Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Maquis en France sous l'occupation Broché – 21 mars 2015

Découvrez en premier les 10 livres les plus attendus du moment, que nous avons sélectionnés spécialement pour vous !


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 10,00

nouveautés livres nouveautés livres

click to open popover

Offres spéciales et liens associés

  • Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !

  • Rentrée scolaire et universitaire : Livres, agendas, fournitures, sacs à dos, ordinateurs, ameublement …Profitez-en !

  • Outlet Anciennes collections, fin de séries, articles commandés en trop grande quantité, … découvrez notre sélection de produits à petits prix Profitez-en !

  • Tout à moins de 5 euros ! Découvrez notre sélection de produits à petits prix... Profitez-en !

  • Publiez votre livre sur Kindle Direct Publishing en format papier ou numérique : C'est simple et gratuit et vous pourrez toucher des millions de lecteurs. En savoir plus ici .
  • Plus de 10 000 ebooks indés à moins de 3 euros à télécharger en moins de 60 secondes .


Description du produit

Extrait

Le mot «maquis» évoque un lieu difficile d'accès, refuge pour des individus recherchés par un occupant. Ces maquis ont été nombreux pendant la Seconde Guerre Mondiale. Surtout dans des zones montagneuses et forestières, pas ou mal desservies par des routes, souvent éloignées de localités. La Yougoslavie, l'Albanie, la Grèce, la Biélorussie, la Pologne, la Russie, la Lettonie, l'Estonie et la Lituanie ont été des cadres privilégiés pour des maquis. La France aussi dans les Alpes, le Massif central, le Jura, les Vosges, les Pyrénées, la Bretagne, la Corse. En revanche, l'implantation durable de groupes de résistants contre les Allemands s'est avérée difficile ou impossible dans des pays plats et peu boisés, comme les Pays-Bas, la Belgique sauf les Ardennes, le nord de la France, la Normandie, dans la Manche et le Calvados où l'occupation allemande était trop dense.
Les maquis français n'ont commence à prendre de l'importance qu'à partir de 1943. Les premiers maquisards sont souvent des communistes poursuivis par la Gestapo ou la police de Vichy. En général déjà habitués à la vie clandestine. Motivés par la rupture du pacte germano-soviétique dès l'invasion de l'URSS en juin 1941, ils s'adaptent à cette existence précaire et dangereuse. Ils s'affilient à des organisations très structurées comme les FTP (Francs-tireurs et partisans). Ils côtoient d'autres résistants non communistes traqués par l'ennemi, grillés dans les villes. Dès le début de 1943, d'autres réfractaires rejoignent les maquis. Ce sont notamment des Juifs, des étrangers opposés aux Allemands (républicains espagnols, prisonniers russes ou polonais évadés, par exemple), des Alsaciens et Lorrains déserteurs de la Wehrmacht ainsi que des réfractaires au STO (Service du travail obligatoire).
Les nouvelles recrues des maquis n'ont pas ou peu d'expérience de la vie clandestine. Sans formation militaire ou politique, leur adaptation à cette vie pleine de périls s'avère difficile. Leur imposer une discipline commune tient d'habitude de la gageure. Leur cohésion, leur valeur dépendent beaucoup de leur encadrement : par des officiers de carrière ou de réserve en particulier. Beaucoup ne restent pas. Ils échappent ainsi à la mort qui guette tout maquisard capturé par les Allemands. Ceux-ci les considérer comme des francs-tireurs et des terroriste, non couverts par les conventions de Genève relatives au traitement des prisonniers de guerre. Passibles d'exécution sommaire, souvent après tortures. (...)

Présentation de l'éditeur

Ce livre rend hommage aux maquis et détaille leurs faits d armes dans toutes les régions de France. Le débarquement allié en Afrique du Nord et l invasion de la zone libre par les forces germanoitaliennes, en novembre 1942 favorisent l essor de la Résistance en France. Les premiers maquisards sont souvent des communistes poursuivis par la Gestapo ou la police de Vichy, déjà habitués à la vie clandestine. Sans formation militaire ou politique, leur adaptation à cette vie pleine de périls s avère difficile. Les maquis sont adaptés aux sabotages, aux coups de main et embuscades, à l organisation de filières d évasion de prisonniers de guerre ou de Juifs, à la quête de renseignements. Beaucoup de maquis ont une existence éphémère : détruits par l ennemi ou déplacés ailleurs sous la menace. Les maquis ont perdu 24 000 tués au combat et des milliers d autres exécutés par l adversaire ou déportés dans des camps dont bien peu sont revenus. Mais ils ont capturé 108 000 Allemands et en ont blessés ou tués des dizaines de milliers d autres.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre numéro de téléphone mobile.



Détails sur le produit


Commentaires client

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Partagez votre opinion avec les autres clients
Vous souhaitez découvrir plus de produits ? Consultez cette page pour voir plus : coussin jambes

Rechercher des articles similaires par rubrique

Où en sont vos commandes ?

Livraison et retours

Besoin d'aide ?