre, du jardin à la chambre, de la fraîcheur de la véranda à la chaleur de la plage ; ces déplacements infimes que nous accomplissions et qui tissaient à leur manière une toile où nous allions nous empêtrer. À cette langueur de juillet, lorsqu'on succombe à la paresse et que le désir s'insinue. À ces abandons progressifs : de la morale, du discernement, du sens commun.
Nous aurions pu facilement tout empêcher mais aucun d'entre nous n'a pris la décision d'arrêter la machine folle. Aucun d'entre nous n'y a songé. "
Philippe Besson, auteur de L'Arrière-saison et de De là, on voit la mer, nous livre un roman tout en nuances et en violence contenue, une tragédie moderne dissimulée sous les apparences d'un innocent marivaudage, le récit d'une vengeance qui doit s'accomplir.



Biographie de l'auteur

Depuis Son frère,publié en 2001 et adapté dans la foulée par le réalisateur Patrice Chéreau, Philippe Besson, auteur d'une douzaine de romans dont L'Arrière-saison, Une bonne raison de se tueret De là, on voit la mer,est devenu un des auteurs incontournables de sa génération. Il a par ailleurs écrit le scénario de Mourir d'aimer(2009), interprété par Muriel Robin, de La Mauvaise rencontre (2010) avec Jeanne Moreau et de Nos retrouvailles(2012) avec Fanny Ardant. Après La Maison atlantique, il signe son nouveau roman, Vivre vite, aux éditions Julliard.


Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 1325 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 234 pages
  • Editeur : Julliard (8 janvier 2014)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00HQTUBES
  • Word Wise: Non activé
  • Lecteur d’écran : Pris en charge
  • Composition améliorée: Activé
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5 48 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°39.564 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  • Voulez-vous nous parler de prix plus bas?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

click to open popover

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Format Kindle Achat vérifié
Une histoire et une écriture limpide comme toujours chez Besson. Des phrases courtes et ciselées. Un style assurément. Pour le plaisir de lire.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Philippe Besson nous livre une ébauche d'histoire sur un jeune homme orphelin centré sur sa petite personne. L'auteur tente de nous tenir en haleine en nous promettant une chute vertigineuse forcement décevante.
Pourtant la jeunesse et le deuil sont des thèmes qui lui ont permis de produire ses plus grands romans (en l'absence des hommes, son frère, "de bonne raison de se tuer" mais celui ci n'est de toute évidence pas travaillé. Éditeur trop pressant ? Paresse?
Pourquoi Philippe Besson ne tenterait pas le recueil de nouvelle plutôt que d’allonger la sauce pour sortir un nouveau livre chaque année.
Quand deux livres sur trois sont mauvais je commence à me fâcher et je finirais par n'en ouvrir aucun. Son chef d'oeuvre est déjà écris et il va peut être falloir se dire adieu.
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Intrigue quasi inexistante(un adolescent se venge de son père trop distant en dénonçant la liaison amoureuse que ce dernier entretient avec une femme mariée) style relâché, clichés, et pour pimenter le tout ( sans aucun, mais alors vraiment aucun intérêt pour l'histoire elle-même) LA petite anecdote homosexuelle indispensable désormais dans tout roman ou film qui se veut à la mode. Comment, mais comment un éditeur peut-il publier un pareil navet??? C'est effarant!
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché Achat vérifié
Bien écrit mais sans surprise. Une vengeance d’adolescent dont l’issue fatale est prévisible. Des chapitres très courts pour donner de l’énergie à une histoire somme toute banale. Un roman de vacances qu’on oubliera très vite. Lu en deux heures!
1 commentaire 8 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Pour moi BESSON , c'est l'insolent chroniqueur du Point : dernier avatar du stalinisme germanopratin.....
Géant balkanique bon vivant et adorateur du Q bridé.......
là, il nous délivre un bouquin d'une médiocrité exemplaire.......... dans un style alerte et intelligent....
Lui qui dégoise à tour de bras dans ses chroniques et me tire toujours un gros éclat de rire .........
nous propose une histoire convenue et conformiste.....celle d'un salaud de père et d'un bon fils......inverti (l'air du temps, certainement)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
Je ne connaissais pas encore l'auteur ; je l'ai vu dans une émission de télévision et j'ai lu une critique de son roman dans un magazine : ce qui m'a donné envie d' acheter le livre.
Le style est très agréable ; le thème du récit est très intéressant mais il n'y a guère de suspense : on sait tout de suite que cette histoire va finir en drame (répété plusieurs fois, presque depuis le début, par le narrateur)
C'est un petit roman qui se lit très bien et très vite ; un petit roman pour la plage;
Remarque sur ce commentaire 4 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
En lisant La maison atlantique, j'ai eu l'impression de lire une autre version de Bonjour Tristesse de Françoise Sagan. c'est écrit de la même façon, un texte très vif, des dialogues qui fusent. Une prose incroyable! quel talent d'écriture!
Bonjour Tristesse, c'est la Côte d'Azur, une jeune fille de 18 ans pendant les vacances d'été qui va découvrir l'amour, ses relations avec son père - veuf - qui va rencontrer une femme qui va tout bouleverser.
La maison Atlantique, c'est la Côte Atlantique, un jeune homme de 18 ans pendant ses vacances d'été qui va découvrir l'amour (homosexuel alors qu'il a connu des relations hétérosexuelles), ses relations difficiles avec un père -veuf- et absent pendant toute sa vie et qui va rencontrer une femme (en couple) qui va tout bouleverser.
On sait, on sent qu'un drame va arriver, on est sous tension pendant les 150 pages!
C'est admirablement écrit; les chapitres s'enchainent s'en qu'on s'en rende compte.
Un livre que je conseille vivement!
Remarque sur ce commentaire 3 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Ce qui est embêtant, avec un auteur qui a réussi un formidable premier roman, c'est qu'on a de fortes chances (si j'ose dire) d'être déçu par les suivants. La Maison Atlantique est l'exemple malheureux de ces petits romans français nombrilistes dont l'action se situe dans un milieu bourgeois friqué que l'auteur constelle de clichés.. L'analyse psychologique y est d'une minceur anorexique, le style aussi pauvre que l'intérêt que suscite le jeune héros, les situations et les dialogues sont convenus, voire grotesques (la scène du premier repas avec les voisins est d'une platitude qui confine à la bêtise; mais le summum du genre "bobo cheap" est atteint avec l'énumération des voyages de noces effectués par les parents du narrateur qui semblent tirés des meilleures brochures de voyages du XVIème arrondissement: Le Cap, New York, Buenos Aires, Le Gange... sans oublier Saint Petersbourg et la promenade ridicule sur le Neva gelée). La fin "tragique" que Philippe Besson nous annonce dès le début du roman est amenée à la manière des feuilletons publiés naguère dans les quotidiens pour tenir en haleine le lecteur, mais ici, le procédé tient davantage de l'imposture littéraire que du suspense
Où est donc passé le Philippe Besson de En l'Absence des Hommes et de Un Garçon d'Italie ? L'originalité, l'écriture belle et personnelle, les situations et les personnages captivants de ces deux romans semblent avoir sombré dans un courant aujourd'hui tari. Le pauvre lecteur de La Maison Atlantique n'a plus qu'à courir au canot de sauvetage !
Remarque sur ce commentaire 2 personnes ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents