EUR 21,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
March Of Progress a été ajouté à votre Panier
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

March Of Progress

4.7 étoiles sur 5 9 commentaires client

Note: Cet article est éligible à la livraison en points de collecte. Détails
Récupérer votre colis où vous voulez quand vous voulez.
  • Choisissez parmi 17 000 points de collecte en France
  • Les membres du programme Amazon Premium bénéficient de livraison gratuites illimitées
Comment commander vers un point de collecte ?
  1. Trouvez votre point de collecte et ajoutez-le à votre carnet d’adresses
  2. Sélectionnez cette adresse lors de votre commande
Plus d’informations
8 neufs à partir de EUR 9,77 6 d'occasion à partir de EUR 9,50
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Uniquement pour les albums vendus par Amazon EU Sarl, hors cadeaux. Voir Conditions pour plus d'informations, notamment sur les coûts de la version MP3 en cas d'annulation de commande.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
Promotions et bons plans musique CD Vinyle Promotions et bons plans musique CD Vinyle


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Threshold


Produits fréquemment achetés ensemble

  • March Of Progress
  • +
  • For the Journey
  • +
  • Pale Communion
Prix total: EUR 49,04
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (27 août 2012)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Nuclear Blast Records
  • ASIN : B008E585F0
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5 9 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 79.868 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

Liste des titres

Disque : 1

  1. Ashes
  2. Return of the thought police
  3. Staring at the sun
  4. Liberty complacency dependency
  5. Colophon
  6. The hours
  7. That's why we came
  8. Don't look down
  9. Coda
  10. Rubicon
  11. Divinity

Descriptions du produit

Description du produit

Somptueux et subtil, voilà en substance les adjectifs que peuvent inspirer l'écoute de ce neuvième album studio des anglais de THRESHOLD. Racé et progressif, mélodique à souhait, ultra inspiré, March of Progress nous transporte à chaque nouvelle découverte. Le son est énorme et l'interprétation magistrale s'en trouve grandit. THRESHOLD pose une nouvelle pierre dans l'édifice des chefs d'oeuvre du Heavy progressif mélodique. Laissez cet album franchir le seuil de votre conscience...

Critique

​Force est de reconnaître que depuis ses débuts, Threshold n'a jamais soulevé un enthousiasme irrépressible, exception faite de Critical Mass en 2002. Un espoir était récemment né d'une nouvelle direction avec l'apport de quelques éléments electro sur Dead Reckoning en 2007, mais ceux ci semblent déjà remisés au placard. Idem, le retour du versatile Damian Wilson n'apporte rien de marquant, le regretté Andrew "Mac" McDermoot (il est décédé le 3 août 2011) ayant bien tenu la baraque durant presque une décennie.

C'est donc l'habituel cocktail de metal progressif largement édulcoré qui est proposé ici. Ce n'est pas que l'ensemble soit mauvais, techniquement il n'y a rien à dire, surtout du côté des deux piliers du groupe le guitariste Karl Groom et le clavier Richard West qui sont d'authentiques virtuoses dans leur partie.

Le problème vient des compositions qui semblent calquées sur un immuable modèle Rush/Dream Theater, tout cela sent la naphtaline, avec en prime un son archi-daté. Tout juste « Colophon » arrive à intriguer avec une construction qui sort des sentiers battus, et une ambiance un peu moins mièvre qu'à l'ordinaire. « The Hours » démarre bien mais ne tient pas les huit minutes imparties, Threshold transformant vite la chanson en gentille cavalcade pop rock. Il faut attendre le « Rubicon » final pour retrouver un certain souffle épique à March of Progress.

Abonné à la troisième division du metal progressif, Threshold donne surtout envie d'écouter les disques de Dream Theater. Histoire de comparer l'original à une copie dénuée de saveurs. - Copyright 2016 Music Story

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
Un album varié et d'un très haut niveau. On y trouve à la fois les ingrédients habituels d'un bon album métal et tout un tas d'influences, de variations, de mélodies qui font que cet album est vraiment unique.
Damian Wilson au chant est selon moi un des meilleurs chanteurs qu'il m'ait été donné d'entendre, y compris en live. C'est un gars qui sait comment gérer sa voix.
C'est le genre d'album à avoir dans sa collection! (pensez également à jeter un oeil à l'album "I am anonymous" de Headspace, également avec Damian Wilson. Un des meilleurs albums sortis depuis bien longtemps)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par The loner le 25 novembre 2013
Format: CD Achat vérifié
Connaissant le groupe depuis peu grâce à un cousin, je me suis procuré cet album après avoir écouté l'album "Subsurface" de 2004. Ce CD que j'avais trouvé excellent, laissait présagé ce "March of progress" tout aussi bon. Je n'ai pas été déçu, Threshold est vraiment un groupe de très bons musiciens, leur métal progressif est très mélodieux et plein d'inspiration.
Bref pour les fans du genre un groupe à ne pas mettre de côté.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Ditchovitch TOP 500 COMMENTATEURS le 8 avril 2013
Format: CD
Je ne connaissais pas Threshold période Damian WILSON (au chant jusqu'en 1997) et j'étais extrêmement emballé par la voix au grain léger de Andrew Mc DERMOTT qui a tenu le micro du groupe durant dix ans. Seulement voilà, Andrew Mc DERMOTT a disparu et le groupe a refait appel à son ancien chanteur. Damian chante bien et a même un petit quelque chose de Robert Plant dans sa tessiture (avis perso) mais il ne pourra pas me faire oublier la texture accrocheuse du regretté Andrew (Mac). Le groupe n'a plus produit d'album durant 5 ans, depuis l'exaltant Dead Reckoning. Les nouvelles compos de March of Progress sont très inspirées, extrêmement travaillées et prouvent que le groupe n'a rien perdu de son talent d'écriture. Par rapport à son prédécesseur (Dead Reckoning), je dirais que les compos sont un peu moins power et un peu plus prog surtout dans ses breaks bien emballés. Les tempos également sont plus posés même si la plupart des morceaux recèle quelques belles variations rythmiques . Toujours est-il que le groupe conserve son côté très mélodique couplé à une technique de haut vol. La force de Threshold, et qui est rare, c'est de pondre des morceaux directement assimilables, sans qu'on s'en lasse au fil des écoutes. C'est ultra mélodique mais suffisamment technique pour conserver un intérêt sur le long terme. Et ce March of Progress, peut-être un tout petit peu moins directement accrocheur que Dead Reckoning ne déroge pas à cette précieuse règle.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Voici donc le dernier Threshold. Je l'attendais avec impatience après le très bon "Dead Reckoning" qui voyait le retour de Damian Wilson au chant. Contrairement à son prédécesseur dont le premier titre "Slipstream" donnait un coup de boost dès le début, il faut attendre la seconde partie de l'album pour enfin s'enthousiasmer pour ce nouvel opus. Comme d'habitude on peut compter sur des compos soignées et de bonnes mélodies qui ne décevront pas les fans et qui pourraient attirer tous ceux intéressés par un rock très mélodique qui ne tombe pas dans le heavy. On pourra toutefois reprocher des premières compos un peu en-deça, un son de caisse claire minable (on croit entendre un bâton sur un morceau de bois), un chant un peu limité parfois (écoutez bien Andrew McDermott et vous entendrez la différence !), et pas vraiment de nouveauté par rapport aux albums précédents. Mais bon ne boudons pas notre plaisir c'est plutôt un bon Threshold et on en redemande !
1 commentaire Une personne a trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
J'ai découvert THRESHOLD en surfant sur ce site, et en suivant les recommandations (sic) d'Amazon, du style : "Les internautes ayant acheté ceci ont aussi acheté cela"... J'ai donc décidé de suivre la discographie du groupe, mais à l'envers.

Si For the Journey s'est révélé sympathique, j'ai vite acquis l'opus d'avant, sans apriori. Et là : la révélation !

Même s'il m'est difficile de vous dire vraiment pourquoi je "trippe" à l'écoute de cet album, je peux toujours argumenter qu'il correspond d'une part à mes écoutes du moment, à savoir du métal progressif. Mes dernières découvertes (positives) sont les oeuvres de A. Lucassen, à travers AYREON, notamment Into The Electric Castle et Universal Migrator Part I & Ii. Ici toutefois, les choses diffèrent. Nous avons avons affaire à un chanteur unique (Damian Wilson, de retour après le décès du chanteur Andrew "Mac" McDermott), contrairement aux nombreux invités d'AYREON. Les morceaux suivent aussi une trame moins "compliquée" que les structures des albums de Lucassen. Les seules ressemblances notables sont des changement de tempo. Je parle là de tempo rapides (bien souvent dans les couplets) qui laissent la place à une vitesse réduite de moitié (un dédoublement) dans les refrains.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus


Discussions entre clients


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?